Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Éruptions cutanées chez les enfants

Par

Deborah M. Consolini

, MD, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

Dernière révision totale juil. 2018| Dernière modification du contenu juil. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Une éruption cutanée désigne un changement anormal de la texture ou de la couleur de la peau.

  • Les causes connues des éruptions cutanées comprennent l’irritation et les infections bactériennes, fongiques ou virales.

  • Les symptômes incluent la rougeur, des squames blancs ou jaunes, des démangeaisons, et des papules nacrées, des boutons ou des kystes.

  • Les éruptions cutanées qui requièrent un traitement peuvent être soulagées par des produits nettoyants doux, des pommades hydratantes, des pommades antibiotiques ou contenant des corticoïdes et/ou des médicaments anti-démangeaison.

Les éruptions cutanées chez les nourrissons et chez les jeunes enfants ne sont en général pas graves et peuvent avoir différentes causes. Les substances irritantes, les médicaments, les réactions allergiques et les troubles qui provoquent une inflammation peuvent tous entraîner une éruption cutanée.

Les causes fréquentes d’éruptions cutanées chez les nourrissons et les jeunes enfants comprennent :

Érythème fessier du nourrisson (dermatite fessière)

L’érythème fessier du nourrisson est une éruption rouge vif qui se développe généralement lorsque la peau du nourrisson entre en contact avec une couche sale. L’humidité entraîne une irritation de la peau du nourrisson. En général, les zones cutanées en contact avec les couches sont les plus touchées.

L’érythème fessier peut être provoqué par un Candida, un champignon qui entraîne en général des éruptions de couleur rouge des plis cutanés accompagnées de petits points rouges. Rarement, l’érythème fessier est d’origine bactérienne.

Les bébés nourris au sein ont moins d’érythèmes fessiers car leurs selles renferment moins d’enzymes et de substances irritantes.

Il ne procure en général pas de gêne pour l’enfant. Il est possible de le prévenir ou de le limiter grâce aux couches contenant des gels absorbants, ou en évitant les couches en plastique qui favorisent la macération, et en changeant fréquemment les couches souillées.

Le meilleur traitement de l’érythème fessier consiste à changer fréquemment de couches. La peau du bébé doit être lavée doucement avec un savon doux et de l’eau. Le plus souvent ces mesures suffisent à améliorer l’érythème. On peut toutefois utiliser des crèmes hydratantes et des crèmes qui créent une barrière protectrice entre la peau de l’enfant et la couche, notamment à base de zinc, de vaseline ou de vitamines A et D. Des crèmes antifongiques peuvent s’avérer nécessaires si une infection à Candida est diagnostiquée par le médecin. Une crème antibiotique peut être utilisée en cas d’éruption d’origine bactérienne.

Croûtes de lait ( dermatite séborrhéique )

Les croûtes de lait sont des éruptions cutanées caractérisées par des squames rouge-jaunâtre sur le cuir chevelu de l’enfant. Une éruption cutanée similaire peut survenir de temps en temps au niveau des plis cutanés du nourrisson. On n’en connaît pas la cause. Les croûtes de lait ne sont pas nocives et disparaissent chez la majorité des enfants vers l’âge de 6 mois.

Les croûtes de lait peuvent être traitées par l’utilisation régulière d’un shampooing contenant du sulfure de sélénium et par l’application d’une huile minérale en massage sur le cuir chevelu, pour permettre de décoller les croûtes avant l’application du shampooing. Les croûtes peuvent être éliminées par un peigne fin. Si les croûtes de laits ne s’améliorent pas malgré ces mesures, l’utilisation de crèmes corticoïdes peut être nécessaire.

Dermatite atopique (eczéma)

La dermatite atopique est une éruption cutanée rouge, squameuse et prurigineuse. Elle a tendance à apparaître en plaques périodiques et à s’aggraver lorsque la météo est froide et sèche. Les enfants tendent à développer des éruptions érythémateuses avec suintements et croûtes sur le visage et le cuir chevelu, les fesses (zone couverte par les couches), les mains, les bras, les pieds et les jambes. Les enfants plus âgés tendent à développer une ou plusieurs éruptions, généralement sur les mains, les avant-bras, le creux du coude ou l’arrière des genoux.

Bien que la cause soit inconnue, la dermatite atopique est souvent d’origine familiale et serait dans la plupart des cas due à une allergie. Elle peut être de même origine que l’asthme. Chez la grande majorité des enfants, la dermatite atopique disparaît en grandissant, mais chez d’autres elle persiste toute la vie. Les enfants atteints d’une forme sévère peuvent développer des infections intermittentes dans les zones qu’ils ont grattées et où la peau s’est déchirée.

Le traitement de la dermatite atopique comprend l’utilisation de crème hydratante, de savons doux, d’air humidifié (vaporisateur), de crème corticoïde et d’antihistaminiques. Éviter les déclencheurs des allergies de l’enfant peut permettre de soulager la pathologie.

Infections virales provoquant une éruption cutanée

Les autres éruptions cutanées chez les jeunes enfants sont souvent induites par des infections virales. Les éruptions cutanées causées par la roséole et le mégalérythème épidémique (cinquième maladie) sont inoffensives et diminuent généralement sans traitement. Les éruptions cutanées causées par la rougeole, la rubéole et la varicelle sont de moins en moins courantes grâce aux vaccins administrés aux enfants.

Autres causes des éruptions cutanées

Les dermatophytoses (également appelées teigne) sont des infections mycosiques de la peau. Les mycoses du cuir chevelu (teigne) et du corps (teigne du corps) sont très fréquentes chez les enfants.

Le diagnostic et le traitement des dermatophytoses sont identiques chez l’enfant et chez l’adulte. Le traitement consiste généralement à appliquer des médicaments antifongiques sur la peau ou à les prendre par voie orale. Chez certains enfants, l’infection mycosique provoque une réaction inflammatoire qui entraîne l’apparition d’une plaque douloureuse, enflammée et gonflée sur le cuir chevelu, appelée kérion. Un kérion peut nécessiter un traitement supplémentaire.

Le molluscum contagiosum est un amas de papules ou de bosses nacrées de couleur chair causé par une infection virale de la peau qui disparaît généralement sans traitement. Cependant, le virus qui provoque cette infection est contagieux.

Le milium désigne les petits kystes nacrés qui peuvent apparaître sur le visage des nouveau-nés. Il est causé par les premières sécrétions des glandes sudoripares de l’enfant. Comme l’acné néonatale, le milium ne nécessite pas de traitement et disparaît quelques semaines après la naissance.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
L’échographie de grossesse : Technique
Vidéo
L’échographie de grossesse : Technique
L’échographie de grossesse est utilisée afin de détecter les battements cardiaques du fœtus...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose dans les poumons
Modèle 3D
La mucoviscidose dans les poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE