Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Maladie

Kava

Par

Laura Shane-McWhorter

, PharmD, University of Utah College of Pharmacy

Examen médical janv. 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

Qu’est-ce que le kava ?

Le kava provient de la racine d’un arbuste qui pousse dans le Pacifique Sud. Il est ingéré sous forme d’infusion ou de gélule. On pense que les principes actifs sont les kavalactones.

Quelles propriétés le kava est-il censé avoir ?

Les personnes utilisent principalement le kava comme sédatif, pour réduire l’anxiété, l’agitation ou le stress, et pour favoriser le sommeil. Certaines personnes utilisent le kava pour l’asthme, les symptômes de la ménopause et les infections des voies urinaires.

Le kava est-il efficace ?

Certaines données probantes scientifiques solides appuient l’utilisation du kava pour réduire l’anxiété et favoriser l’endormissement.

Quels sont les effets secondaires possibles du kava ?

Certaines personnes en Europe et aux États-Unis qui ont pris du kava ont présenté une toxicité hépatique (y compris une insuffisance hépatique). Par conséquent, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug Administration, FDA) a imposé un étiquetage d’avertissement sur les produits à base de kava, et la sécurité d’emploi est sous surveillance continue. Certains chercheurs estiment que la toxicité hépatique pourrait être due à une préparation inappropriée ou à des matières brutes de mauvaise qualité, contaminées par des moisissures contenant des toxines hépatiques.

Lorsque le kava est préparé de façon traditionnelle (en infusion) et utilisé à hautes doses ou sur des périodes prolongées, une éruption cutanée squameuse (dermatite au kava), des troubles de la vision, des modifications dans le sang (telles qu’une augmentation du nombre de globules rouges) et des modifications des troubles du mouvement (tels qu’une aggravation de la maladie de Parkinson) peuvent survenir.

Le kava doit être arrêté au moins 2 semaines avant une intervention chirurgicale pour l’éliminer du système, car il peut provoquer une sédation excessive lors de l’administration d’anesthésiques ou d’autres sédatifs.

Quelles sont les interactions médicamenteuses avec le kava ?

Le kava peut prolonger l’effet d’autres sédatifs (tels que les barbituriques ou l’alcool) et altérer la conduite ou d’autres activités demandant une vigilance. Le kava pourrait interférer avec les effets de la dopamine, un neurotransmetteur présent en quantité insuffisante dans le cadre de la maladie de Parkinson. Par conséquent, il pourrait réduire le bénéfice de la lévodopa, un médicament utilisé pour traiter la maladie de Parkinson. Le kava pourrait intensifier l’effet des anesthésiques.

Recommandations

L’utilisation de kava n’est pas recommandée. Il peut entraîner des effets secondaires graves. Il existe des méthodes, des médicaments ou des traitements alternatifs plus sûrs et probablement plus efficaces pour soulager l’anxiété et favoriser le sommeil. Il est important de recommander aux personnes qui prennent du kava d’arrêter sa consommation 2 semaines avant une intervention chirurgicale.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE