Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Leucémie myéloïde chronique
Leucémie myéloïde chronique
Leucémie myéloïde chronique

    Il existe à l’intérieur de la zone creuse des os un cœur spongieux appelé moelle osseuse. C’est à cet endroit que sont produites les cellules souches. Les cellules souches sont des cellules immatures qui peuvent se développer en composants du sang : les globules rouges, qui transportent l’oxygène dans l’organisme, les globules blancs, qui combattent les infections, et les plaquettes, qui aident à la coagulation du sang.

    La leucémie myéloïde chronique (LMC) est un cancer des globules blancs dans le sang et la moelle osseuse. La LMC se développe à partir d’une anomalie génétique acquise. Pendant la division cellulaire, une partie de l’ADN du chromosome 9 est transférée au chromosome 22. Cette modification est appelée le « chromosome Philadelphie ».

    Quand cette anomalie survient, le corps signale à un nombre trop important de cellules souches de se développer dans un type de globules blancs appelés granulocytes. Certains de ces granulocytes ne deviennent jamais matures. Les granulocytes immatures sont appelés des blastes.

    Alors que les granulocytes et les blastes cancéreux se multiplient dans le sang et la moelle osseuse, la production de globules blancs, de globules rouges et de plaquettes diminue. Étant donné que la rate produit aussi des globules blancs, des cellules cancéreuses peuvent aussi se développer dans la rate.

    La leucémie myéloïde chronique se développe lentement. Les symptômes fréquents sont l’anémie, la perte de poids, la fièvre et une hypertrophie de la rate.

    Les formes actuelles de traitement pour les patients atteints de LMC incluent : chimiothérapie, radiothérapie, greffe de cellules souches et chirurgie d’ablation de la rate. Le pronostic dépend de facteurs tels que le stade de la maladie, l’âge et la santé globale du patient.

    Votre médecin est la meilleure source d’informations sur le traitement adapté à votre état. Il est important de discuter avec votre médecin du traitement, le cas échéant, le plus approprié dans votre cas.