Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Quelques causes et caractéristiques de la douleur affectant plusieurs articulations

Quelques causes et caractéristiques de la douleur affectant plusieurs articulations

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Tests†

Troubles causant généralement des douleurs articulaires symétriques

Articulations non enflammées

Douleur diffuse chronique et sensibilité des muscles (pouvant affecter les articulations et/ou le dos)

Fatigue

Parfois, syndrome de l’intestin irritable ou troubles du sommeil

Généralement chronique, affectant souvent les femmes

Souvent, dépression ou autres troubles de l’humeur

Examens parfois superflus

Arthrite infectieuse causée par des virus

Douleur articulaire avec ou sans inflammation, se développant généralement sur quelques heures ou quelques jours

Autres symptômes d’infection virale (par exemple, une hépatite B peut causer une jaunisse, une hépatite C peut faire apparaître des taches violettes sur les jambes et le VIH peut faire gonfler les ganglions lymphatiques)

Analyse du liquide articulaire

Analyses de sang visant à identifier le virus (le plus souvent hépatite C ou B ou parvovirus)

Inflammation articulaire chronique,‡ symétrique durant l’enfance

Douleurs lombaires

Ganglions enflés sur l’ensemble de l’organisme ou épisodes de fièvre

Augmentation du volume de la rate et du foie

Excès de liquide autour du cœur ou des poumons

Éruption ou douleur oculaire et rougeur

Analyse de sang visant à rechercher la présence d’auto-anticorps§

Autres maladies induisant une inflammation articulaire (comme le syndrome de Sjögren ou la sclérodermie généralisée)

Douleur affectant de nombreuses articulations, accompagnée ou non d’un léger gonflement

Analyse de sang visant à rechercher la présence d’auto-anticorps§

Inflammation symétrique chronique‡ des petites et des grosses articulations

Fatigue et raideur matinale

Finalement, déformation des articulations, notamment des jointures des doigts et des poignets)

Parfois, gonflements durs sous la peau et syndrome du canal carpien

Plus fréquent chez les jeunes adultes, mais peut affecter les personnes âgées de 60 ans et plus

Radiographies

Analyse de sang visant à rechercher la présence d’auto-anticorps§

Maladie sérique (réaction du système immunitaire contre la présence de grandes quantités de protéines étrangères dans la circulation sanguine)

Douleur et inflammation de plusieurs articulations

Fièvre, éruption et gonflement des ganglions

Chez les personnes connues pour avoir été exposées à des protéines étrangères (par exemple, suite à une transfusion sanguine), jusqu’à 21 jours avant l’apparition des symptômes

Parfois, analyses de sang

Syndromes causant une flexibilité articulaire anormale (comme le syndrome d’Ehlers-Danlos)

Généralement douleur au niveau de plusieurs articulations

Inflammation articulaire très rare

Relâchement accru de la peau

Chez les personnes connues pour présenter des antécédents de luxations articulaires récurrentes ou de désaxation

Chez les personnes dont des membres de la famille sont affectés

Parfois, tests génétiques

Lupus érythémateux systémique et autres maladies auto-immunes moins fréquentes (par exemple, myosite auto-immune, syndrome de Sjögren et vascularite telle que vascularite associée à l’immunoglobuline A)

Douleur articulaire‡ avec ou sans inflammation, pouvant se produire en cas de crise de la maladie

Autres symptômes en fonction de la maladie auto-immune en question, comme des modifications cutanées, une douleur abdominale, une douleur musculaire, une pathologie rénale, la présence de liquide autour des poumons, du cœur ou d’autres organes (sérosités) ou une sécheresse oculaire et buccale

Analyses de sang visant à rechercher la présence de différents auto-anticorps§

Parfois, biopsie de la peau, des reins ou d’autres organes affectés

Analyse d’urine

Troubles causant généralement des douleurs articulaires asymétriques

Affection de grosses articulations

Douleurs lombaires chez la plupart des personnes

Rougeur et douleur oculaire (iritis)

Tendinite du tendon d’Achille

Retour de sang par la valve aortique (insuffisance aortique)

Radiographies

Parfois, TDM ou IRM

Ulcères buccaux et génitaux chroniques‡ ou récurrents

Parfois douleur ou rougeur oculaire

Apparaît souvent vers 20 ans

Généralement dans certaines parties d’Asie et du Moyen-Orient (relativement rare aux États-Unis)

Examens parfois superflus

Douleur soudaine et sévère, chaleur et gonflement (notamment au niveau du gros orteil ou du genou, mais peut affecter pratiquement n’importe quelle articulation)

Parfois de la fièvre

Souvent une seule articulation affectée, mais parfois plusieurs

Analyses du liquide articulaire

Endocardite infectieuse (infection de l’enveloppe du cœur et généralement également des valves cardiaques)

Douleur et gonflement articulaires

Fièvre, sueurs nocturnes, éruption, perte de poids et souffle cardiaque sont fréquents

Analyses de sang

Échocardiographie

Douleur chronique, le plus souvent au niveau des genoux et des hanches ainsi que des petites articulations des doigts, qui peuvent également se trouver grossies et légèrement déformées

Pas de rougeur

Souvent douleurs dorsales et cervicales

Radiographies

Psoriasis (avec parfois peu ou pas de lésions cutanées)

Inflammation symétrique, parfois chronique‡, des articulations

Déformation chronique des doigts, des orteils et des ongles

Tendinite

Rougeur et douleur oculaire

Radiographies

Arthrite réactionnelle et arthrite entéropathique

Douleur soudaine, affectant généralement les grosses articulations des jambes ou des pieds, souvent une à trois semaines après une infection du système gastro-intestinal (comme une gastro-entérite) ou du système génito-urinaire (comme une urétrite)

Parfois affection de la colonne vertébrale

Tests de maladies sexuellement transmissibles

* Les caractéristiques incluent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

† La radiographie est souvent superflue. Si l’articulation contient du liquide, ce dernier doit souvent être prélevé pour analyse.

‡ Les symptômes peuvent apparaître subitement, mais le trouble est généralement chronique ou apparaît et disparaît.

§ Les auto-anticorps sont des anticorps dirigés contre les propres tissus d’une personne. Il s’agit, par exemple, des anticorps antinucléaires, anti-ADN double brin, anti-peptides cycliques citrullinés ou du facteur rhumatoïde.

TDM = tomodensitométrie ; IRM = imagerie par résonance magnétique.