Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Commentaire : Est-il sans danger de voyager pendant la pandémie de COVID-19 en 2021 ? Réponse à 5 questions essentielles

Commentaire
2021-02-26 Christopher Sanford, MD, MPH, DTM&H, Associate Professor, Family Medicine, Global Health, University of Washington

Nous avons tous hâte de voyager à nouveau.

Qu’il s’agisse de rendre visite à des proches qui vivent dans une autre ville, de partir en week-end ou de faire une excursion d’un mois à travers l’Europe, la plupart des gens ont rêvé de partir en voyage après la pandémie et de sortir enfin de chez eux. Et si nous sommes enthousiastes à l’idée de pouvoir voyager à nouveau en toute sécurité, le fait est que nous n’en sommes pas encore là. La réalité est qu’il est encore risqué de voyager, et que des restrictions strictes sont encore en place aux États-Unis et dans le monde.

La pandémie de COVID-19 a radicalement changé la façon dont nous approchons les voyages. Les voyages internationaux sont au point mort, et nous repoussons toutes sortes de petits voyages afin de conjuguer nos efforts et de ralentir la propagation de ce virus. Il n’est toutefois pas nécessairement réaliste pour tout le monde d’éviter tous les voyages dans un avenir proche. En tenant compte des conseils des responsables de santé publique et des experts médicaux, il est possible de décider si l’importance d’un voyage donné justifie le risque encouru et de prendre des mesures pour minimiser votre risque de contracter le COVID-19 pendant le voyage. Nous répondons ci-dessous à cinq questions fréquentes concernant les voyages pendant la pandémie de COVID-19.

1. Puis-je voyager pendant la pandémie de COVID-19 ?

De manière générale, la réponse est non. La recommandation des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention) est claire : repousser les voyages et rester chez vous reste la meilleure façon de vous protéger et de protéger les autres du COVID-19. Pour votre sécurité, la meilleure chose à faire est de ne pas voyager.

Néanmoins, il est important de trouver le juste milieu entre les risques d’exposition au COVID-19, les obligations liées à votre travail et les risques associés à l’isolement social. Si vous envisagez de voyager, n’oubliez pas que vous courez le plus grand risque de contracter le COVID-19 lorsque vous êtes en présence d’autres personnes. Plus vous limitez votre exposition aux autres personnes, plus le risque diminue.

2. Quelle méthode de voyage est la plus sûre pendant la pandémie de COVID-19 ?

Est-il plus sûr de voyager en voiture ou en avion ? Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte, mais là encore, le meilleur indicateur est le nombre de personnes auxquelles vous êtes exposé(e) pendant un voyage. Pendant un long trajet en voiture, vous devrez vous arrêter pour faire le plein d’essence et acheter à manger, peut-être même pour trouver un hôtel pour la nuit. Quant aux voyages en avion, les premières recherches suggèrent que les systèmes de filtration utilisés par les compagnies aériennes commerciales pourraient être relativement efficaces pour minimiser la propagation du COVID-19. Cela dit, prendre l’avion implique également de se rendre à l’aéroport, d’attendre votre vol et de passer plus de temps en présence d’autres personnes. Toutes ces activités augmentent l’exposition, mais représentent un risque relativement faible. Choisissez en priorité les options de voyage vous permettant de limiter votre exposition aux autres personnes, et dans le cadre desquelles la distanciation sociale et le port du masque sont appliqués.

La même règle générale s’applique en ce qui concerne l’hébergement : cherchez des moyens de réduire le nombre de personnes auxquelles vous êtes exposé(e). Si vous pouvez vous rendre directement dans votre chambre de motel ou vous servir d’une boîte à clés pour votre location sans avoir à vous rendre dans un hall d’entrée ou à entrer en contact avec la personne assurant la location, cela réduit un peu votre exposition.

3. Dois-je prendre des précautions supplémentaires ?

La meilleure précaution est de ne pas voyager du tout. Cependant, si vous décidez de voyager, reportez votre voyage si vous êtes malade, même si vous pensez qu’il s’agit d’un simple rhume. N’oubliez pas d’emporter des masques et du désinfectant pour les mains, ainsi que les médicaments que vous avez utilisés au cours de l’année passée. Faites-vous vacciner contre la grippe et contre toute autre maladie pour laquelle un vaccin est nécessaire, notamment contre le COVID-19 si vous êtes éligible pour le vaccin. Pendant votre voyage, il est essentiel de porter un masque, de se laver fréquemment les mains et de pratiquer la distanciation sociale. Si vous commencez à vous sentir malade, contactez immédiatement un professionnel de la santé.

Il est également recommandé de garder votre carte d’assurance maladie sur vous et d’envisager de souscrire une assurance voyage supplémentaire. Pour les voyages internationaux, assurez-vous d’avoir une couverture adéquate en termes d’évacuation pour raisons médicales. L’évacuation pour raisons médicales peut être très coûteuse, et les assurances appliquent certaines exclusions en ce qui concerne les pandémies et certaines autres affections. Il est essentiel de bien lire les clauses du contrat.  

4. Comment dois-je me préparer pour mon voyage ?

Si vous choisissez de voyager pendant une pandémie, la première étape ne doit pas être l’achat d’un billet d’avion. Vous devez faire des recherches approfondies. Les restrictions de voyage changent régulièrement, et de nombreux endroits nécessitent un test de dépistage du COVID-19 négatif dans un certain délai. N’oubliez pas de faire des recherches concernant le nombre de cas et la capacité des hôpitaux à votre destination, et de vérifier s’il existe des restrictions de voyage supplémentaires pour votre destination et lors de votre retour chez vous.

Il est recommandé de consulter un médecin spécialiste des voyages pour discuter des détails de votre itinéraire. Il est souvent possible de le faire par le biais d’un rendez-vous de télémédecine, à moins que des vaccins ou d’autres procédures en cabinet ne soient nécessaires. Un spécialiste sera au courant des règles de voyage les plus récentes et pourra vous orienter vers des ressources offrant des informations supplémentaires.

Voici quelques ressources fiables à ajouter à vos favoris pour rester au fait des dernières restrictions et exigences de voyage :

Page consacrée aux voyages pendant la pandémie de COVID-19 des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention)

Informations destinées aux voyageurs en lien avec le COVID-19 du Département d’État des États-Unis (United States Department of State)

Site de l’ambassade des États-Unis pour le pays de destination

 

5. Est-il sans danger de voyager après avoir reçu le vaccin ?

Pour les personnes désireuses de voyager à nouveau, le vaccin offre l’espoir d’un retour à la normale. Le déploiement du vaccin améliore lentement les choses, mais le COVID-19 reste malheureusement une réalité et un risque, et voyager augmente l’exposition à ce risque. En outre, les chercheurs travaillent encore à comprendre l’effet du vaccin dans son intégralité. Il a été démontré que le vaccin réduisait la gravité de la maladie chez les personnes contractant le COVID-19, mais il n’offre pas une protection absolue contre l’infection. On ne sait pas exactement si une personne vaccinée peut se sentir bien, mais quand même être suffisamment infectée pour transmettre le virus à quelqu’un d’autre. Cela signifie qu’il est essentiel que tout le monde, même les personnes ayant été vaccinées, continue à porter un masque, à se laver les mains et à pratiquer la distanciation sociale dans un avenir proche.

Pour en savoir plus sur les précautions de voyage en lien avec le COVID-19, consultez la page des Manuels sur les préparatifs de voyage, ainsi que la page de ressources concernant le COVID-19