Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Transfusion sanguine
Transfusion sanguine
Transfusion sanguine

    Le sang circulant dans l’organisme d’une personne est composé de plusieurs éléments : les globules rouges, qui transportent l’oxygène, les globules blancs ou leucocytes, qui combattent les infections, et les plaquettes, également appelées thrombocytes, qui contribuent à la formation de caillots sanguins. La partie liquide jaunâtre du sang est appelée plasma. La prise en charge des symptômes liés au cancer et aux traitements anticancéreux peut nécessiter des transfusions sanguines. Une transfusion est l’administration de sang ou de composants sanguins à l’aide d’un cathéter (tube pénétrant dans l’organisme par le biais d’une aiguille intraveineuse [IV]), d’un cathéter veineux central (CVC) ou d’un cathéter central inséré par voie périphérique (CCIP). Une transfusion peut comprendre tous les composants du sang ou partie, et peut provenir d’un donneur ou avoir été prélevée chez le patient avant la thérapie. Avant de pouvoir effectuer une transfusion, les résultats des examens sanguins doivent d’abord être analysés pour déterminer le composant sanguin nécessaire au patient. Si le patient présente des signes d’anémie et que les études montrent un faible nombre de globules rouges (GR), les globules rouges seront transfusés. Lorsque l’organisme ne reçoit pas suffisamment d’oxygène, des symptômes de fatigue, de vertiges et d’essoufflement peuvent apparaître. Les patients sous chimiothérapie présentent souvent des taux de globules rouges faibles, une affection appelée anémie induite par chimiothérapie. Les patients atteints de cette affection recevront les globules rouges d’un donneur, qui auront été séparés du sang. Ces globules rouges ainsi recueillis sont appelés « culots globulaire » (en anglais PRBC, pour packed red blood cells). Pour les patients qui ont des problèmes hémorragiques, les analyses peuvent montrer une numération plaquettaire faible. Une numération plaquettaire peut devenir faible lorsque les cellules de la moelle osseuse produisant les plaquettes sont endommagées par une chimiothérapie ou une radiothérapie. Certains cancers, comme la leucémie, peuvent également entraîner une numération plaquettaire faible. Pour les patients nécessitant des transfusions de plaquettes, les plaquettes doivent d’abord être extraites du plasma. Le plasma ne contient qu’une petite quantité de plaquettes. Par conséquent, plusieurs poches de plasmaphérèse de donneurs sont nécessaires pour créer une poche de plaquettes. Le plasma peut également être transfusé chez les patients présentant certaines lésions ou troubles de la coagulation. Lorsque le plasma est séparé du sang, il peut être congelé jusqu’à son utilisation. Le plasma décongelé utilisé dans les transfusions est appelé « plasma frais congelé » ou PFC. Une fois identifié le type de composant du sang approprié, le sang doit être testé pour s’assurer que le patient peut le recevoir. Deux tests, la détermination du groupe et la compatibilité croisée, peuvent être utilisés pour tester la compatibilité avant l’administration de tout produit sanguin ou de sang provenant d’un donneur.

Dans ces sujets
Produits sanguins