Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Huile de poisson

Par

Laura Shane-McWhorter

, PharmD, University of Utah College of Pharmacy

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

L’huile de poisson peut être extraite directement ou concentrée et mise sous forme de gélules. Les ingrédients actifs sont les acides gras oméga 3 (acide eicosapentanoïque [EPA] et acide docosahexanoïque [ADH]).

Les régimes alimentaires occidentaux sont généralement faibles en acides gras oméga 3. En dehors des poissons, les noix et l’huile de lin sont de bonnes sources d’acides gras oméga 3.

Propriétés médicinales

L’huile de poisson est utilisée pour prévenir et traiter la maladie des artères coronaires. Des données antérieures ont montré que l’huile de poisson diminuait probablement les crises cardiaques et la mortalité due à des troubles du rythme cardiaque chez les personnes souffrant de maladie des artères coronaires. L’huile de poisson a également permis de réduire les taux de triglycérides dans le sang, un facteur de risque de maladie des artères coronaires. Des doses plus élevées d’huile de poisson pourraient également réduire le risque de maladie des artères coronaires et d’insuffisance cardiaque, sans baisse de la tension artérielle. Les données les plus récentes montrent que la prise d’huile de poisson pendant plus de 4 ans n’a pas permis de réduire l’incidence de maladie des artères coronaires ou d’autres événements cardiovasculaires. L’huile de poisson pourrait aider à prévenir la toxicité rénale causée par la ciclosporine. Les compléments à base d’huile de poisson sont également utilisés pour traiter la polyarthrite rhumatoïde. Cependant, les preuves scientifiques soutenant des bénéfices ne sont pas concluantes.

Effets secondaires possibles

Des renvois à goût de poisson, des poussées d’acné, des nausées et une diarrhée peuvent survenir. Quelques études suggèrent qu’une trop grande quantité d’huile de poisson peut entraîner des saignements, mais d’autres n’ont pas établi de relation. Bien que certains poissons contiennent des quantités importantes de mercure, les analyses de laboratoire ne mettent pas en évidence une quantité excessive régulière de mercure dans les compléments à base d’huile de poisson. Malgré cela, d’après les effets secondaires documentés, les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas prendre de compléments à base d’acides gras oméga 3 extraits de poissons et doivent limiter leur consommation de certains types de poissons en raison du risque potentiel de contamination au mercure.

Interactions médicamenteuses possibles

Les personnes sous antihypertenseurs ne doivent pas consommer d’huile de poisson, car cela pourrait faire trop baisser leur tension artérielle. L’huile de poisson peut intensifier l’effet anticoagulant de la warfarine ; les personnes prenant ce médicament doivent donc éviter de consommer de l’huile de poisson.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Échocardiographie transthoracique
Vidéo
Échocardiographie transthoracique
L’écho-doppler couleur fournit une image bidimensionnelle mobile du cœur. En haut à gauche...
Comment protéger votre santé pendant votre voyage...
Vidéo
Comment protéger votre santé pendant votre voyage...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE