Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Arthrogrypose multiple congénitale

Par

Simeon A. Boyadjiev Boyd

, MD, University of California, Davis

Dernière révision totale sept. 2017| Dernière modification du contenu oct. 2017
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’arthrogrypose multiple congénitale fait référence à plusieurs affections qui impliquent un mouvement articulaire limité.

Toute condition qui altère le mouvement du bébé dans l’utérus peut entraîner une arthrogrypose multiple congénitale. Ces causes peuvent impliquer :

Plus de 35 troubles génétiques (tels que amyotrophie spinale de type I et trisomie 18) ont été associés à l’arthrogrypose multiple congénitale.

Chez les nourrissons atteints d’arthrogrypose multiple congénitale, certaines articulations sont courbées et « gelées » et, par conséquent, ne peuvent être mobilisées. De nombreux nourrissons ont des muscles affaiblis. Une mobilisation réduite des muscles et des articulations du bébé lorsqu’il est dans l’utérus serait responsable de cette diminution de la mobilité des articulations après la naissance. Parfois, les nerfs qui contrôlent le mouvement des os des articulations atteintes sont également lésés. Les nourrissons souffrant d’arthrogrypose peuvent également présenter une luxation de la hanche, des genoux ou des coudes.

Les bébés nés avec une arthrogrypose développent généralement une intelligence relativement normale, sauf lorsque l’arthrogrypose est provoquée par un trouble ou un syndrome qui affecte également l’intelligence. Les médecins cherchent à diagnostiquer avec précision ce qui est à l’origine de l’arthrogrypose afin que les parents puissent connaître le pronostic et bénéficier d’un accompagnement génétique.

L’immobilisation des membres du bébé à l’aide d’un plâtre et la kinésithérapie, au cours de laquelle les articulations raides sont mobilisées et manipulées avec précaution, peuvent améliorer la mobilité des articulations. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour libérer les os des tissus qui y sont fixés pour que les mouvements articulaires soient plus proches de la normale. La mobilisation d’un muscle par voie chirurgicale (par exemple, la mobilisation du triceps afin qu’il puisse fléchir le coude plutôt que de l’étendre) peut améliorer la fonction.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Vidéo
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Pendant la grossesse, le tube digestif du fœtus est tapissé d’une matière fécale vert foncé...
Modèles 3D
Tout afficher
Cyphose
Modèle 3D
Cyphose

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE