Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Listériose chez le nouveau-né

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La listériose est une infection causée par la bactérie Listeria monocytogenes.

  • La listériose chez le nouveau-né peut être contractée dans l’utérus ou pendant ou après l’accouchement.

  • Les symptômes varient, mais peuvent inclure une apathie et une mauvaise alimentation.

  • Le diagnostic est confirmé par l’identification de la bactérie dans un échantillon de sang ou d’autre matériel prélevé chez le nouveau-né et la mère.

  • Certains nouveau-nés meurent de l’infection.

  • Les femmes enceintes doivent éviter certains aliments, se laver correctement les mains et laver les ustensiles de cuisine après avoir manipulé des aliments crus.

  • Un traitement antibiotique peut guérir cette infection.

La bactérie Listeria monocytogenes vit dans les intestins de certaines personnes et de nombreux animaux dans le monde. Contrairement à de nombreux autres micro-organismes, elle survit bien à la température du réfrigérateur.

Les femmes enceintes peuvent être infectées en mangeant de la nourriture contaminée. Ces aliments comprennent les produits laitiers non pasteurisés, les fromages à pâte molle, les légumes crus, les charcuteries et les salades, les pâtés conservés au réfrigérateur et le poisson fumé. Le fœtus est infecté si Listeria monocytogenes traverse le placenta (organe qui alimente le fœtus) pendant la grossesse. Les nouveau-nés peuvent être infectés pendant ou après l’accouchement.

Symptômes

Les femmes enceintes atteintes de listériose peuvent être asymptomatiques ou elles peuvent présenter des symptômes pseudo-grippaux (par exemple, frissons, fièvre et courbatures musculaires).

Chez les fœtus et nouveau-nés, les symptômes de listériose sont semblables à ceux de la septicémie (infection du sang) et comprennent l’apathie et une mauvaise alimentation. Les symptômes peuvent apparaître dans les heures ou les jours suivant la naissance (ce que l’on appelle début précoce) ou peuvent être retardés et apparaître plusieurs semaines plus tard (ce que l’on appelle début tardif). Les nouveau-nés qui ont des symptômes qui apparaissent précocement ont fréquemment un faible poids à la naissance, et présentent des problèmes lors de l’accouchement et des symptômes de septicémie peu après la naissance. Les nouveau-nés qui ont des symptômes qui apparaissent tardivement sont habituellement nés à terme et en bonne santé au départ, mais ils développent ensuite une méningite (infection cérébrale) ou une septicémie.

Autres complications courantes de la listériose : fausse couche, accouchement prématuré avec infection intra-amniotique et mort in utero.

Diagnostic

  • Analyses de sang et d’autres liquides prélevés chez la femme enceinte et le nouveau-né

Chez les femmes enceintes qui ont de la fièvre, des échantillons de sang, de matériel au niveau du col de l’utérus et de liquide amniotique peuvent être prélevés et analysés à la recherche de Listeria monocytogenes.

Si un nouveau-né est malade, des échantillons de sang et de liquide céphalorachidien (obtenus par rachicentèse, voir la figure Réalisation d’une ponction lombaire) sont prélevés et analysés à la recherche de Listeria monocytogenes. Si un nouveau-né est malade et que sa mère a sans aucun doute eu la listériose, des échantillons de sang et de liquide rachidien en plus de liquide provenant de l’estomac, de méconium (matière fécale produite dans l’intestin avant la naissance) et de tissus infectés sont également prélevés et analysés à la recherche de Listeria monocytogenes.

Les échantillons sont envoyés au laboratoire pour mettre en culture la bactérie ou pour subir un test par réaction en chaîne par polymérase (PCR). Le test par PCR recherche le matériel génétique de la bactérie et permet aux médecins d’identifier la bactérie rapidement. Le diagnostic est confirmé si la bactérie est identifiée dans le prélèvement.

Pronostic

Environ 10 à 50 % des nouveau-nés atteints de listériose meurent. La mortalité est plus élevée chez les nouveau-nés qui ont une listériose précoce.

Prévention

Les femmes enceintes doivent éviter les types d’aliments qui sont les plus susceptibles d’être contaminés par Listeria monocytogenes. Les aliments à éviter comprennent les produits laitiers non pasteurisés, les fromages à pâte molle, les légumes crus, les charcuteries et les salades, les pâtés conservés au réfrigérateur et le poisson fumé. Il est essentiel de manipuler correctement les aliments, en particulier de séparer les viandes crues des autres aliments pendant la préparation, et de se laver les mains et de laver les ustensiles et les planches à découper après avoir manipulé des aliments crus.

Si la listériose est diagnostiquée pendant la grossesse, les médecins peuvent traiter les femmes enceintes avant l’accouchement ou lors de l’accouchement avec des antibiotiques pour permettre de prévenir la transmission, mais l’utilité de ce traitement n’est pas prouvée.

Traitement

  • Antibiotiques

Les nouveau-nés reçoivent l’antibiotique ampicilline plus un autre antibiotique de la classe de médicaments appelée aminosides. Les nouveau-nés qui présentent également une septicémie doivent prendre des antibiotiques et d’autres traitements.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE