Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Hidrosadénite suppurée

Par

Jonette E. Keri

, MD, PhD, University of Miami, Miller School of Medicine

Dernière révision totale déc. 2018| Dernière modification du contenu déc. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’hidrosadénite suppurée est une inflammation des follicules pileux se trouvant sous les aisselles, au niveau de l’aine et autour des mamelons et de l’anus, provoquant des cicatrices, une inflammation et des accumulations douloureuses de pus sous la peau.

  • La cause de l’hidrosadénite suppurée n’est pas connue.

  • Des boutons ressemblant à de l’acné se forment sur la peau, suivis d’abcès douloureux et de tractus sinusaux.

  • Pour diagnostiquer l’hidrosadénite suppurée, les médecins examinent la peau.

  • Le traitement dépend de la sévérité, mais peut inclure des crèmes à appliquer sur la peau, des antibiotiques et d’autres médicaments par voie orale, ainsi que des interventions chirurgicales.

L’hidrosadénite suppurée s’installe après la puberté lorsque les follicules pileux (pores dans la peau où poussent les poils) sous les aisselles, au niveau de l’aine et autour des mamelons et de l’anus sont régulièrement obstrués et enflammés. Les follicules pileux peuvent gonfler et former des boutons ressemblant à de l’acné. Les causes de cette obstruction sont inconnues mais n’ont aucun rapport avec la mauvaise hygiène, l’emploi de déodorants ou de poudres, ou avec le rasage axillaire.

L’obstruction entraîne le gonflement et la rupture des follicules pileux, induisant souvent une infection par différentes bactéries. Les abcès (poches remplies de pus) qui en résultent sont sensibles, douloureux et nauséabonds, peuvent être profonds et ont tendance à réapparaître s’ils guérissent. Après que les abcès ont guéri et réapparu plusieurs fois, la peau de la région concernée s’épaissit et devient cicatricielle. Des canaux permanents (que l’on appelle tractus sinusaux) se forment souvent entre l’abcès et la surface cutanée, et drainent du pus.

L’hidrosadénite suppurée peut provoquer un faible nombre d’abcès dans la forme bénigne ou de nombreux abcès et tractus sinusaux dans la forme sévère. L’hidrosadénite suppurée peut affecter la qualité de vie d’une personne car elle est douloureuse et que l’odeur nauséabonde qu’elle provoque peut être gênante.

Diagnostic

  • Examen de la peau

  • Mise en culture des abcès

Les abcès de l’hidrosadénite suppurée ressemblent à d’autres abcès cutanés. Les médecins basent leur diagnostic sur un examen de la peau, en notant la localisation des boutons et des abcès et en déterminant s’ils guérissent et réapparaissent souvent.

Les médecins prélèvent parfois des échantillons de pus dans les abcès profonds et font identifier les bactéries en laboratoire (culture).

Traitement

  • Dépend de la sévérité

Dans les cas d’hidrosadénite suppurée légère, le médecin injecte des corticoïdes dans la région concernée et prescrit des antibiotiques, tels que de la tétracycline, de l’érythromycine ou la clindamycine, à prendre par voie orale. Des crèmes à base de clindamycine et de résorcinol sont appliquées sur la peau (localement), et la zone doit être lavée au peroxyde de benzoyle. Tous ces médicaments peuvent être associés ou utilisés seuls.

Pour les cas d’hidrosadénite suppurée modérée, le médecin administre les mêmes antibiotiques oraux que pour les cas peu graves, et parfois de la rifampicine (un autre antibiotique oral), mais pendant plus longtemps (2 à 3 mois). Le médecin peut inciser les abcès pour évacuer le pus. Les médecins peuvent prescrire aux femmes des médicaments qui inhibent les effets des hormones sexuelles masculines, comme des contraceptifs oraux, de la spironolactone ou du finastéride. Les tractus sinusaux sont ouverts et drainés.

Pour les cas d’hidrosadénite suppurée sévère, le médecin administre de l’infliximab (par voie intraveineuse) ou de l’adalimumab (par injection cutanée) afin de réduire l’inflammation. L’isotrétinoïne ou l’acitrétine (par voie orale) peut réduire l’inflammation. Si le trouble persiste, les médecins peuvent inciser la zone concernée, puis réparer la peau ou procéder à une greffe de peau. Un traitement par laser visant à retirer la peau lésée ou les poils peut également être réalisé.

Même si cela ne permet pas de guérir cette affection, toutes les personnes atteintes d’hidrosadénite suppurée doivent avoir une hygiène cutanée irréprochable et traiter leur peau avec douceur. Un soutien psychologique et éviter un régime riche en glucides peuvent être utiles, tout comme la perte de poids.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
ALDACTONE
HUMIRA
REMICADE
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Vessie iléale
Vidéo
Vessie iléale
Le système urinaire est composé de deux reins, deux uretères, de la vessie et de l’urètre...
Modèles 3D
Tout afficher
Poussée lymphangitique
Modèle 3D
Poussée lymphangitique

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE