Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Commentaire : Vos ronflements sont-ils dus à l’apnée du sommeil ? 4 questions que vous posera votre médecin

Commentaire
2020-08-12 Kingman P. Strohl, MD, Case School of Medicine, Case Western Reserve University

Tous les types de sommeil ne sont pas équivalents. De nombreux facteurs différents ont un impact sur votre capacité à bien dormir la nuit. L’un de ces facteurs mérite d’être pris très au sérieux : l’apnée du sommeil. L’apnée du sommeil est une affection caractérisée par une respiration anormale pendant le sommeil. Les personnes qui en souffrent présentent des interruptions de longue durée ou répétées de la respiration, qui peuvent entraîner de la somnolence le lendemain ainsi que toute une gamme d’autres problèmes de santé.

De nombreuses personnes suspectent être atteintes d’apnée du sommeil pour la première fois lorsque leur partenaire, exaspéré(e) en raison de son propre sommeil de mauvaise qualité, commence à se plaindre de leurs ronflements. Tous les ronfleurs ne sont pas forcément atteints d’apnée du sommeil, mais la plupart des personnes atteintes d’apnée du sommeil ronflent bruyamment et présentent des difficultés à respirer pendant leur sommeil.

Si vous souffrez de ce type de ronflement et que vous vous sentez somnolent(e) pendant la journée, il est temps de parler à votre médecin de l’apnée du sommeil. Pendant ce rendez-vous, votre médecin vous posera des questions spécifiques sur votre sommeil. Selon vos réponses, votre médecin pourra recommander une étude du sommeil appelée polysomnographie ou un test du sommeil à domicile. Pendant la préparation de votre rendez-vous, assurez-vous de pouvoir répondre aux questions suivantes que votre médecin vous posera probablement.

1. Quelles sont vos habitudes de sommeil ?

Comprendre l’apnée du sommeil commence par comprendre le sommeil. Malgré le fait que nous passons environ un tiers de notre vie à dormir, nous ne comprenons généralement pas bien le sommeil et nous n’y réfléchissons pas beaucoup. Préparez-vous à parler de vos habitudes de sommeil à votre médecin, notamment :

  • Combien d’heures vous dormez chaque nuit
  • Vos préférences de sommeil – êtes-vous du matin ou du soir ?
  • Votre rituel du coucher – ce que vous faites pendant les heures précédant le sommeil
  • Votre consommation de caféine
  • Les médicaments que vous prenez et à quel moment vous les prenez

Passez une semaine ou deux avant votre rendez-vous à suivre ces facteurs et utilisez-les comme un point de départ pour une conversation franche concernant vos habitudes de sommeil.

2. Avez-vous des antécédents familiaux d’apnée du sommeil ?

De nombreux facteurs qui contribuent à l’apnée du sommeil ont tendance à être héréditaires, notamment le fait d’avoir une gorge étroite, un cou épais et une tête ronde, ainsi que l’obésité et le type de dormeur que vous êtes. Par conséquent, les personnes ayant un proche souffrant d’apnée du sommeil sont plus susceptibles d’en souffrir également. Les personnes qui pensent qu’un membre de leur famille pourrait souffrir d’apnée du sommeil non diagnostiquée doivent également le mentionner à leur médecin. L’apnée du sommeil devient également plus fréquente avec l’âge. Préparez-vous à la conversation avec votre médecin en parlant à vos parents et à vos frères et sœurs et en leur demandant si, et quand, ils ont reçu un diagnostic d’apnée du sommeil.

3. Vous endormez-vous pendant la journée ?

L’apnée du sommeil est considérée comme un trouble à part entière lorsque la fatigue affecte votre vie quotidienne. Il y a cependant une différence entre le fait de se sentir fatigué (ne rien pouvoir faire) et être réellement somnolent (s’endormir réellement). Si vous avez l’impression que vous manquez d’énergie pendant la journée, mais que vous ne vous endormez pas réellement, la cause sous-jacente pourrait ne pas être l’apnée du sommeil, mais une autre cause telle qu’une anémie, un problème de thyroïde ou un syndrome de fatigue chronique.

Si vous êtes somnolent(e), déterminez s’il s’agit d’une somnolence active ou passive. La somnolence active implique de s’endormir alors que vous êtes en train de faire quelque chose, par exemple pendant une conversation ou en conduisant. Ce type de somnolence est dangereux. La somnolence passive implique de s’endormir lorsque vous êtes inactif(ve) ou pendant que vous faites quelque chose de moins exigeant, comme lire ou regarder la télévision. Assurez-vous de décrire avec précision votre fatigue pendant la journée afin que votre médecin puisse établir le bon diagnostic.

4. Quels autres problèmes de santé avez-vous ?

Le sommeil non réparateur et les périodes d’interruption de la respiration qui accompagnent l’apnée du sommeil augmentent en présence de graves problèmes de santé, tels qu’un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque et une hypertension artérielle. Les médecins vous poseront des questions sur ces problèmes de santé et sur l’obésité pendant votre conversation concernant l’apnée du sommeil. Souvent, le fait de traiter l’apnée du sommeil peut entraîner une amélioration de ces problèmes de santé et d’autres aspects de votre santé, comme le degré de vigilance et l’impression de bien-être.

Traiter l’apnée du sommeil – la puissance d’une attitude positive

Le traitement de l’apnée du sommeil se divise généralement en deux catégories. La première consiste à déterminer de quelle manière vous pouvez modifier vos habitudes de vie et votre comportement. Perdre du poids et réduire votre consommation d’alcool peut avoir un effet considérable sur la sévérité de l’apnée du sommeil. Dans des cas plus sévères, le fait de porter une orthèse dentaire pendant le sommeil ou d’avoir recours à une intervention chirurgicale permet d’ouvrir les voies respiratoires.

Dans certains cas sévères, les médecins discuteront de l’utilisation d’un appareil de ventilation en pression positive continue (Continuous Positive Airway Pressure, CPAP). Cet appareil comporte un masque branché à une petite pompe à air qui augmente la pression dans les voies respiratoires, aidant ainsi à maintenir la gorge ouverte pendant la respiration. De nombreuses personnes n’aiment pas l’idée de devoir porter un masque couvrant une partie de leur visage pendant leur sommeil, mais les appareils de CPAP ont fait de grands progrès en matière de conception et de confort. De plus, leur capacité à améliorer la vie quotidienne des personnes peut avoir des effets spectaculaires. N’oubliez pas que l’objectif est de porter le masque pendant votre sommeil, ce n’est donc pas la peine de vous sentir gêné(e) !

Le traitement de l’apnée du sommeil commence par le fait de reconnaître à quel point ce traitement peut être efficace. Le fait de bien dormir, nuit après nuit, peut améliorer vos relations avec vos proches, votre énergie au quotidien, ainsi que votre vision des choses. Il s’agit d’une étape importante pour réduire le risque ou la sévérité d’un certain nombre de maladies chroniques graves. Consultez la page des Manuels concernant l’apnée du sommeil pour plus d’informations et pour vous préparer à la conversation avec votre médecin.