Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Maladie

Huile de poisson

Par

Laura Shane-McWhorter

, PharmD, University of Utah College of Pharmacy

Examen médical janv. 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

Qu’est-ce que l’huile de poisson ?

L’huile de poisson est dérivée des tissus des poissons gras, tels que le maquereau, le hareng, le thon et le saumon. Les compléments à base d’huile de poisson contiennent de l’huile extraite directement ou concentrée et conditionnée en gélule.

Les principes actifs de l’huile de poisson sont les acides gras oméga-3 (acide eicosapentaénoïque [EPA] et acide docosahexaénoïque [DHA]). Certains aliments d’origine végétale, comme les graines de lin, les graines de chia, les noix et l’huile de colza, contiennent de l’acide alpha-linolénique, que l’organisme peut transformer en DHA et en EPA. De plus, des souches de levures pouvant naturellement produire des quantités importantes de ces huiles ont été génétiquement modifiées.

Les régimes alimentaires occidentaux sont généralement faibles en acides gras oméga 3.

Quelles propriétés l’huile de poisson est-elle censée avoir ?

Un faible apport alimentaire en acides gras oméga-3 est associé à divers problèmes de santé. Les compléments à base d’huile de poisson sont censés protéger le cœur, soulager l’inflammation et améliorer la santé mentale. Plus précisément, l’huile de poisson est censée

L’huile de poisson est-elle efficace ?

Des données antérieures ont montré que l’huile de poisson diminuait probablement les crises cardiaques et la mortalité due à des troubles du rythme cardiaque chez les personnes souffrant de maladie des artères coronaires. L’huile de poisson a également permis de réduire les taux de triglycérides dans le sang, un facteur de risque de maladie des artères coronaires. Des doses plus élevées d’huile de poisson pourraient également réduire le risque de maladie coronarienne et d’ insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque (IC) Insuffisance cardiaque (IC) , sans baisse de la tension artérielle. Des études récentes ont démontré que le fait de prendre de l’huile de poisson pendant 1 à 7 ans réduit les taux de triglycérides, mais n’a probablement pas d’effet sur les crises cardiaques et les décès dus à des troubles du rythme cardiaque, ou sur les accidents vasculaires cérébraux chez les personnes souffrant d’une maladie coronarienne. Le conseil scientifique de 2019 de l’Association américaine du cœur (American Heart Association) a souligné les limites de l’utilisation de compléments à base d’huile de poisson sans ordonnance (en vente libre) et conseille de n’utiliser que les produits sur ordonnance autorisés par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug Administration, FDA) chez les personnes présentant des taux élevés de triglycérides.

Les preuves scientifiques étayant un bénéfice chez les personnes atteintes d’une polyarthrite rhumatoïde ne sont pas concluantes.

Contrôler les facteurs de risque de l’ athérosclérose Athérosclérose Athérosclérose (comme l’hypertension) et manger régulièrement plus d’aliments contenant des acides gras oméga-3 et des légumes à feuilles vert foncé peuvent aider à ralentir la progression de la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Cependant, prendre des compléments d’oméga 3 ne ralentit pas la progression de la maladie.

Certaines études récentes chez l’animal suggèrent que les acides gras oméga 3 peuvent arrêter ou ralentir le développement des cancers. Cependant, ces résultats n’ont pas été reproduits chez l’homme.

Certaines données suggèrent que l’huile de poisson, comme complément alimentaire ou dans les aliments, aide à soulager les symptômes de la sécheresse oculaire, mais les données probantes sont contradictoires.

Les données probantes observationnelles montrent que les personnes qui prennent des compléments à base d’huile de poisson pourraient présenter des taux inférieurs de dépression. Cependant, aucun de ces effets n’a été prouvé de manière concluante, et les effets réels sont susceptibles d’être minimes.

Quels sont les effets secondaires possibles de l’huile de poisson ?

Des renvois à goût de poisson, des poussées d’acné, des nausées et une diarrhée peuvent survenir. Quelques études suggèrent qu’une trop grande quantité d’huile de poisson peut entraîner des saignements, mais d’autres n’ont pas établi de relation. La prise de doses très élevées d’huile de poisson pourrait augmenter le risque de développer une fibrillation atriale Fibrillation auriculaire et flutter auriculaire (un trouble du rythme cardiaque).

Bien que certains poissons contiennent des quantités importantes de mercure, les analyses de laboratoire ne mettent pas en évidence une quantité excessive régulière de mercure dans les compléments à base d’huile de poisson. Malgré cela, d’après les effets secondaires documentés, les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas prendre de compléments à base d’acides gras oméga-3 extraits de poissons et doivent limiter leur consommation de certains types de poissons en raison du risque de contamination au mercure.

Quelles sont les interactions médicamenteuses avec l’huile de poisson ?

Les personnes sous antihypertenseurs (médicaments pour réduire la tension artérielle) doivent faire preuve de prudence lorsqu’elles prennent de l’huile de poisson, car cela pourrait entraîner une baisse trop importante de la tension artérielle.

L’huile de poisson peut intensifier l’effet anticoagulant de la warfarine. Les personnes prenant ce médicament doivent donc consulter leur médecin avant de commencer à prendre de l’huile de poisson.

Recommandations

L’huile de poisson pourrait réduire les taux de crises cardiaques et de décès causés par des troubles du rythme cardiaque, et réduire les taux sanguins de triglycérides, un facteur de risque de maladie coronarienne. Afin d’optimiser la probabilité d’obtenir ces bénéfices, des formulations sur ordonnance doivent être utilisées. L’huile de poisson pourrait contribuer à soulager les symptômes de sécheresse oculaire, mais les données probantes sont contradictoires. L’huile de poisson est relativement sûre, mais les personnes qui prennent des médicaments pour traiter l’hypertension artérielle ou de la warfarine (anticoagulant) doivent être très prudentes lorsqu’elles prennent des compléments à base d’huile de poisson.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE