Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)

Pendant la grossesse, le tube digestif du fœtus est tapissé d’une matière fécale vert foncé appelée méconium. In utero, un certain nombre de facteurs peuvent entraîner un mouvement accru des intestins et un relâchement du sphincter anal. Cela conduit à l’expulsion de méconium dans le liquide amniotique. Lorsque cela se produit, le liquide amniotique et le méconium se mélangent pour former un liquide verdâtre épais.

Un SIM peut se développer si le bébé halète ou inhale pendant le travail et l’accouchement, provoquant l’inhalation du mélange à base de méconium dans les poumons. La détresse fœtale et l’accouchement post-terme sont les raisons les plus fréquentes d’inhalation méconiale, mais elle peut également être associée à un nourrisson petit pour son âge gestationnel, des complications avec le cordon ombilical, des affections chroniques et une mauvaise croissance intra-utérine.

L’inhalation méconiale peut entraîner une obstruction totale ou partielle des voies respiratoires du bébé. Le méconium est piégé dans les voies respiratoires lorsque le bébé expire. Le poumon atteint peut être surdistendu. Cette surdistension dans une partie du poumon peut provoquer sa rupture et un collapsus pulmonaire. Le méconium provoque également une irritation des voies respiratoires et des poumons du bébé.

Le traitement du SIM peut inclure l’aspiration des voies respiratoires, des antibiotiques, l’utilisation d’un respirateur ou d’une machine de respiration artificielle et une kinésithérapie thoracique.