Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Fécondation in vitro
Fécondation in vitro
Fécondation in vitro

    Les testicules d’un homme adulte produisent chaque jour environ un demi-milliard de spermatozoïdes. En revanche, les ovaires de la femme sont stimulés pour produire seulement quelques ovules chaque mois. Généralement, seul l’un de ces ovules parvient à maturité et peut être fécondé.

    La fécondation ne peut avoir lieu que pendant l’ovulation : le moment du cycle mensuel de la femme pendant lequel l’ovule mature est libéré de l’ovaire et avance dans la trompe de Fallope. Pour qu’une conception ait lieu, un spermatozoïde doit féconder l’ovule mature alors qu’il se trouve dans la trompe de Fallope. L’ovule fécondé doit ensuite s’implanter dans l’utérus, formant ainsi un embryon.

    La stérilité est définie comme l’incapacité à produire naturellement un embryon malgré des tentatives de conception depuis au moins un an. Cette affection peut provenir aussi bien de facteurs masculins que féminins.

    La fécondation in vitro, ou FIV, est une technique très sophistiquée utilisée pour aider les couples stériles à avoir un enfant. Dans une procédure de FIV classique, la femme est tout d’abord traitée avec des médicaments contre la stérilité pour stimuler la production de nombreux ovules matures. Lorsque ces ovules sont à maturité, une aiguille est insérée par le vagin pour prélever des ovules. Ceux-ci sont ensuite placés dans une boîte de laboratoire spécifiquement préparée.

    Après un processus nommé lavage du sperme, les spermatozoïdes sont mélangés aux ovules prélevés. Cela peut être effectué en utilisant une autre aiguille pour injecter les spermatozoïdes dans le noyau d’un ovule. Les spermatozoïdes peuvent également être placés avec les ovules dans la boîte de laboratoire spécifique. Le moment où les ovules commencent à se cliver ou se diviser en multiples cellules est un signe que la fécondation s’est produite. Les embryons doivent être placés dans l’utérus environ 72 heures après la fécondation.

    Pour la procédure de transfert d’embryon, un tube flexible nommé cathéter est inséré par le vagin et le col de l’utérus dans l’utérus. Les embryons sont placés dans l’utérus via le cathéter. Des médicaments supplémentaires peuvent être administrés pour accroître la probabilité que les embryons s’implantent dans l’utérus. Pour augmenter les chances d’une grossesse, plusieurs embryons sont généralement transférés. Cette procédure peut parfois entraîner des naissances multiples.