Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Patch contraceptif
Patch contraceptif
Patch contraceptif

Le système reproducteur féminin comprend l’utérus, les trompes de Fallope et les ovaires. Les ovaires sont les glandes en forme d’amande situées de chaque côté de l’utérus. Ils fabriquent les hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone), qui régulent le cycle menstruel chez la femme.

Outre la fabrication des hormones, les ovaires contiennent des centaines de milliers d’ovocytes. Chaque mois, les hormones stimulent les ovaires pour que les ovocytes parviennent à maturité. Généralement, seul l’un de ces ovocytes parvient à maturité, et peut être ovulé puis fertilisé. La fécondation ne peut avoir lieu que pendant l’ovulation : il s’agit du moment du cycle mensuel de la femme pendant lequel l’ovule mature est libéré de l’ovaire et se déplace dans la trompe de Fallope.

Pour qu’une conception ait lieu, un spermatozoïde doit féconder l’ovule mature alors qu’il se trouve dans la trompe de Fallope. Le moment où les ovules commencent à se cliver (se diviser) en de multiples cellules, formant un blastocyte, est un signe que la fécondation s’est produite. Le blastocyste se déplace alors dans la trompe de Fallope et pénètre dans l’utérus. L’implantation du blastocyste doit se produire dans la muqueuse utérine pour le développement ultérieur de l’embryon.

Le patch contraceptif est une méthode utilisée pour prévenir la grossesse. Le petit patch carré peut être composé de plusieurs couches. Les hormones œstrogéniques et un progestatif (une forme synthétique de la progestérone) sont en général situées dans la couche adhésive inférieure. Cette couche est placée directement sur la peau, généralement sur les fesses, l’estomac ou le haut du bras. Elle est considérée comme un type de contraception hormonale, c’est-à-dire qu’elle administre des hormones de synthèse dans la circulation sanguine pour interférer avec le cycle menstruel normal de la femme.

Ces hormones empêchent la grossesse en

  • Empêchant la libération des ovocytes par les ovaires

  • Épaississant la glaire cervicale, ce qui empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’ovocyte, et

  • Amincissant la paroi de l’utérus (endomètre), ce qui empêche l’implantation de l’ovocyte

Un patch peut être porté pendant 1 semaine, puis il doit être remplacé. Il doit être remplacé le même jour chaque semaine, pendant 3 semaines d’affilée. Le patch n’est pas porté au cours de la quatrième semaine, pendant laquelle les règles se produisent.

Le patch contraceptif est un médicament sur ordonnance, et les risques associés à son utilisation sont similaires à ceux de la pilule contraceptive orale.