Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Certaines causes et caractéristiques de l’étourdissement

Certaines causes et caractéristiques de l’étourdissement

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Diagnostic†

Causes fréquentes

Épisodes graves, brefs (d’une durée inférieure à 1 minute) de tournoiements déclenchés par un déplacement de la tête dans une direction spécifique, notamment en position couchée

Nausées et vomissements (occasionnels).

Audition normale et fonction neurologique

Examen médical, incluant généralement la manœuvre de Dix-Hallpike

Plusieurs épisodes distincts de vertiges, chacun durant 20 minutes à 2 heures, accompagnés par un tintement, une perte auditive, et une plénitude/pression de l’oreille généralement dans une seule oreille

Audiométrie

IRM stimulée par gadolinium

Névrite vestibulaire (probablement due à un virus)

Vertige sévère, soudain sans perte auditive ou d’autres résultats

Un vertige sévère peut durer plusieurs jours, avec une diminution progressive des symptômes et le développement possible de vertige positionnel

Un examen médical du médecin

Parfois IRM stimulée par gadolinium

Labyrinthite (cause virale ou bactérienne)

Perte soudaine d’audition avec étourdissement grave, souvent avec acouphène

Un examen médical du médecin

Audiométrie

Tomodensitométrie (TDM) de l’os temporal si les médecins suspectent une infection bactérienne

IRM stimulée par gadolinium pour les personnes présentant une perte auditive et des bourdonnements dans l’oreille pour exclure une tumeur

Médicaments qui affectent l’oreille interne (en particulier antibiotiques aminosides, chloroquine, furosémide et quinine)

Généralement perte auditive dans les deux oreilles

Cause possible : médicament commencé récemment

Un examen médical du médecin

Audiométrie

Mesures des niveaux sanguins de certains médicaments incriminés

Parfois électronystagmographie et test du siège tournant pour détecter des mouvements oculaires anormaux suggérant une lésion de l’oreille interne

Médicaments qui affectent le cerveau global (en particulier des médicaments pour l’anxiété, la dépression, et les crises, de même que des médicaments sédatifs en général)

Symptômes sans rapport avec le mouvement ou la position

Pas de perte auditive ni d’autres symptômes

Cause possible : médicament commencé récemment

Mesures des niveaux sanguins de certains médicaments incriminés

Cessation du médicament pour voir si les symptômes cessent

Plusieurs épisodes distincts de vertige ou d’étourdissement chronique, parfois accompagnés de nausées

Symptômes de céphalées ou d’autres migraines tels que l’aura visuelle ou autre (sensations altérées qui viennent avant la céphalée tels que lumières clignotantes) et sensibilité à la lumière et/ou au bruit

Souvent antécédents personnels ou familiaux de migraine

Un examen médical du médecin

Parfois, IRM pour écarter d’autres causes

Essai de médicaments pour traiter et prévenir les migraines

Causes moins fréquentes, généralement avec symptômes de l’oreille (perte auditive et/ou bourdonnements dans l’oreille)

Infection de l’oreille moyenne (aiguë ou chronique)

Douleurs à l’oreille, parfois écoulement de l’oreille

Apparence anormale du tympan lors de l’examen

Un examen médical du médecin

Audiométrie

Parfois, TDM (pour les personnes avec une infection chronique)

Traumatisme (comme rupture du tympan, fracture du crâne, ou commotion cérébrale)

Traumatisme évident récent

Autres résultats selon l’emplacement et l’étendue des dommages

Un examen médical du médecin

Audiométrie

Parfois, TDM

Perte d’audition lente et progressive et tintements dans une oreille

Rarement, engourdissement et/ou faiblesse du visage

Audiométrie

IRM stimulée par gadolinium si perte auditive ou acouphène

Défaut de l’os situé autour du canal semi-circulaire

Étourdissement déclenché par le son, perte auditive des tonalités basses

Audiométrie avec tympanométrie

Généralement, TDM

Généralement, test vestibulaire

Causes moins fréquentes, généralement sans symptômes de l’oreille

Coup sur tronc cérébral

Apparition soudaine, symptômes continus

IRM immédiate stimulée par gadolinium

Saignement dans le cervelet

Apparition soudaine, avec symptômes continus

Marche difficile et avec tests de coordination

Céphalées fréquentes

Symptômes s’aggravant rapidement

IRM immédiate stimulée par gadolinium

Plusieurs épisodes distincts de symptômes neurologiques comme faiblesse ou engourdissement avec différents épisodes affectant différentes parties du corps

IRM stimulée par gadolinium du cerveau et de la colonne vertébrale

Faible taux de sucre dans le sang (généralement causé par des médicaments pour traiter le diabète)

Augmentation récente de la dose

Parfois transpiration

Test de glycémie (pendant les symptômes si possible)

Tension artérielle basse (comme celle provoquée par des troubles cardiaques, des médicaments contre l’hypertension artérielle, une perte de sang ou une déshydratation)

Symptômes au levé, mais pas avec mouvement de la tête ou en position couchée

Symptômes de la cause souvent évidents (comme la perte de sang grave ou la diarrhée)

Test dirigé vers la cause suspectée

Grossesse (souvent non connue par les personnes)

Parfois, fin de la période menstruelle et/ou nausées matinales

Aucun symptôme de l’oreille

Test de grossesse

Symptômes chroniques avec perte auditive en dents de scie dans les deux oreilles et épisodes de vertige

Audiométrie

Test sanguin de la syphilis

Changement de poids

Chaleur ou intolérance au froid

Tests sanguins liés au fonctionnement de la thyroïde

* Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

† Bien que l’examen médical soit toujours réalisé, il n’est indiqué dans cette colonne que si le diagnostic peut parfois être posé uniquement par l’examen médical, sans autres tests. En d’autres termes, des tests complémentaires ne sont pas toujours nécessaires.

TDM = tomodensitométrie ; IRM = imagerie par résonance magnétique.