Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Syndrome d’Ehlers-Danlos

Par

Frank Pessler

, MD, PhD, Hannover, Germany

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Le syndrome d’Ehlers-Danlos est une maladie héréditaire rare du tissu conjonctif qui aboutit à une souplesse anormale des articulations, une peau très élastique et des tissus fragilisés.

  • Ce syndrome est provoqué par des anomalies de l’un des gènes qui contrôlent la production de tissu conjonctif.

  • Les symptômes typiques comprennent des articulations souples, une bosse, les pieds plats et la peau élastique.

  • Le diagnostic repose sur les symptômes et sur les résultats de l’examen clinique.

  • La plupart des personnes atteintes de ce syndrome ont une espérance de vie normale.

  • Le syndrome d’Ehlers-Danlos est incurable.

Le syndrome d’Ehlers-Danlos est provoqué par des anomalies de l’un des gènes qui contrôlent la production de tissu conjonctif. Le tissu conjonctif est un tissu résistant, souvent fibreux, qui maintient ensemble les différentes structures de l’organisme en leur fournissant un support et de l’élasticité.

Il existe 6 principaux types d’anomalies (de gravité très variable) du syndrome d’Ehlers-Danlos ; chacune d’elles concerne des gènes différents et entraîne des troubles légèrement différents. La fragilité anormale du tissu conjonctif qui en découle pose surtout problème au niveau ostéo-articulaire, mais elle peut aussi affecter les organes internes.

Symptômes

Les enfants atteints du syndrome d’Ehlers-Danlos ont des articulations hyperlaxes (très souples). Certains d’entre eux peuvent avoir de petits nodules sous-cutanés fermes et arrondis, une déformation du thorax, une bosse avec une courbure anormale du rachis (cyphoscoliose) ou un pied bot. La plupart des adultes ont les pieds plats. Lorsque l’on pince la peau, le pli peut atteindre plusieurs centimètres, puis la peau revient à la normale quand on la relâche.

Complications du syndrome d’Ehlers-Danlos

Le syndrome d’Ehlers-Danlos peut affecter la réaction de l’organisme aux traumatismes. De petites lésions peuvent se transformer en grandes blessures ouvertes. Bien qu’habituellement de telles plaies ne saignent pas exagérément, elles laissent d’importantes cicatrices. Des entorses et des luxations surviennent fréquemment.

Chez un petit nombre d’enfants atteints du syndrome d’Ehlers-Danlos, le sang ne coagule pas normalement, et les saignements occasionnés par des blessures mineures peuvent être difficiles à arrêter.

L’intestin peut sortir par la paroi abdominale (hernie) et développer des excroissances anormales (diverticules). Rarement, l’intestin fragilisé peut saigner ou se perforer (voir Perforation du tube digestif). Une fuite d’une valve cardiaque est parfois causée par une faiblesse du tissu.

Une femme enceinte atteinte du syndrome d’Ehlers-Danlos risque d’accoucher de manière prématurée. Les tissus fragiles de la mère peuvent rendre difficile l’épisiotomie ou l’accouchement par césarienne. Si le fœtus est porteur du syndrome d’Ehlers-Danlos, le sac amniotique peut se rompre précocement (rupture prématurée des membranes). La mère ou l’enfant atteint du syndrome d’Ehlers-Danlos peut avoir une hémorragie importante avant, durant et après l’accouchement.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Analyse génétique

  • Biopsie cutanée

  • Examens d’imagerie

Le médecin pose le diagnostic de syndrome d’Ehlers-Danlos en se basant sur les symptômes et les résultats de l’examen clinique. Des analyses génétiques sont habituellement effectuées pour confirmer le diagnostic.

Le médecin peut essayer de déterminer certains types du syndrome d’Ehlers-Danlos en prélevant un échantillon de peau qu’il examinera au microscope (biopsie).

D’autres analyses sont pratiquées pour contrôler les pathologies associées aux complications. Par exemple, une échocardiographie et d’autres examens d’imagerie sont généralement réalisés pour détecter d’éventuels problèmes au niveau du cœur ou des vaisseaux sanguins.

Pronostic

Malgré les complications multiples dont souffrent les personnes atteintes d’un syndrome d’Ehlers-Danlos, leur espérance de vie est, en général, normale. Toutefois, dans une forme particulière de syndrome d’Ehlers-Danlos, les complications (en général hémorragiques) sont mortelles.

Traitement

  • Prévention des blessures

Il n’existe aucun traitement curatif du syndrome d’Ehlers-Danlos, ni aucun correcteur des anomalies du tissu conjonctif. Les blessures peuvent être soignées, mais elles sont difficiles à suturer, car les points ont tendance à lâcher en raison de la fragilité des tissus. Un pansement adhésif ou une colle médicale spéciale permet souvent de fermer plus facilement la plaie, en laissant une cicatrice moins visible.

Pour éviter les traumatismes, il est nécessaire de prendre des précautions particulières. Par exemple, les enfants atteints d’un syndrome d’Ehlers-Danlos grave peuvent porter des vêtements protecteurs rembourrés.

La chirurgie requiert des techniques spéciales qui minimisent la lésion et s’assurent qu’un apport sanguin important est disponible pour une transfusion. Un obstétricien (médecin spécialiste de la naissance et des soins et traitements des femmes enceintes) doit surveiller la grossesse et l’accouchement. Une consultation génétique est conseillée aux membres de la famille.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Vidéo
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Pendant la grossesse, le tube digestif du fœtus est tapissé d’une matière fécale vert foncé...
Modèles 3D
Tout afficher
Cyphose
Modèle 3D
Cyphose

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE