Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Thrombocytopénie induite par chimiothérapie
Thrombocytopénie induite par chimiothérapie
Thrombocytopénie induite par chimiothérapie

Les cellules sanguines sont produites dans la moelle osseuse. Les trois éléments principaux du sang sont les globules rouges, qui transportent l’oxygène, les globules blancs ou leucocytes, qui combattent les infections, et les plaquettes, également appelées thrombocytes, qui contribuent à la formation de caillots sanguins. Quand un vaisseau sanguin est endommagé, les plaquettes adhèrent à la surface du vaisseau lésé et libèrent des substances chimiques. Ces substances chimiques attirent davantage de plaquettes, ainsi que des globules rouges, afin de former un caillot sanguin, ou thrombus. Au fur et à mesure que le caillot se développe, le vaisseau sanguin se rétrécit, ce qui diminue la perte de sang. Ce processus est appelé coagulation. Le nombre normal de plaquettes se situe entre 150 000 et 350 000 plaquettes par microlitre. La thrombocytopénie est un trouble dans lequel les plaquettes sont insuffisantes. Lorsque le nombre de plaquettes est diminué, l’organisme est dans l’incapacité de former des caillots sanguins, et il est donc incapable de contrôler les saignements. Des ecchymoses et des saignements peuvent se produire avec des traumatismes relativement faibles. Lorsque le nombre de plaquettes est inférieur à 10 000 plaquettes par microlitre, un saignement peut se produire sans traumatisme. La thrombocytopénie induite par chimiothérapie est un trouble qui se développe comme effet indésirable de la chimiothérapie. Les médicaments anticancéreux peuvent tuer non seulement les cellules cancéreuses, mais ils peuvent également endommager les cellules qui forment les plaquettes dans la moelle osseuse. La gravité de ce trouble dépend du type de chimiothérapie et de la durée du traitement. Heureusement, la thrombocytopénie induite par chimiothérapie peut être contrôlée avec des transfusions de plaquettes, d’autres médicaments, tels que des facteurs de croissance des cellules sanguines, ou avec des greffes de cellules souches sanguines.