Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Rosacée

(Acné rosacée)

Par

Jonette E. Keri

, MD, PhD, University of Miami, Miller School of Medicine

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources liées au sujet

La rosacée est un trouble cutané chronique se manifestant par des rougeurs, de petites papules et des vaisseaux sanguins apparents sous la peau, en général dans la région centrale du visage.

  • Sa cause est inconnue.

  • Les symptômes typiques incluent les rougeurs, de petits vaisseaux sanguins apparents et, parfois, de petites papules qui apparaissent sur les joues et le nez.

  • Le diagnostic est basé sur l’aspect typique de l’éruption cutanée et sur l’âge des personnes lors de la première apparition des symptômes.

  • L’aggravation de la rosacée peut être évitée en excluant certains aliments, alcool, boissons chaudes, l’exposition au soleil, les températures extrêmes, le vent et les cosmétiques.

  • Le traitement inclut les antibiotiques administrés par voie cutanée ou, pour certaines personnes, par voie orale.

La rosacée affecte généralement des personnes âgées de 30 à 50 ans. Ce trouble est plus courant dans les populations d’origine irlandaise et nord-européenne qui ont la peau claire, mais elle touche également les personnes ayant la peau plus foncée et est probablement sous-estimée dans cette population. Même si le diagnostic est habituellement facile à poser, la rosacée ressemble parfois à l’acné Acné L’acné est un trouble fréquent de la peau, caractérisé par la présence de furoncles et d’autres anomalies sur le visage et la partie supérieure du tronc. L’acné est provoquée par une accumulation... en apprendre davantage Acné et à certains autres troubles cutanés. Elle est souvent appelée « acné de l’adulte ».

La cause de la rosacée est inconnue, mais certaines personnes sont plus à même de développer cette affection.

La nourriture épicée, l’alcool ou les boissons chaudes peuvent déclencher des poussées. Le soleil, l’écran solaire, le stress émotionnel, le froid ou le chaud, le sport, le vent, les cosmétiques et les bains chauds sont d’autres facteurs de déclenchement.

Certains médicaments, tels que l’amiodarone, les corticoïdes appliqués sur la peau ou inhalés par le nez, et les doses élevées de vitamines B6 et B12 peuvent aggraver la rosacée.

Symptômes de la rosacée

La rosacée touche uniquement la peau et le cuir chevelu. Elle se décompose en quatre phases :

  • Phase avant la rosacée (phase 1) : La peau des joues et du nez rougit, mais est la plupart du temps normale, et peut picoter.

  • Phase vasculaire (phase 2) : La peau apparaît rouge et gonflée, et de petits vaisseaux sanguins sont visibles immédiatement sous la peau (ce que l’on appelle télangiectasie).

  • Phase inflammatoire (phase 3) : Souvent, de petites papules se développent, parfois avec du pus (pustules).

  • Phase tardive (phase 4) : Chez certaines personnes, la peau qui entoure le nez s’épaissit parfois, ce qui la rend rouge et bulbeuse (rhinophyma).

Exemples de rosacée

La rosacée qui touche les yeux (que l’on appelle rosacée oculaire) accompagne souvent la rosacée qui touche le visage. Les symptômes de la rosacée oculaire peuvent inclure une inflammation des paupières, de la conjonctive, de l’iris, de la sclère, de la cornée ou une association de ces inflammations, provoquant des démangeaisons, une sensation de corps étranger dans l’œil, une rougeur et un gonflement de l’œil.

Diagnostic de la rosacée

  • Examen clinique

Les médecins basent leur diagnostic de rosacée sur l’aspect typique de l’éruption cutanée. Il n’existe pas de tests spécifiques. L’âge des personnes lors de l’apparition des symptômes et l’absence de points noirs et de points blancs permettent de distinguer la rosacée de l’acné.

Traitement de la rosacée

  • Éviter les déclencheurs

  • Pour la rosacée inflammatoire, antibiotiques par voie orale ou appliqués sur la peau ou acide azélaïque ou ivermectine appliqué sur la peau

  • Pour les rougeurs, gel à base de brimonidine ou crème à base d’oxymétazoline

  • Pour les télangiectasies, laser et électrocoagulation

  • Pour le rhinophyma, dermabrasion ou ablation de l’excédent de tissu

Le premier traitement de la rosacée consiste à éviter les déclencheurs. Le traitement a pour objectif de contrôler les symptômes car la rosacée est incurable.

Les antibiotiques appliqués sur la peau, comme le métronidazole, le peroxyde de benzoyle, la clindamycine ou l’érythromycine, ainsi que la crème à base d’acide azélaïque, peuvent être efficaces pour la rosacée inflammatoire. Une crème à base d’ivermectine est également efficace. L’application de corticoïdes locaux a tendance à aggraver la rosacée.

Certains antibiotiques administrés par voie orale sont prescrits aux personnes présentant de nombreuses pustules ou une rosacée oculaire. La doxycycline, la tétracycline, la minocycline, l’azithromycine et l’érythromycine sont également utilisées. L’isotrétinoïne peut être efficace par voie orale mais, en raison des effets secondaires potentiels, elle n’est utilisée que si les autres traitements sont inefficaces.

Les rougeurs persistantes peuvent être traitées avec un gel à base de brimonidine ou une crème à base d’oxymétazoline.

Le traitement des télangiectasies inclut un traitement laser et une électrocoagulation (un courant électrique appliqué sur la peau élimine les télangiectasies).

Un rhinophyma sévère a peu de chances de s’améliorer complètement avec les médicaments. Les personnes atteintes de ce trouble peuvent donc nécessiter une dermabrasion, procédure au cours de laquelle la surface cutanée est frottée avec un instrument métallique abrasif pour en retirer la couche supérieure, ou une chirurgie ou un traitement par laser Utilisation des lasers dans les traitements cutanés Les angiomes plans (appelées aussi « taches de vin ») sont des colorations cutanées planes, rosées, rouges ou pourpres, présentes dès la naissance causées par une malformation des vaisseaux... en apprendre davantage Utilisation des lasers dans les traitements cutanés pour retirer l’excès de tissu.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
ALPHAGAN P
PERIOSTAT, VIBRAMYCIN
MINOCIN
CORDARONE
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

AUTRES SUJETS DANS CE CHAPITRE

Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Psoriasis
Le psoriasis est une maladie chronique fréquente qui touche 1 % à 5 % de la population mondiale. Il provoque des plaques rouges en relief typiques, avec des squames argentées. La limite entre la plaque et la peau normale est connue sous le nom de « plaque psoriasique ». Pour quelle raison ces plaques se forment-elles ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE