Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Cellulite

Par

A. Damian Dhar

, MD, JD, North Atlanta Dermatology

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La cellulite est une infection bactérienne qui se propage et qui touche la peau et ses tissus sous-jacents.

  • Cette infection est le plus souvent provoquée par des streptocoques ou des staphylocoques.

  • Une rougeur, une douleur et une sensibilité apparaissent sur une zone cutanée, et certaines personnes présentent de la fièvre, des frissons et d’autres symptômes plus graves.

  • Le diagnostic s’appuie sur un examen clinique et, parfois, sur des analyses biologiques.

  • Les antibiotiques sont nécessaires pour traiter l’infection.

Quelles sont les causes de la cellulite ?

La cellulite est le plus souvent provoquée par des bactéries de la famille des Streptococcus et des Staphylococcus. Les streptocoques se propagent rapidement dans la peau, grâce à la production d’enzymes entravant les mécanismes dont dispose le tissu pour circonscrire l’infection. La cellulite provoquée par les bactéries de la famille des Staphylococcus survient généralement autour des plaies ouvertes et dans des poches de pus (abcès cutanés).

De nombreuses autres bactéries peuvent provoquer une cellulite. Récemment, une souche de Staphylococcus résistante aux antibiotiques auparavant efficaces est devenue une cause plus fréquente de cellulite. Cette souche se nomme Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM). Les personnes exposées à la bactérie dans un hôpital ou une maison de santé contractent généralement une souche spécifique de SARM, qui peut répondre différemment aux antibiotiques que les autres souches de SARM plus fréquentes en dehors des établissements médicaux.

Les bactéries pénètrent généralement par de petites fissures cutanées générées par des égratignures, des piqûres, une chirurgie, des brûlures, des infections mycosiques (comme le pied d’athlète) et des troubles cutanés. Les zones cutanées qui se remplissent de liquide (œdème) sont particulièrement vulnérables. Cependant, la cellulite peut également apparaître sur une peau qui n’est pas franchement lésée.

Quels sont les symptômes de la cellulite ?

La cellulite s’installe avec prédilection sur les membres inférieurs, mais elle peut apparaître ailleurs. La cellulite touche généralement un seul côté du corps, comme une main ou une jambe.

Ses premiers symptômes sont les rougeurs, la douleur et la sensibilité de la zone cutanée atteinte. Ces symptômes sont provoqués à la fois par les bactéries elles-mêmes et par les défenses mises en jeu par l’organisme pour lutter contre l’infection. La peau infectée devient chaude, enflée et sa surface paraît parfois légèrement piquetée, comme une peau d’orange. Des cloques remplies de liquide, de petite taille (vésicules) ou plus grandes (bulles), peuvent parfois apparaître à la surface de la peau infectée. Les pourtours de la zone affectée ne sont pas nets, sauf dans la forme de cellulite nommée érysipèle.

La majorité des personnes atteintes d’une cellulite ne se sentent que légèrement malades. Certaines présentent une fièvre, des frissons, un pouls rapide, des céphalées, une hypotension et une confusion, ce qui indique généralement une infection grave.

Lorsque l’infection bactérienne se propage, les ganglions lymphatiques adjacents peuvent grossir et devenir sensibles (lymphadénite), et les vaisseaux lymphatiques peuvent devenir inflammatoires (lymphangite).

Comment la cellulite est-elle diagnostiquée ?

  • Examen clinique

  • Parfois, mises en culture de tissus et de sang

Les médecins diagnostiquent habituellement la cellulite à partir de son aspect et des symptômes de la personne.

L’identification biologique des bactéries présentes dans des échantillons de peau, de sang, de pus ou de tissu (nommée « culture ») n’est normalement pas nécessaire, sauf si les personnes sont gravement atteintes, si leur système immunitaire est affaibli ou si l’infection ne répond pas au traitement médicamenteux.

Parfois, les médecins doivent effectuer des analyses pour différencier la cellulite d’un caillot sanguin des veines profondes de la jambe (thrombose veineuse profonde), car les symptômes de ces deux troubles sont similaires.

Quel est le pronostic de la cellulite ?

La plupart des cas de cellulite guérissent rapidement avec un traitement antibiotique. Les personnes développent parfois des abcès cutanés. Les complications graves, mais rares, incluent des infections cutanées sévères qui détruisent rapidement le tissu (appelées infections nécrosantes de la peau) et une propagation des bactéries dans le sang (bactériémie).

Lorsque la cellulite récidive au même endroit (notamment sur la jambe) les vaisseaux lymphatiques peuvent être endommagés et provoquer un œdème permanent du tissu atteint.

Comment la cellulite est-elle traitée ?

  • Antibiotiques

  • Traitement des troubles qui pourraient aggraver la cellulite

  • Drainage des abcès éventuels

Un traitement antibiotique précoce permet d’éviter la propagation rapide de l’infection bactérienne et sa dissémination par voie sanguine vers d’autres organes. On utilise des antibiotiques efficaces à la fois contre les streptocoques et les staphylocoques (comme la cloxacilline ou la céfalexine).

Si les médecins suspectent une infection à Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM), par exemple lorsque du pus s’écoule de la peau ou d’autres symptômes graves apparaissent, le traitement peut inclure des antibiotiques comme le triméthoprime avec du sulfaméthoxazole, de la clindamycine ou de la doxycycline par voie orale. Les personnes présentant une cellulite bénigne peuvent prendre des antibiotiques par voie orale.

Les personnes dont la cellulite se propage rapidement, qui présentent une fièvre élevée ou d’autres symptômes d’une infection grave, ou chez qui les médicaments oraux n’ont pas été utiles sont hospitalisées et reçoivent des antibiotiques par voie intraveineuse. La partie du corps affectée est maintenue immobile et surélevée pour faciliter la réduction de l’œdème. L’application de bandages froids et humides peut soulager la douleur. Les troubles qui augmentent le risque de développer une cellulite (par exemple, le pied d’athlète) sont traités.

Les symptômes de la cellulite disparaissent habituellement après quelques jours de traitement antibiotique. Cependant, les symptômes de la cellulite s’aggravent souvent dans un premier temps parce que la mort des bactéries libère des substances toxiques pour les tissus. Quand cette libération se produit, l’organisme se défend, même si les bactéries sont mortes. Le traitement antibiotique est poursuivi pendant au moins 10 jours, même si les symptômes disparaissent plus tôt.

Les abcès sont ouverts et drainés.

FAQ sur la cellulite

Qu’est-ce que la cellulite ?

La cellulite est une infection bactérienne qui se propage en affectant la peau et les tissus qui se trouvent juste en dessous de la peau.

La cellulite est-elle contagieuse ?

La cellulite est quelque peu contagieuse, mais son degré de contagion dépend de la bactérie qui en est responsable et de la présence ou non de cloques, de liquide ou de pus qui s’écoule, ce qui facilite sa propagation.

La cellulite provoque-t-elle des démangeaisons ?

La cellulite peut être accompagnée de légères démangeaisons, mais la plupart des personnes la décrivent généralement comme étant inconfortable ou légèrement douloureuse.

À quoi ressemble la cellulite ?

La cellulite cutanée apparaît en général comme une zone rouge, chaude et sensible au toucher. La peau peut être légèrement enflée et présenter un aspect de peau d’orange. Parfois, des cloques se développent.

La cellulite est-elle douloureuse ?

La cellulite est inconfortable, mais la plupart des personnes ne décrivent pas de douleur sévère.

La cellulite infectieuse est-elle dangereuse ?

Le danger de la cellulite dépend du type de bactérie impliqué, de la profondeur de l’infection, de l’étendue de la zone affectée et de la présence éventuelle d’un trouble du système immunitaire ou d’un autre problème de santé grave. En général, lorsque la cellulite touche une zone réduite chez une personne en bonne santé, elle n’est pas dangereuse. Une cellulite qui se propage largement ou profondément peut engager le pronostic vital.

Combien de temps dure la cellulite ?

Avec un traitement, une cellulite qui touche une zone réduite chez une personne en bonne santé peut se résoudre en 5 jours environ. Plus la cellulite est sévère et plus la personne présente des problèmes médicaux, plus le temps de guérison peut être long. Une cellulite très sévère peut persister pendant 2 semaines ou plus, même avec un traitement à l’hôpital.

La cellulite est-elle une infection à staphylocoques ?

La cellulite peut être une infection à staphylocoques. Les staphylocoques et les streptocoques sont les deux familles de bactéries qui sont le plus fréquemment responsables de la cellulite.

La cellulite peut-elle se propager ?

Oui, la cellulite peut se propager rapidement, selon le type de bactérie qui en est responsable.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
PERIOSTAT, VIBRAMYCIN
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Cancer de la peau
Vidéo
Cancer de la peau
La peau est l’organe le plus étendu du corps humain. Elle remplit de nombreuses fonctions...
Modèles 3D
Tout afficher
Poussée lymphangitique
Modèle 3D
Poussée lymphangitique

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE