Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Sauver des vies en arrêtant l’hémorragie : utilisation des garrots tourniquet militaires chez les enfants - Commentaire

Commentaire
06/07/19 David A. Spain, MD, Professor of Surgery and Chief of Trauma/Surgical Critical Care, Stanford University

Le mois de mai est le mois national « Stop the Bleed » (« Arrêter l’hémorragie ») aux États-Unis. Motivé par la tuerie de l’école primaire Sandy Hook en 2012 et par plusieurs tragédies qui ont eu lieu dans les années qui suivirent, le « consensus d’Hartford », tel que nous le connaissons aujourd’hui, a été convoqué dans le but de rassembler les dirigeants des forces de l’ordre, du gouvernement fédéral et de la communauté médicale afin d’améliorer les chances de survie lors d’événements (causés par l’homme ou d’origine naturelle) provoquant un grand nombre de morts. Les participants au consensus d’Hartford ont conclu que fournir aux forces de l’ordre et à la population civile les compétences et outils de base pour pouvoir arrêter les hémorragies incontrôlées au niveau des bras ou des jambes (extrémités) en situation d’urgence, avant l’arrivée des services médicaux d’urgence (SMU), pourrait sauver des vies. Le Comité de traumatologie du American College of Surgeons (Université américaine des chirurgiens) dirige les efforts de la campagne « Stop the Bleed » pour sauver des vies en enseignant à la population civile à répondre dans un premier temps aux hémorragies incontrôlées dans des situations d’urgence. Pour ce faire, un programme complet et durable d’éducation et d’information sur le contrôle des hémorragies destiné à la population civile a été créé. Cette formation brève et pratique a déjà été suivie par plus de 640 000 personnes, et les cours sont largement disponibles aux États-Unis (voir www.bleedingcontrol.org).


L’un des piliers du programme « Stop the Bleed » est l’utilisation immédiate de garrots tourniquet pour les saignements des extrémités. Autrefois considérés comme inefficaces et même dangereux, les garrots tourniquet ont ressurgi au cours des 15 dernières années, sur la base de la vaste expérience de l’armée américaine, qui a documenté leur efficacité et leur sécurité. Compte tenu de la récente éruption de fusillades dans les écoles, l’une des préoccupations est l’utilisation de garrots tourniquet chez les enfants. L’expérience des professionnels de santé est presque exclusivement fondée sur des patients adultes, pour lesquels les garrots tourniquet ont été conçus. Dans une étude récente publiée en ligne dans le journal Pediatrics, des garrots tourniquet conçus pour les adultes ont été utilisés chez des enfants d’âge scolaire (de 6 à 16 ans), et se sont avérés efficaces dans l’occlusion du flux sanguin, autant vers les extrémités supérieures qu’inférieures. Bien que cette étude ait été réalisée dans un environnement d’apprentissage et non sur le terrain, elle fournit une assurance raisonnable quant à l’efficacité de l’utilisation du garrot tourniquet dans la population pédiatrique (de 6 à 16 ans) pour prévenir les hémorragies, potentiellement fatales, des extrémités.