Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Embolie de liquide amniotique

Par

Julie S. Moldenhauer

, MD, Children's Hospital of Philadelphia

Dernière révision totale janv. 2020| Dernière modification du contenu janv. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Une embolie de liquide amniotique se produit lorsque du liquide amniotique (le liquide qui entoure le fœtus dans l’utérus) qui contient des cellules ou du tissu provenant du fœtus pénètre dans le sang de la mère et provoque une réaction grave. Cette réaction peut causer des lésions pulmonaires et cardiaques, et engendre un saignement excessif.

L’embolie de liquide amniotique est très rare. Elle survient généralement vers la fin de la grossesse, mais peut survenir en cas d’avortement au cours du premier ou du deuxième trimestre.

Le risque est accru lorsque :

Le liquide ou le tissu peut provoquer une réaction grave chez la femme. Cette réaction survient généralement pendant ou juste après le travail et l’accouchement. La femme peut présenter un rythme cardiaque rapide ou irrégulier, une faible tension artérielle et une gêne respiratoire. Elle peut arrêter de respirer (insuffisance respiratoire) ou son cœur peut arrêter de battre (arrêt cardiaque). Environ 20 % des femmes qui font une embolie de liquide amniotique meurent.

La coagulation intravasculaire disséminée est une complication fréquente. Elle survient lorsque de petits caillots se forment dans le sang, ce qui entraîne une hémorragie généralisée massive. Des soins d’urgence sont nécessaires.

La rapidité du diagnostic et du traitement de l’embolie du liquide amniotique est essentielle. Ce diagnostic s’appuie sur les symptômes, surtout lorsque la patiente présente les trois symptômes suivants :

  • Gêne respiratoire soudaine

  • Hypotension artérielle

  • Saignements généralisés et non contrôlés

La femme reçoit éventuellement une transfusion de sang et de composants sanguins. L’injection d’un facteur de coagulation sanguine (qui aide la formation de caillot sanguin) peut sauver la vie de la patiente. Celle-ci peut nécessiter une assistance respiratoire ou médicamenteuse pour aider le cœur à se contracter.

Le bébé peut être mis au monde immédiatement à l’aide de forceps ou d’une ventouse, ou par césarienne. L’accouchement ne semble avoir aucun impact sur l’issue pour la mère. Cependant, il peut sauver la vie du fœtus si celui-ci est suffisamment développé pour survivre en dehors de l’utérus.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Accouchement assisté
Vidéo
Accouchement assisté
Pendant la grossesse, l’utérus d’une femme accueille et protège pendant environ 40 semaines...
Modèles 3D
Tout afficher
Syndrome des ovaires polykystiques
Modèle 3D
Syndrome des ovaires polykystiques

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE