Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Pose d’une prothèse de la hanche
Pose d’une prothèse de la hanche
Pose d’une prothèse de la hanche

Le système squelettique est le cadre du corps et protège les organes internes. L’articulation de la hanche porte la majorité du poids du haut du corps.

Avec l’âge, les os deviennent plus fins et plus fragiles, ce qui augmente le risque de lésion.

Les articulations de la hanche se trouvent dans le bassin ; elles relient le torse aux jambes et portent le poids du haut du corps. Les os du bassin, le pubis, l’ischium et l’ilium, forment une articulation sphéroïde avec la tête du fémur (l’os long de la cuisse). Une lésion et l’usure liée au vieillissement peuvent dégrader cette articulation, ce qui augmente le risque de fracture fémorale ou de fracture de la hanche.

Une fracture de la hanche est la lésion la plus susceptible d’être réparée par une arthroplastie de la hanche. Au cours d’une arthroplastie de la hanche, le cotyle est nettoyé de tous les cartilages et os arthritiques. Une coupe en plastique est placée dans le cotyle élargi. La partie supérieure du fémur est retirée, et une boule métallique est insérée dans la partie supérieure du fémur. Une tige métallique est également insérée dans le fémur pour offrir plus de stabilité à la prothèse.

Les patients âgés et les patients atteints d’une ostéoporose présentent un risque accru de fracture de la hanche nécessitant une arthroplastie de la hanche. Cette procédure est associée à plusieurs complications potentielles qui doivent faire l’objet d’une discussion avec les médecins avant l’intervention.

Dans ces sujets
Fractures de la hanche