Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Infections vésicales et rénales du post-partum

Par

Julie S. Moldenhauer

, MD, Children's Hospital of Philadelphia

Dernière révision totale juin 2018| Dernière modification du contenu juin 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Une infection vésicale (cystite) se développe parfois après un accouchement. Une infection rénale (pyélonéphrite) est provoquée par la diffusion des bactéries de la vessie vers les reins, après l’accouchement.

  • Les infections vésicales et souvent rénales provoquent des mictions fréquentes ou douloureuses, et parfois une fièvre.

  • Afin de diagnostiquer les infections de la vessie et des reins, les médecins examinent et analysent un échantillon d’urine.

  • En général, la femme est mise sous traitement antibiotique par voie intraveineuse pour les infections des reins, ou par voie orale pour les infections de la vessie.

Le risque de développer une infection de la vessie augmente lorsqu’un cathéter est placé dans la vessie afin d’éviter une accumulation d’urine durant et après le travail, en particulier si le cathéter reste en place pendant un certain temps.

Il arrive parfois qu’une infection de la vessie ou des reins se développe du fait des bactéries présentes dans la vessie durant la grossesse mais qui ne causent aucun symptôme avant l’accouchement.

Symptômes

Les infections vésicales et souvent rénales provoquent des mictions fréquentes ou douloureuses. Les infections rénales et certaines infections vésicales provoquent de la fièvre. Les infections rénales peuvent causer une douleur dans le bas du dos ou sur le côté, ainsi qu’une sensation générale de malaise ou d’inconfort.

Diagnostic

  • Examen et analyse d’un échantillon d’urine

  • Mise en culture de l’échantillon d’urine

Le diagnostic des infections vésicales et rénales repose sur l’examen et l’analyse d’un échantillon d’urine. Pour les infections rénales et certaines infections vésicales, l’échantillon peut être mis en culture afin d’identifier les bactéries.

Traitement

  • Antibiotiques

En général, la femme est mise sous traitement antibiotique par voie intraveineuse pour les infections des reins, ou par voie orale pour les infections de la vessie.

Si la diffusion de l’infection vésicale vers les reins n’est pas prouvée, les antibiotiques peuvent n’être administrés que pendant quelques jours. Lorsque l’on suspecte une atteinte rénale, l’antibiothérapie (telle que de la ceftriaxone seule ou de l’ampicilline associée à de la gentamicine) sera maintenue pendant 48 heures après la chute de la fièvre. Souvent, des antibiotiques sont ensuite administrés par voie orale pendant 7 à 14 jours. Lorsque les résultats de la mise en culture sont disponibles, l’antibiotique peut être changé pour un traitement plus efficace contre les bactéries présentes.

Un régime hydrique forcé permet de préserver la fonction rénale et de chasser les bactéries hors de l’appareil urinaire.

Un examen cytobactériologique des urines est effectué 6 à 8 semaines après l’accouchement afin de s’assurer de la guérison.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
ROCEPHIN
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Généralités sur l’appareil génital féminin
Vidéo
Généralités sur l’appareil génital féminin
Modèles 3D
Tout afficher
Syndrome des ovaires polykystiques
Modèle 3D
Syndrome des ovaires polykystiques

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE