Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Infection vaginale à levures (candidose)

Par

Oluwatosin Goje

, MD, MSCR, Cleveland Clinic, Lerner College of Medicine of Case Western Reserve University

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Le vagin est infecté par une levure appelée Candida, généralement Candida albicans, entraînant une infection par des levures appelée candidose.

  • Le fait d’être enceinte, diabétique ou immunodéprimée augmente le risque d’infections par des levures.

  • Le vagin et la vulve peuvent démanger, et la femme présente généralement des sécrétions blanchâtres, épaisses, semblables à du fromage blanc.

  • Si les symptômes suggèrent une infection vaginale, le médecin examine un échantillon de pertes et peut analyser celui-ci ou le liquide du col de l’utérus pour vérifier la présence de micro-organismes qui provoquent cette infection.

  • Les médicaments antifongiques, crèmes, ovules, comprimés ou gélules, sont efficaces.

Causes

Chez les femmes en âge de procréer, les infections par des levures dues aux Candida albicans sont très fréquentes. Ces levures vivent normalement sur la peau ou dans l’intestin. Elles peuvent envahir le vagin à partir de ces sites. Les infections dues à des levures ne sont pas sexuellement transmissibles.

Les infections vaginales à levures sont plus susceptibles de survenir chez les femmes qui présentent les caractéristiques suivantes :

  • Femmes enceintes

  • Immunodépression, à cause de médicaments (tels que les corticoïdes ou les médicaments chimiothérapiques) ou d’une pathologie (telle que le SIDA)

  • Portent des sous-vêtements serrés qui ne laissent pas circuler l’air

  • Prennent des antibiotiques

Les antibiotiques administrés par voie orale ont tendance à éradiquer les bactéries qui vivent habituellement au niveau du vagin et qui empêchent le développement des levures. Ainsi, leur utilisation augmente le risque d’infections par des levures.

Ces infections surviennent surtout juste avant la période des règles.

Après la ménopause, les infections par les levures sont rares, hormis si la femme suit un traitement hormonal.

Les partenaires sexuels masculins de femmes atteintes d’une infection vaginale à levures contractent rarement cette infection.

Symptômes

Un prurit ou une sensation de brûlure peut être ressenti au niveau du vagin et de la vulve, notamment lors des rapports sexuels. La sphère génitale peut être atteinte de rougeur et de gonflement. Les femmes peuvent avoir des sécrétions blanchâtres, souvent épaisses, et semblables à du fromage blanc.

Les symptômes d’une infection par des levures peuvent s’aggraver la semaine qui précède l’apparition des règles.

Le saviez-vous ?

  • Les infections dues à des levures ne sont pas des maladies sexuellement transmissibles.

  • La prise d’antibiotiques augmente le risque de survenue d’infections par les levures.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Examen d’un échantillon de l’écoulement et/ou du liquide provenant du col de l’utérus

Il faut consulter un médecin en cas de pertes vaginales inhabituelles ou durant plusieurs jours chez une femme, ou en cas d’autres symptômes vaginaux.

Le médecin suspecte une infection par des levures en se basant sur les symptômes, tels que des pertes blanches épaisses ressemblant souvent à du fromage blanc. Puis il pose des questions sur les pertes, les autres symptômes, les éventuelles causes (telles que diabète, autres pathologies et prise d’antibiotiques ou hormones), ainsi que l’hygiène.

Pour confirmer le diagnostic, le médecin procède à un examen gynécologique, Lors de l’examen du vagin, le médecin prélève un échantillon de pertes vaginales avec un coton monté. Le prélèvement est analysé au microscope et parfois mis en culture (placé dans une substance qui permet aux micro-organismes de se développer). Les informations recueillies lors de ces examens aident en général le médecin à identifier le micro-organisme causant les symptômes.

Généralement, le médecin utilise également un écouvillon pour prélever un échantillon de liquide au niveau du col de l’utérus (partie inférieure de l’utérus qui mène au vagin). L’échantillon est analysé pour la recherche de maladies sexuellement transmissibles.

Prévention

Les femmes à risque élevé d’infections par les levures doivent prendre un médicament antifongique par voie orale en prévention des infections par les levures. Chez ces femmes, on retrouve celles présentant :

  • Diabète

  • Nécessité de prendre des antibiotiques à long terme

  • Des infections par les levures répétées, tout particulièrement chez les femmes immunodéprimées.

Maintenir la vulve propre et porter des vêtements en coton larges et absorbants, qui laissent circuler l’air, peuvent permettre de réduire l’humidité (qui favorise le développement des levures) et éviter ainsi la prolifération des levures.

Traitement

  • Antifongiques

Les infections par les levures sont traitées avec des médicaments antifongiques. Ils peuvent être utilisés de la manière suivante :

  • Appliqués sous forme de crème sur la zone concernée

  • Insérés dans le vagin sous forme d’ovule

  • Pris par voie orale

Le butoconazole, le clotrimazole, le miconazole et le tioconazole sont disponibles en vente libre. Les huiles renfermées dans ces crèmes et ces pommades altèrent la fiabilité des préservatifs en latex (mais pas les diaphragmes) ; il est donc recommandé aux femmes de ne pas se fier aux préservatifs comme méthode contraceptive.

Les médicaments antifongiques (tels que le fluconazole et l’itraconazole) pris par voie orale nécessitent une ordonnance. Une dose unique de fluconazole s’avère aussi efficace que les crèmes et les pommades. Toutefois, si les infections récidivent souvent, la prise de plusieurs doses s’impose.

Tableau
icon

Quelques médicaments utilisés pour traiter les infections vaginales à levures

Substance

Posologie

Crèmes, gels ou suppositoires en vente libre

Butoconazole

Crème à libération prolongée, appliquée une seule fois

Clotrimazole

Appliqué sous forme de crème une fois par jour, pendant 7 à 14 jours ou pendant 3 jours, selon le dosage (concentration)

Miconazole

Appliqué sous forme de crème une fois par jour, pendant 7 jours ou 3 jours, selon le dosage (concentration)

Disponible également sous forme d’ovule vaginal inséré une fois par jour pendant 7 ou 3 jours, ou une seule fois en fonction du dosage (concentration)

Terconazole

Crèmes ou suppositoires, disponibles sur ordonnance

Tioconazole

Appliqué sous forme de pommade une seule fois

Médicaments pris par voie orale, disponibles sur ordonnance

Fluconazole

Un comprimé, pris une seule fois

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
SPORANOX
FEMSTAT 3
MYCELEX
TERAZOL 3
VAGISTAT-1
DIFLUCAN
MONISTAT 3
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Patch contraceptif
Vidéo
Patch contraceptif
Le système reproducteur féminin comprend l’utérus, les trompes de Fallope et les ovaires....
Modèles 3D
Tout afficher
L’intérieur du bassin chez la femme
Modèle 3D
L’intérieur du bassin chez la femme

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE