Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Certains médicaments utilisés pour traiter les symptômes et les effets de la ménopause

Certains médicaments utilisés pour traiter les symptômes et les effets de la ménopause

Médicament

Avantages

Inconvénients

Hormones féminines

* Traitement à base d’œstrogènes, avec ou sans progestogène

Soulagent les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, la sécheresse vaginale et les rapports sexuels douloureux

Permettent de prévenir l’ostéoporose et de réduire le risque de fracture osseuse

Traitement combiné (œstrogènes et un progestogène) :

* Œstrogènes seuls :

  • Augmentent le risque de thrombose des jambes et de thrombose pulmonaire, d’AVC, de troubles biliaires et d’incontinence urinaire

  • Augmentent le risque de cancer de l’endomètre (cancer de la muqueuse utérine)

  • Pourraient augmenter légèrement le risque de cancer du sein, mais vraisemblablement pas avant de nombreuses années

Un progestogène, tel que l’acétate de médroxyprogestérone ou la progestérone micronisée (une progestérone naturelle plutôt que de synthèse)

Réduit le risque de cancer de l’endomètre, qui est associé à la prise d’œstrogènes seuls

N’est pas aussi efficace que les œstrogènes pour soulager les bouffées de chaleur

N’a aucune incidence sur la sécheresse vaginale

Peut provoquer des ballonnements, une sensibilité mammaire, une augmentation de la densité mammaire, des sautes d’humeur et/ou des céphalées

Augmente le taux de cholestérol LDL (« mauvais » cholestérol)

Peut augmenter le risque de thrombose des jambes et de thrombose pulmonaire

Peut avoir des effets inconnus sur le risque d’autres maladies

Progestérone micronisée : Peut avoir un impact négatif moindre sur l’humeur et sur le taux de cholestérol LDL que les progestatifs de synthèse

Peut provoquer une somnolence (elle est donc généralement prise le soir)

Semble avoir moins d’effets secondaires que les autres progestogènes

Modulateurs sélectifs des récepteurs œstrogéniques (MSRE)

Ospémifène

Soulage la douleur pendant les rapports sexuels

Peut aggraver temporairement les bouffées de chaleur

Œstrogènes conjugués et bazédoxifène

Œstrogènes conjugués et bazédoxifène (un MSRE)

Soulagent les bouffées de chaleur, améliorent la qualité du sommeil, préviennent la perte osseuse et réduisent l’atrophie vaginale (amincissement et assèchement du vagin, associés à une perte d’élasticité)

Réduisent l’incidence de sensibilité mammaire et de saignements

Ne semblent pas augmenter la densité mammaire ni l’incidence de cancer du sein

Protègent l’utérus sans qu’un progestogène soit nécessaire

Peut augmenter le risque de thrombose des jambes et de thrombose pulmonaire

Antidépresseurs

Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), tels que desvenlafaxine, fluoxétine, sertraline, paroxétine à faibles doses (en particulier) et paroxétine à libération prolongée

Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine- noradrénaline, tels que venlafaxine

Soulagent la dépression, l’anxiété, l’irritabilité et l’insomnie

Sont relativement efficaces pour soulager les bouffées de chaleur

Selon le médicament, peuvent s’accompagner d’effets secondaires, tels que dysfonctionnement sexuel, nausées, diarrhée, perte de poids (à court terme), prise de poids (à long terme), somnolence, sécheresse buccale, confusion et élévation ou baisse de la tension artérielle

Anticonvulsivant (un seul)

Gabapentine

Est relativement efficace pour soulager les bouffées de chaleur et potentiellement efficace pour soulager les sueurs nocturnes

Peut réduire les effets secondaires tels que somnolence, étourdissements, céphalées, éruption cutanée, prise de poids et œdème des jambes

* Il est difficile de déterminer si le risque de certaines maladies est augmenté par la prise d’œstrogène seul ou par la prise d’œstrogène associé à un progestogène (traitement combiné).

HDL : lipoprotéines de haute densité ; LDL : lipoprotéines de basse densité.