Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Cancer de la vessie
Cancer de la vessie
Cancer de la vessie

Le système urinaire est composé de deux reins, deux uretères, de la vessie et de l’urètre. Les reins éliminent les déchets du sang et forment l’urine. L’urine passe ensuite dans les tubes nommés urètres et est stockée dans la vessie avant d’être éliminée de l’organisme via l’urètre.

La vessie est l’organe creux qui s’élargit et se contracte pour recueillir et éliminer l’urine. Comme tous les organes du système urinaire, la vessie est susceptible de développer un cancer, c’est-à-dire une prolifération de cellules anormales. La paroi de la vessie comporte plusieurs couches de tissu. Le type de cancer de la vessie dépend des types de cellules et de couches de tissu affectés.

Il existe trois types de cancers de la vessie :

  • À cellules transitionnelles : ce type de cancer commence dans les cellules transitionnelles. Ces cellules forment la couche la plus interne de la vessie, lui permettant de s’étirer lorsqu’elle est pleine et de rétrécir une fois vidée. C’est le site le plus fréquent du cancer de la vessie.

  • À cellules épidermoïdes : ce type de cancer est un cancer à croissance lente des cellules minces et plates qui tapissent la surface de la vessie.

  • Adénocarcinome : cancer qui commence dans les cellules glandulaires ou sécrétrices de la vessie.

Les symptômes de cancer de la vessie peuvent comprendre :

  • Présence de sang dans les urines

  • Miction fréquente ou sensation d’avoir besoin d’uriner sans possibilité de le faire

  • Douleur pendant la miction

Les hommes sont plus susceptibles de développer un cancer de la vessie que les femmes. Le cancer de la vessie est plus fréquent chez les personnes blanches que chez les personnes noires.

Facteurs de risque de cancer de la vessie :

  • Tabagisme

  • Exposition à long terme sur le lieu de travail à certaines substances chimiques ou à des agents cancérigènes, tels que ceux utilisés dans la fabrication du caoutchouc, des textiles, des peintures et des vêtements teintés

  • Régime riche en graisses et aliments frits

  • Antécédents d’infections vésicales récurrentes

  • Utilisation à long terme de sondes urinaires

  • Âge supérieur à 60 ans

En cas de suspicion de cancer, les études de diagnostic peuvent inclure les examens suivants

  • Cystoscopie : examen d’imagerie au cours duquel une sonde munie d’une lentille est placée dans la vessie en passant par l’urètre.

  • Mise en culture des urines et cytologie : examens de laboratoire qui analysent l’urine à la recherche de bactéries et de cellules cancéreuses.

  • Biopsie : prélèvement de cellules de la vessie afin de les examiner au microscope.

  • Examens d’imagerie : examens comme l’IRM, la TDM et l’UIV (urographie intraveineuse) fournissant une image détaillée du système urinaire.

Le traitement et le pronostic dépendent du stade et du grade du cancer, ainsi que de l’emplacement de la tumeur. Les options thérapeutiques pour le cancer de la vessie comprennent la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et le traitement biologique.

Dans ces sujets
Cancer de la vessie