Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Commentaire : Éliminer les facteurs déclenchants de l’asthme – Est-il possible d’aller trop loin ?

Commentaire
07/18/19 Emily J. Pennington, MD, Cleveland Clinic

L’asthme est déjà l’une des maladies chroniques les plus fréquentes chez les enfants, et il est de plus en plus répandu aux États-Unis. En raison de cette augmentation, les personnes font tout leur possible pour réduire le risque d’asthme de leur famille.

L’asthme est une affection qui entraîne le rétrécissement des voies respiratoires des poumons en réaction à certains facteurs déclenchants, provoquant de la toux, une respiration sifflante, une oppression thoracique et des difficultés respiratoires. Les facteurs déclenchants courants de l’asthme comprennent les suivants :

  • Allergènes inhalés (tels que les acariens, les squames animales, les particules issues des plumes et le pollen)
  • Infections des voies respiratoires
  • Agents irritants (tels que la fumée de cigarette, le parfum ou la pollution atmosphérique)
  • Activité physique
  • Stress et anxiété
  • Aspirine

Quelques théories tentent d’expliquer pourquoi l’asthme se développe. L’une de ces théories est l’hypothèse hygiéniste. Cette idée suggère que l’exposition aux microbes et aux infections virales durant l’enfance aide le système immunitaire à se développer. Cette exposition apprend à notre système immunitaire à faire la différence entre une substance nocive et une substance inoffensive, et à ne pas réagir de manière excessive. Cependant, cette hypothèse ne permet pas d’expliquer complètement pourquoi les enfants développent de l’asthme. On sait que l’exposition à certaines infections, par exemple le virus respiratoire syncytial (VRS), pourrait augmenter le risque de développer de l’asthme au lieu de le prévenir chez les enfants. Il existe également des preuves indiquant que la gravité de l’infection et le moment auquel l’infection survient pendant l’enfance affectent le développement de l’asthme.

Adopter une approche réaliste

Comment les parents peuvent-ils donc réduire les facteurs déclenchants de l’asthme à la maison sans en faire trop et créer un environnement trop propre ?

La réponse, comme pour beaucoup d’autres choses, est qu’il faut faire preuve de modération et s’adapter à la situation particulière de la famille.

Si un membre de votre famille est asthmatique et que ses crises sont déclenchées par des allergènes environnementaux, il existe des mesures simples que vous pouvez prendre pour contrôler l’environnement qui vous entoure. Vous pouvez par exemple changer fréquemment les filtres à air, vérifier l’absence de fuites d’eau et de moisissures dans la maison et faire régulièrement les poussières. Si vous avez de la moquette, passez régulièrement l’aspirateur afin d’éliminer les squames animales et les acariens.  

Cibler les facteurs déclenchants appropriés

Il n’est pas forcément nécessaire de se débarrasser des animaux domestiques, d’arracher la moquette et de jeter les oreillers et les rideaux. Vous pouvez identifier et éliminer certains facteurs déclenchants particuliers de manière mûrement réfléchie.

De nombreux patients ont souvent une idée de ce qui provoque leur asthme ; ils présentent des symptômes lorsqu’ils pratiquent une activité physique, lorsqu’ils ont des allergies saisonnières, lorsqu’ils sont en présence d’animaux domestiques, etc. Mais si ce n’est pas le cas, un bon moyen d’identifier les facteurs déclenchants potentiels de l’asthme est de tenir un journal de l’asthme. Le fait de noter le moment et l’endroit exacts où vous présentez des symptômes peut vous aider à révéler des causes moins évidentes, comme le stress ou certains médicaments comme l’aspirine, ou encore des facteurs déclenchants particuliers à la maison, comme les animaux domestiques ou le contenu d’une certaine pièce.

Votre médecin traitant ou votre spécialiste des poumons utilisera ce journal et les résultats des tests respiratoires pour vous aider à reconnaître vos facteurs déclenchants. Si vous identifiez un réel facteur déclenchant, vous devez vraiment faire tout votre possible pour l’éliminer de la maison. Néanmoins, si un élément ne semble pas être un facteur déclenchant, particulièrement lorsqu’il s’agit d’un animal domestique ou d’une peluche que vous adorez, il n’est pas nécessaire de vous en débarrasser.

Si vous continuez à avoir des crises d’asthme fréquentes après l’élimination des facteurs déclenchants identifiés, il est temps de discuter avec votre médecin des autres facteurs susceptibles de déclencher les symptômes. Il est parfois impossible de contrôler ces facteurs déclenchants, notamment lorsqu’il s’agit de pollen, de fortes pluies, d’orages ou de températures extrêmes. S’il est vrai que vous ne pouvez pas contrôler les conditions météorologiques, vous pouvez cependant fermer les fenêtres, limiter le temps passé à l’extérieur lorsque le taux de pollen dans l’air est élevé ou vous couvrir le nez et la bouche lorsqu’il fait froid. Le stress et l’anxiété peuvent également constituer un facteur de l’asthme, et les médecins peuvent vous aider à concevoir une stratégie de réduction du stress. Dans d’autres cas, des injections d’immunothérapie pour les allergènes peuvent aider à réduire les réactions aux facteurs déclenchants de l’asthme. Il est important de s’assurer que vous parlez à votre médecin de tous les facteurs déclenchants et traitements potentiels de l’asthme.

Pour en savoir plus sur comment réduire les facteurs déclenchants de l’asthme et vous préparer à une conversation sur l’asthme avec votre médecin, consultez la page des Manuels sur l’asthme et les Les faits en bref sur l’asthme des Manuels. Pour en savoir plus sur l’asthme chez les enfants, consultez la page des Manuels et la page Les faits en bref.