Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Placenta prævia

Par

Antonette T. Dulay

, MD, Main Line Health System

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources liées au sujet

Le placenta prævia correspond à une implantation du placenta au-dessus du col de l’utérus, dans la partie inférieure de l’utérus plutôt que dans la partie supérieure.

  • Les femmes peuvent présenter un saignement indolore, parfois abondant, à la fin de la grossesse.

  • Une échographie permet généralement de confirmer le diagnostic.

  • Parfois, il suffit de modifier son activité, mais si les saignements sont persistants ou si le fœtus ou la mère présentent des problèmes, une césarienne est réalisée.

Les complications de la grossesse, telles que le placenta prævia, sont des troubles qui ne se manifestent que pendant la grossesse. Ils peuvent concerner la femme, le fœtus ou les deux, et survenir à différents moments de grossesse. Cependant, de nombreuses complications de la grossesse peuvent être traitées efficacement.

Le placenta se trouve normalement dans la moitié supérieure de l’utérus. Dans le placenta prævia, le placenta est situé dans la moitié inférieure de l’utérus. Il recouvre alors partiellement ou entièrement l’ouverture du col de l’utérus, c’est-à-dire l’entrée du canal vaginal. Parfois, le placenta se trouve à proximité de l’ouverture du col de l’utérus plutôt qu’au-dessus (placenta bas).

Un placenta prævia survient dans environ 1 accouchement sur 250. Jusqu’à 2 % des femmes enceintes présentent un placenta prævia au cours du 2e trimestre. Il peut être visible à l’échographie. Cependant, il se résout de lui-même avant l’accouchement chez plus de 90 % des femmes. Si ce n’est pas le cas, le placenta peut se décoller de l’utérus, privant le bébé de l’apport sanguin dont il a besoin. Le passage du bébé dans le canal vaginal peut aussi déchirer le placenta, provoquant ainsi un saignement important.

Facteurs de risque (facteurs qui augmentent le risque de survenue d’un problème donné) de placenta prævia :

  • Antécédents de grossesse multiple

  • Antécédents d’accouchement par césarienne

  • Être enceinte de jumeaux, triplés ou plus (naissances multiples)

  • Avoir une anomalie structurelle de l’utérus, telle que des fibromes

  • Antécédents de procédure impliquant l’utérus, comme de multiples procédures d’ablation de fibromes utérins (myomectomie) ou de dilatation et curetage (D et C)

  • Tabagisme

  • Âge avancé

Symptômes

Le placenta prævia peut entraîner, en fin de grossesse, une hémorragie non douloureuse du vagin, de début brutal. Le sang peut être de couleur rouge vif. Le saignement peut devenir très important et mettre en danger la vie de la mère et du fœtus.

Le placenta prævia peut provoquer des problèmes chez le fœtus, notamment les suivants :

Si la femme a déjà accouché par césarienne, le placenta prævia augmente le risque de fixation excessive du placenta sur l’utérus (placenta accreta). Le placenta accreta fait parties des troubles du spectre du placenta accreta. Ces troubles diffèrent selon l’intensité de la fixation du placenta sur l’utérus.

Diagnostic

  • Échographie

Les médecins suspectent un placenta prævia chez les femmes enceintes présentant un saignement vaginal qui débute après 20 semaines de grossesse. L’échographie permet d’identifier le placenta prævia, et de le distinguer d’un décollement précoce du placenta (hématome rétroplacentaire).

Si le placenta prævia provoque des symptômes, les médecins surveillent le rythme cardiaque du fœtus afin de déterminer si le fœtus a des problèmes, tels qu’un apport en oxygène insuffisant.

Troubles placentaires

Le placenta est habituellement situé à la partie supérieure de l’utérus et solidement attaché à la paroi utérine jusqu’à l’accouchement. Le placenta transporte l’oxygène et les nutriments de la mère vers le fœtus.

Dans le décollement placentaire (hématome rétroplacentaire), le placenta se détache prématurément de la paroi utérine, ce qui provoque un saignement de l’utérus et réduit l’apport d’oxygène et de substances nutritives au fœtus. Les femmes qui souffrent de cette complication doivent être hospitalisées et peuvent devoir accoucher prématurément.

Dans le placenta prævia, le placenta est situé au-dessus du col utérin, dans la moitié inférieure de l’utérus. Le placenta prævia peut entraîner, en fin de grossesse, une hémorragie non douloureuse, de début brutal. L’hémorragie peut devenir profuse. Une césarienne est réalisée.

Troubles placentaires

Traitement

  • Hospitalisation et activité modifiée

  • Accouchement lors de la 36e ou la 37e semaine si les saignements se sont arrêtés

  • Accouchement immédiat si la mère ou le fœtus présentent des problèmes

Lorsque les saignements sont mineurs et surviennent avant la 36e semaine de grossesse environ, les médecins conseillent généralement une hospitalisation et une activité limitée jusqu’à l’arrêt des saignements. L’activité limitée (activité modifiée ou alitement modifié) désigne le fait de rester assise ou couchée la majeure partie de la journée. Si le saignement cesse, la femme peut être autorisée à reprendre progressivement des activités peu intenses. Si l’hémorragie ne se reproduit pas, elle sort de l’hôpital, à condition qu’elle puisse facilement y revenir en cas de besoin. Les médecins recommandent d’éviter les rapports sexuels, qui peuvent déclencher un saignement.

Si un saignement réapparaît, la femme est généralement à nouveau admise à l’hôpital et peut y rester jusqu’à l’accouchement.

Certains experts conseillent d’utiliser des corticoïdes pour favoriser la maturation des poumons du fœtus, lorsqu’un accouchement prématuré (avant la 34e semaine de grossesse) devient nécessaire.

Si la femme n’a pas de contractions et si les saignements se sont arrêtés, les médecins peuvent pratiquer l’accouchement lors de la 36e ou la 37e semaine de grossesse.

L’accouchement est généralement pratiqué immédiatement dans les situations suivantes :

  • Les saignements sont abondants ou ne cessent pas.

  • Le rythme cardiaque du fœtus est anormal, indiquant un manque d’oxygène.

  • La tension artérielle de la femme devient trop basse.

En cas de placenta prævia, un accouchement par césarienne est pratiqué avant le début du travail.

En cas d’hémorragie importante, les femmes peuvent avoir besoin de transfusions sanguines.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Dysplasie cervicale
Vidéo
Dysplasie cervicale
L’utérus est l’organe central du système reproducteur féminin. Cette cavité creuse et musculaire...
Modèles 3D
Tout afficher
L’intérieur du bassin chez la femme
Modèle 3D
L’intérieur du bassin chez la femme

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE