Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Carcinome épidermoïde

Par

Gregory L. Wells

, MD, Ada West Dermatology and Dermatopathology

Dernière révision totale janv. 2021| Dernière modification du contenu janv. 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources liées au sujet

Le carcinome épidermoïde est une tumeur maligne qui naît dans les cellules squameuses de la peau.

  • Des excroissances épaisses et squameuses apparaissent sur la peau et ne guérissent pas.

  • Pour diagnostiquer le cancer, les médecins font une biopsie.

  • Le traitement chirurgical, les médicaments de chimiothérapie appliqués par voie cutanée et, parfois, la radiothérapie peuvent généralement guérir le cancer, sauf s’il s’est propagé.

  • Si le cancer s’est propagé, des médicaments appelés inhibiteurs de PD-1 peuvent être administrés.

  • Si le cancer se propage à d’autres structures de l’organisme, il peut être fatal.

Les cellules squameuses (kératinocytes) constituent la structure cellulaire principale de l’épiderme (couche supérieure de la peau). Le carcinome épidermoïde est un cancer de ces cellules. Tous les ans, un carcinome épidermoïde est diagnostiqué chez plus d’un million de personnes aux États-Unis, et 2 500 en décèdent.

Le carcinome épidermoïde, le deuxième cancer de la peau Présentation des cancers de la peau Les tumeurs malignes de la peau sont les cancers les plus fréquents. Le cancer de la peau est très fréquent chez les personnes qui travaillent ou font du sport en extérieur et chez les adeptes... en apprendre davantage le plus fréquent (après le carcinome basocellulaire Carcinome basocellulaire Le carcinome basocellulaire est le cancer de la peau le plus fréquent. Il se développe dans certaines cellules de la couche supérieure de la peau (épiderme). En général, une petite papule brillante... en apprendre davantage Carcinome basocellulaire ), se développe au niveau des zones exposées au soleil, mais peut apparaître également dans n’importe quelle région cutanée ou dans la bouche, là où l’exposition au soleil est minime. Cependant, les personnes qui se sont plus exposées au soleil présentent un risque accru de développer un cancer de la peau épidermoïde. Les personnes rousses et à peau claire sont davantage prédisposées à développer un carcinome épidermoïde que les personnes brunes à peau mate.

Le carcinome épidermoïde peut se développer sur une peau saine, mais il est plus susceptible de se développer sur une peau lésée. Ces lésions incluent :

Symptômes du carcinome épidermoïde

Le carcinome épidermoïde est caractérisé par son apparence épaisse, squameuse et irrégulière, mais son apparence est très variable et un médecin peut soupçonner sa présence à partir de toute lésion qui ne guérit pas sur la peau exposée au soleil.

Le carcinome épidermoïde débute sous la forme d’une zone rouge à la surface squameuse et croûteuse. En se développant, la tumeur peut prendre du relief et durcir, avec, parfois, une surface semblable à celle d’une verrue. Enfin, la tumeur cancéreuse évolue en ulcération et se développe dans les tissus sous-jacents.

Exemples de carcinomes épidermoïdes

Diagnostic du carcinome épidermoïde

  • Biopsie

Quand les médecins suspectent un carcinome épidermoïde, ils pratiquent une biopsie Biopsie Les médecins peuvent identifier la nature de nombreux troubles cutanés par un simple examen de la peau. Un examen cutané complet inclut un examen du cuir chevelu, des ongles et des muqueuses... en apprendre davantage Biopsie pour distinguer ce cancer de maladies d’aspect identique. Lors d’une biopsie, les médecins prélèvent un échantillon de la tumeur pour l’examiner au microscope.

Pronostic du carcinome épidermoïde

En général, le pronostic des petites tumeurs retirées suffisamment tôt et correctement est excellent. Le traitement est habituellement efficace et la plupart des personnes survivent. La plupart des carcinomes épidermoïdes restent localisés dans leur zone d’apparition et s’étendent dans les tissus environnants. Cependant, certains se propagent (métastasent) à d’autres zones de l’organisme, à la peau et aux ganglions adjacents et, enfin, aux organes adjacents, et peuvent être mortels. Les tumeurs qui mesurent plus de 2 centimètres de diamètre ou s’étendent à plus de 2 millimètres de profondeur, ou bien les tumeurs survenant près des oreilles et des lèvres, des cicatrices ou des nerfs sont plus susceptibles de se propager. Environ un tiers des cancers de la langue et de tout autre endroit de la bouche ont métastasé avant le diagnostic (voir Cancer de la bouche et de la gorge Cancer de la bouche et de la gorge Les cancers de la bouche et de la gorge comprennent les cancers qui ont leur origine sur les lèvres, le palais, les côtés ou le plancher de la bouche, la langue, les amygdales ou l’arrière de... en apprendre davantage Cancer de la bouche et de la gorge ).

Si le cancer est traité avant de métastaser, il est généralement guéri. Cependant, si le cancer a métastasé, la chance de survie à 5 ans, même avec traitement, n’est que de 34 %.

Prévention du carcinome épidermoïde

Traitement du carcinome épidermoïde

  • Ablation de la tumeur (nombreuses méthodes différentes)

Le carcinome épidermoïde qui ne s’est propagé qu’à une seule partie du corps ou à seulement quelques parties du corps est traité par radiothérapie. Si le cancer est étendu, la radiothérapie ne peut pas être utilisée et la chimiothérapie est généralement inefficace.

Les personnes qui ne peuvent pas faire l’objet d’une intervention chirurgicale et qui présentent un carcinome épidermoïde de grande taille qui s’est propagé aux tissus sous-jacents ou ailleurs dans l’organisme peuvent recevoir des inhibiteurs de PD-1 (tels que le cémiplimab et le pembrolizumab). Les inhibiteurs de PD-1 aident le système immunitaire à détruire le cancer. Ces médicaments sont appelés inhibiteurs de PD-1 parce qu’ils bloquent l’action d’une protéine à la surface des cellules cancéreuses, appelée protéine de mort cellulaire programmée 1. Cette protéine protège les cellules cancéreuses des effets du système immunitaire. Lorsque les inhibiteurs de PD-1 bloquent la protéine, le système immunitaire peut attaquer les cellules cancéreuses et les tuer.

Comme le risque de métastases est plus important que pour le carcinome basocellulaire, les médecins contrôlent étroitement le traitement et le suivi.

Informations supplémentaires

Il s’agit de ressources en anglais qui peuvent être utiles. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de ces ressources.

Les sites suivants proposent des informations exhaustives concernant le carcinome épidermoïde, notamment la détection, la prévention, les options thérapeutiques et d’autres ressources :

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
KEYTRUDA
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Grains de beauté
Parmi les signes suivants, lequel indique qu’un grain de beauté pourrait s’être transformé en mélanome (un cancer de la peau) ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE