Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Recommandations pour le dépistage du cancer*

Recommandations pour le dépistage du cancer*

Procédure

Fréquence

cancer de la peau

Examen clinique

Il doit faire partie de toute consultation

Aucun examen ni test de dépistage particulier (comme des photographies du corps) n’est recommandé

Cancer du poumon

TDM à balayage spiralé avec faibles doses de radiations

N’est pas recommandée de manière systématique

Chaque année chez les personnes qui fument ou qui ont arrêté de fumer il y a moins de 15 ans et qui sont âgées de 55 à 74 ans

Cancer du rectum et du côlon

Examen des selles à la recherche de sang occulte, examen immunohistochimique ou test ADN sur un échantillon de selles

Chaque année après 50 ans†

Sigmoïdoscopie ou coloscopie

Tous les 5 ans à partir de 50 ans (sigmoïdoscopie)

Tous les 10 ans à partir de 50 ans (coloscopie)

Colonographie par TDM

Tous les 5 ans à partir de 50 ans

Cancer de la prostate

Analyse de sang pour le dosage de l’antigène prostatique spécifique (PSA)

Le bénéfice du dépistage est incertain, c’est pourquoi les hommes de plus de 50 ans doivent discuter avec leur médecin des éventuels risques et bénéfices du dépistage

Les hommes afro-américains et les hommes dont le père ou le frère a développé un cancer de la prostate avant l’âge de 65 ans doivent avoir cette discussion à l’âge de 45 ans

Cancer du col de l’utérus

Test de Papanicolaou (frottis) et analyse ADN du papillomavirus humain (VPH)

Frottis tous les 3 ans entre 21 et 29 ans

Frottis et ADN VPH tous les 5 ans entre 30 et 65 ans ou frottis tous les 3 ans

Aucun test après 65 ans si les résultats antérieurs étaient normaux et si le dernier test remonte à moins de 5 ans

Cancer du sein

Mammographie‡

Femmes âgées de 40 à 44 ans : possibilité de commencer le dépistage annuel

Femmes âgées de 45 à 54 ans : Annuellement

Femmes âgées de 55 ans et plus : tous les 2 ans ; le dépistage se poursuit aussi longtemps que la femme est en bonne santé et que son espérance de vie est d’au moins 10 ans

* Les recommandations relatives au dépistage sont influencées par de nombreux facteurs. Ces recommandations, qui se basent essentiellement sur celles de la Société américaine du cancer (American Cancer Society), s’adressent aux personnes asymptomatiques qui présentent un risque de cancer moyen. Chez les personnes à haut risque, telles que celles ayant d’importants antécédents familiaux de certains cancers ou celles ayant déjà développé un cancer, le dépistage peut être recommandé plus souvent ou à partir d’un âge plus jeune. D’autres tests de dépistage que les tests cités ici peuvent également être recommandés. En outre, d’autres organisations, telles que l’U.S. Preventive Services Task Force, peuvent disposer de recommandations légèrement différentes. Le médecin d’un patient peut l’aider à déterminer quand commencer le dépistage et quels tests réaliser.

† Certains experts recommandent de commencer le dépistage à l’âge de 45 ans en raison d’une augmentation du taux de cancer du côlon et du rectum chez les personnes de moins de 50 ans.

‡ Il est recommandé de réaliser chaque année un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM), en plus de la mammographie, à partir de 30 ans chez certaines femmes présentant un risque accru de cancer du sein.