Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Incontinence fécale chez les enfants

(Encoprésie)

Par

Matthew D. Di Guglielmo

, MD, PhD, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Dernière révision totale avr. 2021| Dernière modification du contenu avr. 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle

L’incontinence fécale est une défécation accidentelle non provoquée par une maladie ou par une anomalie physique.

L’incontinence fécale touche environ 3 à 4 % des enfants de 4 ans, et devient moins fréquente quand l’âge augmente. Elle survient le plus souvent de concert avec l’apprentissage de la propreté Apprentissage de la propreté La plupart des enfants peuvent apprendre la propreté entre l’âge de 2 et 3 ans. Habituellement, les enfants apprennent d’abord à déféquer. La plupart des enfants peuvent apprendre à contrôler... en apprendre davantage ou avec l’entrée à l’école.

Causes de l’incontinence fécale chez l’enfant

Causes principales de l’incontinence fécale :

  • Constipation

  • Parfois, causes physiques ou maladies

  • Causes psychologiques

Bien qu’il semble y avoir une contradiction, l’incontinence fécale est habituellement causée par la constipation. La constipation Constipation chez les enfants La constipation consiste en un retard ou une difficulté à évacuer les selles pendant au moins 1 mois chez les nourrissons et les tout-petits, et une période de 2 mois chez les enfants plus âgés... en apprendre davantage est un retard ou une difficulté à déféquer et peut avoir de nombreuses causes, particulièrement comportementales (par exemple, la peur d’aller aux toilettes ou de déféquer) et alimentaires (par exemple, la consommation insuffisante de fibres). Mais quelle que soit la cause, quand les selles restent dans l’intestin, l’eau est absorbée, ce qui durcit les selles. Comme c’est douloureux d’évacuer des selles importantes et dures, les enfants bloquent l’envie de faire travailler leur intestin, ce qui entraîne un cercle vicieux et l’aggravation de la constipation. L’enfant peut ne pas être en mesure d’expulser les selles dures, qui restent dans le rectum (fécalome). Les selles humides et molles dans le gros intestin peuvent entraîner des fuites autour du morceau de selles dures, ce qui entraîne une incontinence fécale. Si la constipation perdure, la paroi du rectum et du gros intestin s’étire. L’étirement continu réduit la sensation d’intestin plein et altère le contrôle musculaire, augmentant encore le risque de fuites de selles.

Parfois, les médecins doivent examiner l’enfant à la recherche d’une cause physique ou d’une maladie. Parfois, des facteurs psychologiques peuvent entraîner une incontinence fécale.

Le saviez-vous ?

  • Le passage accidentel des selles est généralement causé par la constipation.

Diagnostic de l’incontinence fécale chez l’enfant

  • Examen clinique

Le médecin fonde son diagnostic d’incontinence fécale sur les antécédents de l’enfant et sur un examen clinique. Chez l’enfant plus âgé, les médecins peuvent utiliser un doigt ganté pour examiner délicatement le rectum afin d’évaluer la sensation et de déterminer si des selles sont accumulées. Les médecins pratiquent parfois d’autres tests, tels que des radiographies abdominales, pour exclure d’autres causes.

Traitement de l’incontinence fécale chez l’enfant

  • Pour la constipation, laxatifs prescrits par le médecin

  • Programme de modification du comportement

  • Entretien

Si la cause en est la constipation, un laxatif ou un autre agent est prescrit pour nettoyer complètement l’intestin, ce qui est un point de départ nécessaire. Une fois l’intestin nettoyé, parfois confirmé par une radiographie abdominale, les enfants commencent un régime laxatif régulier et un programme de modification du comportement pour assurer la régularité des selles. Lorsque les selles sont régulières, les enfants commencent une phase d’entretien.

Programme de modification du comportement

Le programme de modification du comportement comprend généralement des moments précis où l’enfant doit aller aux toilettes ; pendant ce temps, les enfants sont assis sur les toilettes pendant 5 à 10 minutes après chaque repas, même s’ils n’ont pas envie de déféquer. Si les enfants ont des accidents à certains moments de la journée, ils doivent aussi s’asseoir sur les toilettes immédiatement avant ces moments. Les petites récompenses sont souvent utiles. Par exemple, donner aux enfants des autocollants à placer sur une carte chaque fois qu’ils sont assis sur les toilettes (même s’il n’y a pas de production de selles) peut accroître leur envie de suivre le programme. Souvent, un programme en plusieurs étapes est utilisé, dans lequel les enfants reçoivent de petites récompenses (tels que des autocollants) pour s’être assis sur les toilettes et de plus grandes récompenses pour avoir suivi assidûment le programme. Il peut s’avérer nécessaire de changer les récompenses au fil du temps pour maintenir l’intérêt des enfants au programme.

Si le programme comportemental initié par le soignant ne fonctionne pas, l’enfant peut être adressé à un thérapeute comportemental ou à un pédopsychologue expérimenté dans le traitement des enfants souffrant d’incontinence fécale. Ces spécialistes recommandent vivement aux soignants qui sont frustrés par l’incontinence et les oublis de ne pas punir l’enfant et de ne pas montrer à l’enfant qu’ils sont déçus par l’absence de progrès ou par la régression aux anciens comportements après des progrès. Les thérapeutes comportementaux et les pédopsychologues mettent souvent les soignants en garde contre le fait de faire trop d’éloges.

Entretien

Lorsqu’une défécation régulière est établie, l’incontinence s’arrête le plus souvent. Le maintien de selles molles pendant plusieurs mois peut être nécessaire pour que la paroi intestinale étirée revienne à la normale, et pour que l’enfant prenne conscience de la sensation de réplétion intestinale à nouveau. Dans la phase d’entretien, certains laxatifs et des moments réguliers assis sur les toilettes sont nécessaires pour encourager le transit intestinal avant de ressentir l’envie de déféquer.

Après cette phase d’entretien, la dose de laxatifs est diminuée lentement, jusqu’à l’arrêt complet, et le nombre de séances sur les toilettes est réduit. C’est souvent le moment où une rechute peut survenir, les professionnels de la santé continuent donc de surveiller les enfants.

Si ces mesures se révèlent inefficaces, il est possible de réaliser des examens complémentaires, tels qu’une radiographie abdominale et, rarement, une biopsie de la paroi rectale, au cours de laquelle un échantillon tissulaire est prélevé puis examiné en microscopie. Les causes organiques de la constipation peuvent souvent être traitées. Dans les cas les plus graves, une consultation psychologique peut être nécessaire chez les enfants dont l’encoprésie est la cause ou le résultat de difficultés émotionnelles et comportementales.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) chez les enfants
Parmi les énoncés suivants, lequel est exact à propos de la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE