Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Carcinome épidermoïde

Par

Gregory L. Wells

, MD, Ada West Dermatology, St. Luke’s Boise Medical Center, and St. Alphonsus Regional Medical Center

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources liées au sujet

Le carcinome épidermoïde est une tumeur maligne qui naît dans les cellules squameuses de la peau.

  • Des excroissances épaisses et squameuses apparaissent sur la peau et ne guérissent pas.

  • Pour diagnostiquer le cancer, les médecins font une biopsie.

  • Le traitement chirurgical, les médicaments de chimiothérapie appliqués par voie cutanée et, parfois, la radiothérapie peuvent généralement guérir le cancer, sauf s’il s’est propagé.

  • Si le cancer se propage à d’autres structures de l’organisme, il peut être létal.

Les cellules squameuses (kératinocytes) constituent la structure cellulaire principale de l’épiderme (couche supérieure de la peau). Le carcinome épidermoïde est un cancer de ces cellules. Tous les ans, un carcinome épidermoïde est diagnostiqué chez plus d’un million de personnes aux États-Unis, et 2 500 en décèdent.

Le carcinome épidermoïde, le deuxième cancer de la peau le plus fréquent (après le carcinome basocellulaire), se développe au niveau des zones exposées au soleil, mais peut apparaître également dans n’importe quelle région cutanée ou dans la bouche, là où l’exposition au soleil est minime. Cependant, les personnes qui se sont plus exposées au soleil présentent un risque accru de développer un cancer de la peau épidermoïde. Les personnes rousses et à peau claire sont davantage prédisposées à développer un carcinome épidermoïde que les personnes brunes à peau mate.

Le carcinome épidermoïde peut se développer sur une peau saine, mais il est plus susceptible de se développer sur une peau lésée. Ces lésions incluent :

  • Lésions cutanées précancéreuses, causées par l’exposition au soleil (kératoses actiniques)

  • Plaies chroniques sur la peau ou au niveau des muqueuses (telles que celles qui tapissent les yeux, le nez et les poumons) ou des organes génitaux

  • Peau cicatrisée, notamment les cicatrices de brûlure

Dans la bouche, les excroissances cutanées précancéreuses peuvent apparaître comme des points rouges ou blancs (leucoplasie ou érythroplasie).

La maladie de Bowen et potentiellement les kérato-acanthomes sont des formes de carcinomes épidermoïdes.

Symptômes

Le carcinome épidermoïde est caractérisé par son apparence épaisse, squameuse et irrégulière, mais son apparence est très variable et un médecin peut soupçonner sa présence à partir de toute lésion qui ne guérit pas sur la peau exposée au soleil.

Le carcinome épidermoïde débute sous la forme d’une zone rouge à la surface squameuse et croûteuse. En se développant, la tumeur peut prendre du relief et durcir, avec, parfois, une surface semblable à celle d’une verrue. Enfin, la tumeur cancéreuse évolue en ulcération et se développe dans les tissus sous-jacents.

Exemples de carcinomes épidermoïdes

Diagnostic

  • Biopsie

Quand les médecins suspectent un carcinome épidermoïde, ils pratiquent une biopsie pour distinguer ce cancer de maladies d’aspect identique. Lors d’une biopsie, les médecins prélèvent un échantillon de la tumeur pour l’examiner au microscope.

Pronostic

En général, le pronostic des petites tumeurs retirées suffisamment tôt et correctement est excellent. Le traitement est habituellement efficace et la plupart des personnes survivent. La plupart des carcinomes épidermoïdes restent localisés dans leur zone d’apparition et s’étendent dans les tissus environnants. Cependant, certains se propagent (métastasent) à d’autres zones de l’organisme, à la peau et aux ganglions adjacents et, enfin, aux organes adjacents, et peuvent être mortels. Les tumeurs qui mesurent plus de 2 centimètres de diamètre ou s’étendent à plus de 2 millimètres de profondeur, ou bien les tumeurs survenant près des oreilles et des lèvres, des cicatrices ou des nerfs sont plus susceptibles de se propager. Environ un tiers des cancers de la langue et de tout autre endroit de la bouche ont métastasé avant le diagnostic (voir Cancer de la bouche et de la gorge).

Si le cancer est traité avant de métastaser, il est généralement guéri. Cependant, si le cancer a métastasé, la chance de survie à 5 ans, même avec traitement, n’est que de 34 %.

Prévention

Étant donné que le carcinome épidermoïde peut être causé par l’exposition au soleil, il peut être évité grâce aux mesures suivantes, dès la petite enfance :

  • Éviter le soleil : par exemple, se mettre à l’ombre, limiter les activités à l’extérieur entre 10 h et 16 h (lorsque les rayons du soleil sont les plus puissants) et éviter de prendre des bains de soleil et d’utiliser des solariums

  • Porter des vêtements anti-UV : par exemple, des T-shirts à manches longues, des pantalons et des chapeaux à large bord

  • Appliquer de l’écran solaire : une protection minimale ayant un facteur de protection solaire (FPS) de 30 avec une protection anti-UVA et anti-UVB, réappliquée toutes les 2 heures et après être allé dans l’eau ou avoir transpiré, mais pas utilisée pour prolonger l’exposition au soleil

Traitement

  • Ablation de la tumeur (nombreuses méthodes différentes)

Les médecins traitent le carcinome épidermoïde en grattant et en brûlant la tumeur avec une aiguille électrique (curetage et électrodessication), en retirant la tumeur (excision chirurgicale), en détruisant le cancer par un froid extrême (cryochirurgie) ou en appliquant des médicaments chimiothérapiques sur la peau. Les médecins peuvent également utiliser la thérapie photodynamique (voir Utilisation des lasers dans les traitements cutanés), qui combine l’application de produits chimiques et de rayons laser sur la peau ou, parfois, la radiothérapie pour traiter le carcinome épidermoïde.

Les personnes dont le carcinome épidermoïde récidive ou est étendu doivent être traitées par chirurgie contrôlée par microscopie de Mohs. La radiothérapie peut être administrée après la chirurgie.

Le carcinome épidermoïde qui ne s’est propagé qu’à une seule partie du corps ou à seulement quelques parties du corps est traité par radiothérapie. Si le cancer est étendu, la radiothérapie ne peut pas être utilisée et la chimiothérapie est généralement inefficace.

Comme le risque de métastases est plus important que pour le carcinome basocellulaire, les médecins contrôlent étroitement le traitement et le suivi.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Vessie iléale
Vidéo
Vessie iléale
Le système urinaire est composé de deux reins, deux uretères, de la vessie et de l’urètre...
Modèles 3D
Tout afficher
Poussée lymphangitique
Modèle 3D
Poussée lymphangitique

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE