Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Quelques causes de méningite non infectieuse

Quelques causes de méningite non infectieuse

Type

Exemples

Troubles

Cancer qui s’est propagé au cerveau à partir d’autres parties de l’organisme (comme cela arrive dans les leucémies, les lymphomes, les mélanomes, ou les cancers du sein ou des poumons)

Rupture d’un kyste cérébral

Médicaments qui dépriment le système immunitaire (utilisés pour traiter les pathologies auto-immunes ou dans la prévention du rejet des greffes d’organes)

Azathioprine

Cyclosporine

Cytosine arabinoside

Immunoglobulines administrées par voie intraveineuse (dans une veine)

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène, le naproxène, le sulindac et la tolmétine

Autres médicaments

Certains antibiotiques, comme la ciprofloxacine, l’isoniazide, et la pénicilline

Carbamazépine (anticonvulsivant)

Phénazopyridine (utilisée pour traiter des symptômes urinaires)

Ranitidine (utilisée pour traiter les ulcères gastriques)

Sulfamides comme le triméthoprime-sulfaméthoxazole (antibiotique) et la sulfasalazine (utilisée pour traiter la colite ulcéreuse)

Substances qui sont injectées dans l’espace sous-arachnoïdien* à des fins de traitement ou de diagnostic

Anesthésiques

Antibiotiques

Médicaments de chimiothérapie

Produits de contraste radio-opaques utilisés pour les examens d’imagerie

* L’espace sous-arachnoïdien contient le liquide céphalorachidien et se situe entre la couche moyenne et la couche interne des tissus qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière (les méninges).