Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Accès de colère

Par

Stephen Brian Sulkes

, MD, Golisano Children’s Hospital at Strong, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale févr. 2018| Dernière modification du contenu févr. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Les accès de colère sont des débordements émotionnels violents, généralement en réponse à une frustration.

  • La frustration, la fatigue et la faim sont les causes principales des accès de colère.

  • L’enfant peut crier, pleurer, se débattre, se rouler par terre, jeter des choses et taper des pieds pendant un accès de colère.

  • Si une distraction ne suffit pas à faire passer la colère, il peut être utile de déplacer l’enfant (le sortir de l’environnement où la crise s’est déclenchée) pour le calmer.

Les accès de colère sont fréquents au cours de l’enfance. Ils apparaissent habituellement vers la fin de la première année, ils sont plus fréquents entre 2 (la terrible étape des deux ans) et 4 ans et ne surviennent que rarement après 5 ans. S’ils continuent après l’âge de 5 ans, ils peuvent persister pendant toute l’enfance.

Les causes des accès de colère incluent la frustration, la fatigue et la faim. L’enfant peut également avoir des accès de colère dans le but de capter l’attention, d’obtenir quelque chose ou d’éviter de faire quelque chose. Les parents culpabilisent souvent parce qu’ils imaginent être de mauvais parents, alors que la cause réelle est souvent liée à un ensemble de facteurs : personnalité de l’enfant, circonstances immédiates et développement normal du comportement. Un problème mental, physique ou social n’est à évoquer que si les accès de colère durent plus de 15 minutes ou se répètent plusieurs fois par jour.

Pendant un accès de colère l’enfant crie, hurle, pleure, se débat, se débat, se roule par terre, tape des pieds et lance des objets. Certains comportements peuvent ressembler à de la rage et être potentiellement dangereux. L’enfant peut devenir tout rouge et frapper ou donner de coups de pieds. Certains enfants arrêtent volontairement de respirer pendant quelques secondes puis reprennent une respiration normale (contrairement aux spasmes du sanglot qui peuvent également se produire après des pleurs de frustration).

Traitement

  • Distraction

  • Éloignement de la situation

Bien que de nombreux enfants puissent se calmer seuls et maîtriser leur accès de colère en quelques minutes si on les place dans un endroit sûr (par exemple, mise au piquet), d’autres enfants ont du mal à se calmer tous seuls. Dans la plupart des cas, s’attaquer à la cause de l’accès de colère ne fait que le prolonger. Il est donc plus efficace d’essayer de réorienter l’attention ou de distraire l’enfant en proposant une autre activité. Il peut parfois être utile de mettre l’enfant à l’écart physiquement.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
L’échographie de grossesse : Technique
Vidéo
L’échographie de grossesse : Technique
L’échographie de grossesse est utilisée afin de détecter les battements cardiaques du fœtus...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose dans les poumons
Modèle 3D
La mucoviscidose dans les poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE