Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Problèmes possibles avec l’alimentation par sonde

Problèmes possibles avec l’alimentation par sonde

Problème

Effets possibles

Commentaires

Lié à la sonde

Présence de la sonde dans le nez ou la bouche

Sensation de gêne

Dommages au nez, à la gorge ou à l’œsophage

Une sonde dans le nez ou la bouche, particulièrement si elle est grande, peut irriter les tissus, causant de la douleur et parfois des saignements. Dans de tels cas, la sonde est généralement retirée et l’alimentation poursuivie avec un type différent de sonde d’alimentation.

Les sinus peuvent s’obstruer, ce qui augmente la probabilité d’infection.

Mauvais positionnement de la sonde insérée par le nez ou la bouche

Dommages à la région concernée

Toux et réflexe nauséeux

Rarement, une sonde dans le nez ou la bouche arrive dans les voies respiratoires au lieu de l’œsophage. Il s’ensuit que la nourriture peut pénétrer dans les poumons. Quand la sonde est placée dans les voies respiratoires, les personnes qui sont conscientes et en état de vigilance toussent et ont la nausée.

Mauvais repositionnement de la sonde placée directement dans l’estomac ou l’intestin

Quand une sonde se déplace hors de sa position, elle doit être retirée et placée à nouveau. Si la sonde avait initialement été insérée directement dans l’estomac ou dans l’intestin, il est plus difficile de l’y réinsérer et, par conséquent, elle peut se trouver placée à l’extérieur du tube digestif. La nourriture peut alors entrer dans l’espace entourant les organes abdominaux (cavité abdominale). Cela peut entraîner une infection des membranes qui délimitent cet espace : il s’agit d’une infection grave appelée péritonite.

Obturation d’une sonde

Alimentation inadéquate

Des formules épaisses ou des pilules peuvent obturer une sonde. Parfois, les médecins peuvent dissoudre le blocage en ajoutant certaines enzymes ou substances formulées pour décomposer les aliments.

Expulsion accidentelle d’une sonde

Alimentation inadéquate

Il arrive souvent que les sondes soient expulsées par accident. Si une sonde est toujours nécessaire pour apporter de la nutrition, elle doit alors être replacée.

Lié à la formule

Intolérance à la formule

Diarrhée, perturbations digestives, nausées et vomissements

La formule cause des symptômes digestifs intolérables chez un certain pourcentage allant jusqu’à 20 % des personnes alimentées par une sonde et 50 % de celles qui ont une maladie grave. Ces symptômes sont plus fréquents quand les aliments sont donnés en grandes quantités (appelées bols) plusieurs fois par jour plutôt qu’en continu sur des périodes plus longues.

Diarrhée

Selles molles fréquentes

Beaucoup de formules utilisées dans l’alimentation par sonde contiennent du sorbitol, qui peut causer ou aggraver la diarrhée. En cas de diarrhée, beaucoup des nutriments passent par le tube digestif sans être absorbés.

Déséquilibres des nutriments

Concentrations anormales des électrolytes

Taux de sucre sanguin anormalement élevés (hyperglycémie)

Excédent de liquide dans l’organisme (surcharge volumique)

Les médecins mesurent régulièrement le poids (pour vérifier s’il y a un excédent hydrique) et les taux sanguins des électrolytes, du sucre et d’autres substances. Ils ajustent la formule en conséquence.

Autres

Reflux du contenu de l’estomac dans l’œsophage (reflux gastro-œsophagien)

Sécrétions excessives dans la bouche et la gorge

Inhalation (aspiration) de la formule dans les poumons, causant de la toux, un étouffement et une augmentation du risque d’infection

Les personnes qui ont l’un ou l’autre de ces problèmes risquent d’inhaler la formule dans les poumons même si la sonde est placée correctement et si la tête du lit est surélevée.