Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Structure du système reproducteur masculin

Par

Irvin H. Hirsch

, MD, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Le système reproducteur masculin comprend le pénis, le scrotum, les testicules, l’épididyme, le canal déférent, la prostate et les vésicules séminales.

  • Le pénis et l’urètre font partie des systèmes urinaire et reproducteur.

  • Le scrotum, les testicules, l’épididyme, le canal déférent, les vésicules séminales et la prostate composent le reste du système reproducteur.

Le pénis est constitué de la racine (qui s’insère sur les structures abdominales inférieures et les os du bassin), de la partie visible des corps caverneux et du gland (l’extrémité en forme de cône). L’ouverture de l’urètre (le canal qui transporte le sperme et l’urine) est située à l’extrémité du gland, dont la base est appelée la couronne. Chez les hommes non circoncis, un repli de la peau, le prépuce, recouvre le gland en partant de la couronne.

Le pénis se compose de trois structures cylindriques (corps remplis de sang) elles-mêmes constituées de tissu érectile. Les deux plus grands, les corps caverneux, se trouvent côte à côte. le troisième, le corps spongieux, entoure une grande partie de l’urètre. Lorsque ces structures se remplissent de sang, le pénis devient plus grand et rigide (érection).

Le scrotum est un sac constitué d’une épaisse couche de peau qui entoure et protège les testicules. Le scrotum fait également office de système de contrôle de la température des testicules, qui doivent se maintenir à une température un peu plus basse que celle du corps afin que les spermatozoïdes se développent normalement. Ainsi, les muscles crémasters de la paroi du scrotum se relâchent pour permettre aux testicules de s’éloigner du corps et donc de se refroidir ou se contractent afin qu’ils s’en rapprochent et soient donc réchauffés ou protégés.

Les testicules sont des structures de forme ovale, dont la longueur moyenne est comprise entre 4 et 7 cm et dont le volume moyen est compris entre 20 et 25 ml (2 à 3 petites cuillères à café). En général, le testicule gauche est situé légèrement plus bas que le droit. Les testicules ont deux fonctions principales :

  • Produire les spermatozoïdes (qui transportent les gènes de l’homme),

  • Sécréter la testostérone (la principale hormone sexuelle masculine).

L’épididyme est un canal unique microscopique enroulé mesurant près de 6 m de long au total. L’épididyme recueille les spermatozoïdes provenant du testicule et fournit le milieu nécessaire à leur maturation et à l’acquisition de leur capacité à se déplacer dans le système reproducteur féminin et à fertiliser un ovule. Un épididyme est situé contre chaque testicule.

Organes reproducteurs masculins

Organes reproducteurs masculins

Le canal déférent est un tube rigide (de la taille d’un brin de spaghetti) qui transporte les spermatozoïdes depuis l’épididyme. Un canal déférent part de chacun des épididymes, gagne la partie postérieure de la prostate et rejoint une des deux vésicules séminales. Dans le scrotum, d’autres structures, comme les fibres musculaires, les vaisseaux sanguins et les nerfs, suivent également les deux canaux déférents et forment ensemble une architecture entrelacée, appelée cordon spermatique.

L’urètre a une double fonction chez les hommes. Ce canal constitue en effet la partie de l’appareil urinaire qui véhicule l’urine provenant de la vessie, mais il est également la partie de l’appareil reproducteur qui permet l’éjaculation du sperme.

La prostate est située immédiatement sous la vessie et entoure l’urètre. Chez les hommes jeunes, la prostate a la taille d’une noix, mais elle augmente de volume avec l’âge. Lorsqu’elle devient trop volumineuse, elle peut obstruer le flux d’urine à travers l’urètre et induire des symptômes urinaires gênants.

Les vésicules séminales, situées au-dessus de la prostate, s’unissent aux canaux déférents pour former les canaux éjaculateurs, qui circulent dans la prostate. La prostate et les vésicules séminales produisent un liquide qui nourrit les spermatozoïdes. Ce liquide nutritif représente la majorité du volume du sperme, le liquide dans lequel se trouvent les spermatozoïdes lors de l’éjaculation. Les autres sécrétions, qui constituent une très petite quantité du sperme, proviennent des canaux déférents et des glandes de Cowper situées dans l’urètre.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Présentation du système reproducteur masculin
Vidéo
Présentation du système reproducteur masculin
Modèles 3D
Tout afficher
Le système reproducteur masculin
Modèle 3D
Le système reproducteur masculin

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE