Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Syndrome de mort subite du nourrisson (MSN)

Par

Christopher P. Raab

, MD, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Le syndrome de mort subite du nourrisson est la mort subite et inattendue, généralement au cours du sommeil, d’un nourrisson âgé de 1 an ou moins apparemment en bonne santé.

  • La cause du syndrome de mort subite du nourrisson (MSN) n’est pas connue.

  • Certaines pratiques peuvent contribuer à prévenir la MSN : faire dormir l’enfant sur le dos, retirer les oreillers, les cale-bébé et les jouets du lit, maintenir une température fraîche dans la chambre et ne pas exposer l’enfant à la fumée de cigarette.

  • Les parents ayant perdu un enfant par MSN doivent être accompagnés et participer à des groupes de soutien.

Bien que le syndrome de mort subite du nourrisson (MSN) soit rare aux États-Unis (environ 1 naissance sur 1 000), il s’agit d’une des principales causes de décès chez les nourrissons âgés de 2 semaines à 1 an. Les enfants d’origine afro-américaine et amérindienne sont exposés à un risque deux fois plus élevé de MSN que la moyenne. La MSN concerne en général les enfants entre le deuxième et le quatrième mois de vie. Le syndrome est observé dans le monde entier. Il existe de nombreux facteurs de risque.

Facteurs de risque de syndrome de mort subite du nourrisson

Les enfants présentant les facteurs de risque suivants, ou qui y sont exposés, présentent un risque accru de MSN :

  • Sommeil sur le ventre (facteur de risque le plus important)

  • Origine afro-américaine ou amérindienne

  • Frère ou sœur décédé de MSN

  • Températures froides/mois d’hiver

  • Retard de croissance

  • Faible poids à la naissance

  • Famille à faible revenu

  • Sexe masculin

  • Mère ayant eu de nombreuses grossesses

  • Mère âgée de moins de 20 ans

  • Mère ayant fumé ou consommé des drogues pendant la grossesse

  • Absence de sucette

  • Berceau ancien ou dangereux

  • Chaleur excessive (due aux couvertures ou à une chambre trop chauffée)

  • Pauses pendant la respiration (apnée) ayant nécessité une réanimation

  • Soins prénataux de mauvaise qualité

  • Maladie récente

  • Partage du lit avec un parent ou la personne s’occupant du bébé (partage du lit ou co-dodo)

  • Grossesses rapprochées

  • Mère monoparentale

  • Tabagisme à la maison

  • Literie molle

  • Infection des voies respiratoires supérieures

  • Matelas à eau

Causes

La cause du syndrome de mort subite du nourrisson (MSN) est inconnue. Il pourrait être dû à une anomalie du contrôle de la respiration. Certains nourrissons présentant ce syndrome montrent des signes de mauvaise oxygénation du sang et de périodes d’absence de respiration (ce que l’on appelle apnée).

La MSN est également plus fréquente lorsque le nourrisson dort sur le ventre et une literie molle est utilisée (comme des oreillers ou des couvertures en laine d’agneau). Le fait de dormir avec un nourrisson sur un canapé, un coussin ou un lit (voir également Co-dodo) augmente aussi le risque de MSN.

Le saviez-vous ?

  • Bien que rare, la mort subite du nourrisson (MSN) est l’une des principales causes de décès chez les nourrissons âgés entre 2 semaines et 1 an. Elle est associée à l’endormissement du nourrisson sur le ventre.

Diagnostic

  • Autopsie

Le diagnostic de MSN ne peut pas être posé sans la pratique d’une autopsie (inspection et examen d’un corps après le décès) afin d’exclure toute autre cause de mort subite et inattendue (telle qu’une hémorragie intracrânienne, une méningite ou une myocardite).

Il faut également vérifier que l’enfant n’a pas été victime d’abus et n’est pas mort suffoqué.

Prévention

  • Faire dormir les nourrissons sur le dos

Malgré la connaissance des facteurs de risque, il n’y a pas de stratégie sûre de prévention de la MSN. Cependant certaines mesures, comme faire dormir le nourrisson sur le dos sur un matelas ferme, peuvent aider. Le nombre de décès par MSN a considérablement diminué depuis que les parents couchent leur enfant sur le dos (voir la campagne Safe to Sleep®). Ils doivent de surcroît enlever les coussins, les cale-bébé et les jouets qui pourraient obstruer les voies aériennes du nourrisson. Il semble utile également de ne pas trop couvrir l’enfant, ni l’exposer à un environnement surchauffé. L’allaitement maternel et la non-exposition à la fumée de cigarette pourraient contribuer à prévenir la MSN ; de toute façon les avantages de ces mesures ont été clairement démontrés par ailleurs.

L’utilisation d’appareils de surveillance de la respiration ne semble pas réduire le risque de MSN.

Dormir sans danger : réduction du risque de mort subite du nourrisson

  • Position : toujours placer l’enfant sur le dos pour dormir la nuit et pendant la journée.

  • Surface : placer l’enfant sur une surface ferme adaptée au sommeil des nourrissons, comme un matelas pour lit de bébé certifié, et recouvert par un drap housse.

  • Literie : retirer du lit les objets mous, les jouets, les couvertures et tout autre linge de lit défait.

  • Tabagisme : interdire toute fumée de cigarette dans l’environnement de l’enfant. Il est important de ne pas fumer pendant la grossesse.

  • Lieu : l’endroit où dort le nourrisson doit être proche mais distinct des endroits où dorment les parents et d’autres enfants.

  • Sucette : envisager de donner une sucette propre et sèche à l’enfant lorsqu’il s’endort.

  • Température : ne pas trop couvrir l’enfant pendant son sommeil ou l’exposer à un environnement surchauffé.

L’utilisation d’appareils de surveillance ou d’autres produits destinés à prévenir de la mort subite du nourrisson n’est d’aucune aide.

Afin d’éviter l’apparition de zones plates sur le crâne de l’enfant, il faut veiller à le mettre sur le ventre de temps en temps pendant ses phases de réveil tout en le surveillant. Pour que l’enfant garde une tête ronde, il est conseillé aux parents d’inverser le sens dans lequel il dort dans son lit chaque semaine et d’éviter de le laisser trop longtemps dans des sièges-auto, porte-bébés ou des transats.

Adaptation du National Institute of Child Health and Human Development (campagne Safe to Sleep®).

Ressources pour les parents qui ont perdu un enfant par MSN

  • Accompagnement

  • Groupes de soutien

Tous les parents qui ont perdu un enfant par MSN sont désespérés et non préparés à cette tragédie. En général, ils se sentent coupables. Ils peuvent être encore traumatisés par les investigations menées par la police, les services sociaux ou d’autres organismes. Les conseils et le soutien de médecins ayant reçu une formation spécifique et du personnel infirmier, ou d’autres parents qui ont subi la même tragédie, sont essentiels pour surmonter cette tragédie. Les spécialistes peuvent recommander la lecture de certains livres, la consultation de sites Internet (www.sids.org), et la participation à des groupes de soutien.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment prendre la température d’un nourrisson ou...
Vidéo
Comment prendre la température d’un nourrisson ou...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose : épaississement du mucus
Modèle 3D
La mucoviscidose : épaississement du mucus

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE