Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Puberté précoce

(Puberté précoce)

Par

Andrew Calabria

, MD, Perelman School of Medicine at The University of Pennsylvania

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La puberté précoce la maturation sexuelle qui débute avant l’âge de 9 ans chez les garçons et de 8 ans chez les filles.

  • La cause de la puberté précoce est souvent inconnue, mais elle peut être causée par des anomalies structurelles ou des tumeurs dans le cerveau.

  • Les symptômes comprennent une poussée de croissance précoce et un développement précoce des poils pubiens et axillaires.

  • Le diagnostic est fondé sur des radiographies, des analyses de sang et des examens d’imagerie.

  • Le traitement dépend du type de puberté précoce, mais peut comprendre un traitement hormonal substitutif.

Puberté normale

La puberté correspond à une série d’événements marqués par des changements physiques qui apportent les caractéristiques physiques de l’adulte et la capacité de se reproduire. Normalement, ces changements surviennent de manière séquentielle à la puberté, et déterminent la maturité sexuelle.

La puberté démarre lorsque l’hypothalamus (région du cerveau contrôlant l’hypophyse) commence à sécréter un signal chimique appelé hormone de libération des gonadotrophines. L’hypophyse répond à ce signal en libérant des hormones, appelées gonadotrophines (hormone lutéinisante et hormone folliculo-stimulante), qui stimulent la croissance des organes sexuels (testicules chez les garçons et ovaires chez les filles). Ces organes sexuels sécrètent des hormones sexuelles, telles que la testostérone ou les œstrogènes, qui déclenchent la puberté.

Chez les garçons, les premiers signes de la puberté sont l’augmentation de la taille du scrotum et des testicules, puis l’allongement du pénis. Peu après apparaissent les poils pubiens et axillaires (au niveau des aisselles). Chez les garçons, la puberté survient en général entre 10 et 14 ans (voir Puberté chez les garçons).

Chez les filles, le premier changement est en général le développement des seins (bourgeonnement mammaire). Ensuite apparaissent les pilosités pubienne et axillaire. Chez les filles, la puberté survient en général entre 8 et 13 ans (voir Puberté chez les filles).

Étapes du développement sexuel chez les filles et les garçons

Pendant la puberté, le développement sexuel s’effectue par étapes successives. Toutefois, l’âge et la durée de ces transformations varient d’une personne à l’autre.

Pour les filles, la puberté commence entre 8 et 13 ans et dure environ 4 ans.

Chez les garçons, la puberté commence entre 10 et 14 ans et dure environ 3 ans.

Le graphique présente la séquence typique et les périodes normales de développement vers la maturité sexuelle.

Étapes du développement sexuel chez les filles et les garçons

À l’âge de la puberté, chez les garçons et les filles, la glande surrénale commence également à sécréter des hormones entraînant l’apparition des poils pubiens et axillaires. Ces hormones surrénales sont contrôlées par des signaux chimiques différents de ceux pour les autres hormones de la puberté.

Types de puberté précoce

Dans la puberté précoce, le corps de l’enfant commence à devenir un corps d’adulte plus tôt que prévu.

Il existe trois types de pubertés précoces :

  • Puberté précoce centrale

  • Puberté précoce périphérique

  • Puberté incomplète

Les causes et symptômes diffèrent entre les trois types.

Puberté précoce centrale

Ce type de puberté précoce est globalement plus fréquent et est 5 à 10 fois plus fréquent chez les filles.

Ce type de puberté précoce est déclenché par la sécrétion prématurée de certaines hormones sexuelles (gonadotrophines) par l’hypophyse. Ces hormones provoquent la maturation et le développement des ovaires et des testicules (organes sexuels). Une fois matures, les organes sexuels commencent à sécréter d’autres hormones sexuelles, comme les œstrogènes ou la testostérone, qui déclenchent la puberté. Les changements physiques sont typiquement ceux de la puberté normale pour un enfant de ce sexe, à l’exception qu’ils débutent à un âge plus précoce.

Chez les garçons, les testicules augmentent de volume, le pénis s’allonge et les poils pubiens, axillaires et du visage se développent, et leur apparence devient masculine.

Chez les filles, la poitrine se développe, tout comme les poils pubiens et/ou axillaires, et les règles peuvent commencer.

Chez les enfants des deux sexes, une poussée de croissance a lieu et entraîne une augmentation rapide de la taille. Cependant, contrairement à la puberté normale, l’augmentation rapide de la taille dans la puberté précoce se termine plus tôt, les enfants sont donc plus petits que prévu à l’âge adulte.

Les médecins ne décèlent généralement pas de cause à cette sécrétion précoce d’hormones, particulièrement chez les filles, mais elle peut parfois être provoquée par une tumeur ou une autre anomalie cérébrale, généralement au niveau de l’hypophyse ou de l’hypothalamus (région du cerveau contrôlant l’hypophyse). La neurofibromatose (affection caractérisée par la croissance de nombreuses masses de tissu nerveux sous la peau et à d’autres endroits du corps) et quelques autres troubles rares sont aussi associés à une puberté précoce centrale. Parfois, la puberté précoce centrale est déclenchée par des traitements contre certaines affections (comme une intervention chirurgicale, une radiothérapie ou une chimiothérapie pour traiter un cancer).

Puberté précoce périphérique

Ce type de puberté précoce est beaucoup moins fréquent. Dans la puberté précoce périphérique, la sécrétion d’ œstrogènes ou de testostérone (et d’hormones semblables à la testostérone appelées androgènes) n’est pas stimulée par les gonadotrophines de l’hypophyse. À la place, des taux élevés d’androgènes ou d’ œstrogènes sont produits par une tumeur ou une autre anomalie de la glande surrénale ou dans un testicule ou un ovaire immature. Ces hormones ne provoquent pas le développement des testicules ou des ovaires, mais induisent le développement de caractères sexuels secondaires. Comme les garçons et les filles peuvent produire des œstrogènes ou des androgènes, les changements physiques de la puberté dépendent de l’hormone produite plutôt que du sexe de l’enfant. Ainsi, les tumeurs et les anomalies produisant des œstrogènes entraînent le développement de tissu mammaire chez les garçons et les filles, tandis que celles produisant des androgènes entraînent le développement des poils pubiens et axillaires, des odeurs corporelles d’adulte et de l’acné chez les garçons et les filles et, chez les garçons, un développement du pénis (mais pas des testicules).

Puberté incomplète

Certains enfants développent prématurément quelques signes de puberté. Généralement, les seins (thélarche) ou les poils pubiens (adrénarche) se développent de manière prématurée sans autre changement de la puberté tel que l’augmentation de volume des testicules ou des ovaires, les règles ou une poussée de croissance. Chez certaines petites filles, les seins se développent au cours des deux premières années de vie, mais elles ne présentent pas un taux d’hormone élevé. Les enfants dont les poils pubiens se développent de manière précoce présentent souvent une odeur corporelle d’adulte et de l’acné. Les changements se font lentement.

Ces changements physiques précoces ne sont pas causés par une affection et seuls quelques enfants développent réellement une puberté précoce. Un développement précoce des poils pubiens survient parce que la glande surrénale augmente le taux d’androgènes qu’elle produit. Cependant, les taux de gonadotrophines et d’œstrogènes ne sont pas augmentés en cas de développement précoce des poils pubiens.

Diagnostic

  • Radiographie de la main et du poignet

  • Analyses de sang

  • Éventuellement, imagerie de certains organes

Lorsqu’un enfant présente des signes d’une puberté précoce, à évolution rapide ou perturbée, une radiographie de sa main et de son poignet est réalisée afin d’évaluer la maturation osseuse (ce que l’on appelle radiographie de détermination de l’âge osseux).

Si les radiographies montrent que les os de l’enfant ont un aspect plus mature qu’ils ne devraient pour un enfant de cet âge, un examen plus complet est généralement indiqué. Des analyses de sang sont réalisées pour déterminer les taux d’hormones.

Pour la puberté précoce centrale, les médecins peuvent réaliser une imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau à la recherche d’une tumeur de l’hypothalamus ou de l’hypophyse.

Pour la puberté précoce périphérique, les médecins peuvent réaliser une échographie du bassin et des glandes surrénales à la recherche de tumeurs au niveau des ovaires et des glandes surrénales.

Traitement

  • Traitement de la cause

  • Traitement par hormones de synthèse

Aucun traitement de la puberté précoce n’est généralement nécessaire chez les enfants ne présentant qu’une prématurité des poils pubiens et des aisselles, mais ils seront suivis périodiquement pour détecter une puberté précoce ultérieure. Les enfants dont le développement de la poitrine a commencé avant l’âge de 2 ans sont évalués si ce développement continue après cet âge.

Lorsque la cause d’une puberté précoce a pu être identifiée, son traitement, comme le retrait d’une tumeur ou d’un kyste, peut arrêter la progression de la puberté.

En l’absence d’une cause identifiable dans la puberté précoce centrale, l’administration de médicaments peut ralentir la puberté. La décision d’administrer des médicaments dépend de nombreux facteurs, notamment de l’âge de l’enfant, de la rapidité de la puberté, de la rapidité de la croissance de l’enfant et de la taille que fera l’enfant selon les médecins. Les objectifs du traitement médicamenteux sont de permettre à un enfant d’atteindre une taille adulte normale et de soulager toute anxiété que l’enfant ressent en raison de son développement plus précoce que ses camarades. Les options thérapeutiques comprennent des injections d’une hormone de synthèse qui arrêtent la production des hormones sexuelles. Les injections sont administrées chaque mois ou tous les trois mois. Les hormones peuvent également être administrées via un implant inséré sous la peau tous les 12 mois.

La puberté précoce périphérique peut être arrêtée par l’administration de médicaments qui inhibent l’action des hormones sexuelles.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Administration d’insuline
Vidéo
Administration d’insuline
Le diabète est une maladie qui se développe en raison de taux élevés de glucose, ou sucre...
Modèles 3D
Tout afficher
Cyphose
Modèle 3D
Cyphose

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE