Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Médicaments utilisés dans le traitement du glaucome

Médicaments utilisés dans le traitement du glaucome

Médicament

Quelques effets secondaires

Commentaires

Analogues des prostaglandines

Bimatoprost

Latanoprost

Tafluprost

Travoprost

Augmentation de la pigmentation des yeux et de la peau

Allongement et épaississement des cils

Douleurs musculaires, articulaires et du dos

Éruption cutanée

Aggravation possible de l’inflammation de la partie avant de l’œil (uvéite)

Mécanisme d’action : Augmentation de l’écoulement de l’humeur aqueuse

Mode d’administration : Collyre

Autres commentaires : Les collyres ont peu d’effets secondaires graves pour l’organisme.

Bêtabloquants

Timolol

Bétaxolol

Cartéolol

Lévobétaxalol

Lévobunolol

Métipranolol

Essoufflement chez les personnes souffrant d’asthme ou d’autres affections pulmonaires entraînant un sifflement respiratoire

Ralentissement du rythme cardiaque

Insomnie

Fatigue

Dépression

Confusion

Troubles sexuels

Mécanisme d’action : Diminution de la production d’humeur aqueuse

Mode d’administration : Collyre

Autres commentaires : Les collyres n’affectent pas la taille de la pupille. Certains effets secondaires sont plus importants chez les personnes souffrant d’une maladie cardiaque ou vasculaire.

Certains effets secondaires peuvent apparaître lentement et être attribués à tort au vieillissement ou à d’autres processus corporels.

Médicaments cholinergiques*

Carbachol

Pilocarpine

Sueurs

Céphalées

Tremblements involontaires

Tremblement

Production excessive de salive

Diarrhée, crampes abdominales, nausées

Mécanisme d’action : Contraction de la pupille (myosis) et augmentation de l’écoulement d’humeur aqueuse

Mode d’administration : Collyre

Autres commentaires : Les collyres ne sont pas aussi efficaces que les bêtabloquants.

Les personnes ayant des pupilles plus sombres peuvent nécessiter un collyre puissant.

Avec ces médicaments, il est plus difficile pour les yeux de s’adapter à l’obscurité.

Inhibiteurs de la cholinestérase*

Échothiophate

Idem que pour les agonistes cholinergiques, mais occurrence plus probable

Mécanisme d’action : Contraction de la pupille (myosis) et augmentation de l’écoulement d’humeur aqueuse

Mode d’administration : Collyre

Autres commentaires : Ce collyre a une action très longue.

Il peut provoquer des cataractes et un décollement de la rétine et ne doit pas être pris par les personnes atteintes d’un glaucome à angle fermé.

Avec ces médicaments, il est plus difficile pour les yeux de s’adapter à l’obscurité.

Inhibiteur de la Rho kinase

Nétarsudil

Rougeur des yeux

Rupture des vaisseaux sanguins dans l’œil

Dépôts cornéens

Mécanisme d’action : Augmentation de l’écoulement de l’humeur aqueuse

Mode d’administration : Collyre

Agonistes alpha-adrénergiques

Apraclonidine

Brimonidine

Augmentation de la tension artérielle ou accélération du rythme cardiaque

Rythme cardiaque anormal

Risque de dilatation excessive de la pupille

Apraclonidine : Taux élevé de réactions allergiques et réaction diminuée lorsqu’elle est administrée pendant une période prolongée ; ainsi, des doses plus élevées sont nécessaires pour exercer le même effet (tachyphylaxie)

Brimonidine : Peut provoquer une sécheresse buccale. Son taux de réactions allergiques est moins élevé que celui des autres médicaments et elle peut être fatale chez les enfants de moins de 2 ans.

Mécanisme d’action : Diminution de la production d’humeur aqueuse et augmentation de l’écoulement de l’humeur aqueuse

Mode d’administration : Collyre

Inhibiteurs de l’anhydrase carbonique

Acétazolamide

Brinzolamide

Dorzolamide

Méthazolamide

Acétazolamide et méthazolamide :

Fatigue

Altération du goût

Perte d’appétit

Dépression

Calculs rénaux

Anomalies électrolytiques (sels corporels)

Engourdissement ou picotements

Taux de cellules sanguines bas ou élevés (dyscrasies sanguines)

Perte de poids

Nausées

Diarrhée

Brinzolamide et dorzolamide :

Mauvais goût dans la bouche

Éruption cutanée

Mécanisme d’action : Diminution de la production d’humeur aqueuse

Mode d’administration : Pour l’acétazolamide : Voie orale ou voie intraveineuse

Pour le méthazolamide : Voie orale

Pour le brinzolamide et le dorzolamide : Collyre

Diurétiques osmotiques

Glycérine

Mannitol

Augmentation de la production d’urine

Peuvent entraîner des effets secondaires graves chez certaines personnes (par exemple, aggravation d’une insuffisance cardiaque ou d’une défaillance cérébrale) en modifiant les taux d’électrolytes (sels corporels) ou peuvent provoquer une déshydratation

Mécanisme d’action : Augmentation de la concentration de sels dans le sang, qui attire le liquide de l’œil par osmose

Mode d’administration : Pour la glycérine : Voie orale

Pour le mannitol : Voie intraveineuse

Autres commentaires : Ces médicaments sont le plus souvent utilisés pour traiter le glaucome à angle fermé aigu.

* Ces médicaments sont rarement utilisés.