Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Tachypnée transitoire du nouveau-né

(Respiration rapide du nouveau-né ; Syndrome du poumon humide néonatal)

Par

Arcangela Lattari Balest

, MD, University of Pittsburgh, School of Medicine

Dernière révision totale janv. 2020| Dernière modification du contenu janv. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La tachypnée transitoire du nouveau-né est une difficulté respiratoire temporaire, souvent associée à un faible taux d’oxygène dans le sang, provoquée par la présence d’une quantité excessive de liquide dans les poumons après la naissance.

  • Cette affection peut se développer chez les nouveau-nés prématurés ou chez les nouveau-nés à terme qui présentent certains facteurs de risque.

  • Les nouveau-nés atteints respirent rapidement, peuvent émettre un geignement à l’expiration et peuvent prendre une coloration bleutée si la quantité d’oxygène dans leur sang est insuffisante.

  • Le diagnostic repose sur les difficultés respiratoires et peut être confirmé avec une radiographie du thorax.

  • Le trait caractéristique de cette affection est qu’elle est temporaire (transitoire) et que pratiquement tous les nouveau-nés atteints se rétablissent totalement en 2 à 3 jours.

  • Certains nouveau-nés affectés doivent être traités avec de l’oxygène, et d’autres nécessitent une assistance respiratoire.

Tachypnée signifie respiration rapide. La tachypnée transitoire est une respiration rapide passagère.

La tachypnée transitoire du nouveau-né est plus fréquente chez les nouveau-nés prématurés (nés avant 37 semaines de gestation), et chez les nouveau-nés à terme (nés entre 37 et 42 semaines de gestation) qui présentent certains facteurs de risque. Par exemple, chez les nouveau-nés à terme, la tachypnée transitoire est plus fréquente après un accouchement par césarienne et est particulièrement susceptible de se produire si le travail n’a pas commencé avant la césarienne (c’est-à-dire, chez les mères dont la césarienne est programmée). Elle est également plus fréquente chez les nouveau-nés à terme dont la mère a développé un diabète, un asthme, ou les deux, pendant la grossesse.

Avant la naissance, les alvéoles pulmonaires sont remplies de liquide. Immédiatement après la naissance, le liquide doit être éliminé des poumons de telle sorte que les alvéoles puissent se remplir d’air et que le nouveau-né puisse respirer normalement. Les hormones libérées pendant le travail induisent l’absorption du liquide par les cellules des alvéoles. Lors d’un accouchement par voie vaginale, une partie du liquide est expulsée par les poumons grâce à la pression appliquée sur le thorax du nouveau-né. La majeure partie du liquide est rapidement réabsorbée directement par les cellules qui tapissent les alvéoles. Si cette réabsorption du liquide ne se produit pas rapidement, du liquide reste présent dans les alvéoles et le nouveau-né peut avoir du mal à respirer.

Symptômes

Les nouveau-nés présentant une tachypnée transitoire ont des difficultés à respirer (détresse respiratoire) pratiquement immédiatement après la naissance. Le symptôme le plus fréquent est la respiration rapide (tachypnée).

Les symptômes moins fréquents incluent les rétractions (pendant la respiration rapide, traction des muscles thoraciques attachés aux côtes et en dessous des côtes), le battement des ailes du nez à l’inspiration et des geignements à l’expiration. Les nouveau-nés peuvent développer une coloration bleutée de la peau et/ou des lèvres (cyanose) si le taux d’oxygène dans le sang diminue.

Diagnostic

  • Radiographie du thorax

  • Analyses de sang et mises en culture si nécessaire

D’autres affections peuvent provoquer des symptômes similaires ; par exemple, infection du sang (septicémie), pneumonie ou syndrome de détresse respiratoire chez les nouveau-nés prématurés. Par conséquent, les médecins réalisent une radiographie du thorax, des analyses de sang et des hémocultures pour exclure ces affections.

Pronostic

La plupart des nouveau-nés atteints de tachypnée transitoire survivent et se portent bien. Cependant, même avec un traitement, un petit nombre de nourrissons développent une hypertension artérielle dans les poumons (hypertension artérielle pulmonaire persistante) ou un collapsus du poumon (pneumothorax).

Traitement

  • Oxygène

  • Parfois, autres mesures pour assister la respiration

La plupart des nouveau-nés souffrant de tachypnée transitoire récupèrent complètement en 2 à 3 jours. Parfois, il est nécessaire d’administrer de l’oxygène au nouveau-né au moyen d’une canule placée dans les narines afin qu’il respire de l’air contenant plus d’oxygène que l’air ambiant.

Dans de rares cas, le nouveau-né peut devoir être mis sous ventilation en pression positive continue (CPAP), une technique qui permet au nouveau-né de respirer de manière autonome tout en recevant de l’oxygène ou de l’air légèrement sous pression administré au moyen d’une canule nasale placée dans les deux narines, et parfois sous respirateur (machine qui aide l’air à entrer dans les poumons et à en sortir).

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Diabète sucré
Vidéo
Diabète sucré
Pendant le processus digestif, la majeure partie de la nourriture qui est absorbée est convertie...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose : épaississement du mucus
Modèle 3D
La mucoviscidose : épaississement du mucus

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE