Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Médicaments pouvant déclencher une crise de porphyrie aiguë intermittente*

Médicaments pouvant déclencher une crise de porphyrie aiguë intermittente*

Catégorie/affection traitée

Exemples

Agents anesthésiques (locaux)

Lidocaïne

Antihistaminiques

Clémastine

Diménhydrinate

Hydroxyzine

Anticonvulsivants

Barbituriques

Carbamazépine

Éthosuximide

Lamotrigine

Phénytoïne

Primidone

Valproate

Certains hypoglycémiants (sulfamides hypoglycémiants)

Chlorpropamide

Glimépiride

Glipizide

Glyburide

Tolbutamide

Antimicrobiens

Chloramphénicol

Clindamycine

Érythromycine

Kétoconazole

Nitrofurantoïne

Rifampicine

Ritonavir

Sulfamides

Triméthoprime

Médicaments à visée cardiaque

Hydralazine

Lidocaïne

Méthyldopa

Nifédipine

Spironolactone

Hormones

Danazol

Œstrogènes

Progestérone

Progestatifs de synthèse

Antimigraineux

Dihydroergotamine

Sédatifs

Barbituriques

* Comme les personnes souffrant de porphyrie peuvent réagir différemment aux médicaments et que de nombreux médicaments n’ont pas été étudiés chez les personnes souffrant de porphyrie, cette liste n’est proposée qu’à titre informatif. Les personnes atteintes de porphyrie doivent discuter avec leur médecin de l’utilisation de tout médicament, y compris les médicaments en vente libre, les médicaments à base de plantes et les suppléments. Le site Web Porphyria Drugs peut fournir des informations supplémentaires.