Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Dermatite de contact

Par

Thomas M. Ruenger

, MD, PhD, Georg-August University of Göttingen, Germany

Dernière révision totale avr. 2021| Dernière modification du contenu avr. 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources liées au sujet

L’eczéma ou la dermatite de contact est une inflammation cutanée provoquée par un contact direct avec une substance particulière. L’éruption cutanée, qui peut être accompagnée de démangeaisons, est limitée à une zone spécifique et a souvent des contours nets.

  • La dermatite de contact est provoquée par un agent irritant ou une réaction allergique.

  • Une éruption cutanée se développe, qui peut être prurigineuse ou douloureuse, ou les deux.

  • Les médecins fondent leur diagnostic sur l’aspect de l’éruption cutanée et sur les substances auxquelles la personne peut avoir été exposée.

  • Les personnes doivent éviter les substances responsables de la dermatite, ou s’en protéger.

  • Le traitement consiste à éviter la substance à l’origine de la dermatite, à prendre des mesures pour soulager les démangeaisons, à appliquer des corticoïdes sur la peau et, parfois, à appliquer des pansements.

Certaines substances provoquent une inflammation cutanée, selon l’un des deux mécanismes :

  • Irritation (dermatite irritative de contact)

  • Réaction allergique (dermatite de contact allergique)

Dermatite irritative de contact

Ce type de dermatite, qui représente la majorité des cas de dermatite de contact, survient lorsqu’une substance chimique ou toxique entre en contact avec la peau et provoque des lésions directes de la peau. La dermatite irritative de contact peut provoquer plus de douleurs que de démangeaisons. Les substances irritantes comprennent les suivantes :

  • Acides

  • Alcalins (tels que les déboucheurs)

  • Solvants (comme l’acétone contenue dans les dissolvants)

  • Savons et détergents puissants

  • Plantes (telles que les poinsettias et les piments)

  • Liquides corporels (tels que l’urine et la salive)

Certaines de ces substances sont extrêmement irritantes et provoquent des troubles cutanés en quelques minutes, tandis que d’autres, moins irritantes, requièrent des expositions plus longues. Même des savons et des détergents très doux peuvent irriter la peau de certaines personnes du fait d’une exposition fréquente ou prolongée. La sensibilité cutanée à ces substances irritantes varie d’une personne à l’autre. L’âge de la personne (très jeune ou très âgée) et l’environnement (faible humidité ou température élevée) sont d’autres facteurs qui influencent l’apparition d’une dermatite irritative de contact.

Certaines personnes peuvent aussi développer une dermatite de contact à l’une de nombreuses substances utilisées sur le lieu de travail (dermatites professionnelles). Elle peut apparaître immédiatement après l’exposition, ou après une plus longue période et de multiples expositions.

Parfois, une dermatite irritative de contact n’est observée qu’après que les personnes ont touché ou ingéré certaines substances et ont été exposées à la lumière du soleil (dermatite de contact phototoxique, voir Photosensibilité chimique Photosensibilité chimique La photosensibilité, parfois appelée « allergie au soleil », est une réaction du système immunitaire déclenchée par la lumière solaire. La lumière du soleil peut déclencher des réactions immunitaires... en apprendre davantage ). Que la substance ait été touchée ou ingérée, l’éruption cutanée se développe uniquement sur la peau exposée au soleil. Ces substances comprennent :

  • Certains antibiotiques administrés par voie orale

  • Certains antihypertenseurs (médicaments qui réduisent la tension artérielle)/diurétiques administrés par voie orale

  • Certains parfums

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) administrés par voie orale

  • Goudron de houille

  • Certaines plantes

Dermatite de contact allergique

Ce type de dermatite est une réaction du système immunitaire aux substances en contact avec la peau. Lorsque la peau entre pour la première fois en contact avec la substance, la peau est sensibilisée à cette substance. Les personnes peuvent parfois être sensibilisées à une substance à laquelle elles n’ont été exposées qu’une seule fois alors que dans d’autres cas la sensibilisation se manifeste après des expositions répétées. Une fois les personnes sensibilisées, toute nouvelle exposition provoque une dermatite prurigineuse en 4 à 24 heures. Cependant, certaines personnes ne développent pas de réaction avant 3 à 4 jours.

Des milliers de substances peuvent provoquer une dermatite de contact allergique. Les substances les plus fréquemment impliquées ont plusieurs origines :

Le sulfate de nickel est l’allergène de contact le plus courant dans la plupart des populations. Il est fréquemment présent dans les bijoux. Les personnes peuvent utiliser des substances (ou y être exposées) pendant des années sans trouble, puis peuvent développer brutalement une réaction allergique. Même les pommades, les crèmes et les lotions utilisées pour traiter les dermatites peuvent déclencher cette réaction.

Parfois, une dermatite de contact allergique n’est observée qu’après que les personnes ont touché ou ingéré certaines substances et ont été exposées à la lumière du soleil (dermatite de contact photoallergique, voir Photosensibilité chimique Photosensibilité chimique La photosensibilité, parfois appelée « allergie au soleil », est une réaction du système immunitaire déclenchée par la lumière solaire. La lumière du soleil peut déclencher des réactions immunitaires... en apprendre davantage ). Dans la dermatite photoallergique, la réaction peut se propager à des zones de peau n’ayant pas été exposées au soleil. Les causes typiques comprennent les parfums (comme l’ambrette et le bois de santal), les antiseptiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les écrans solaires.

Causes habituelles de dermatite de contact allergique

Symptômes de la dermatite de contact

Quels qu’en soient la cause ou le type, une dermatite de contact entraîne des démangeaisons et une éruption cutanée.

La dermatite irritative de contact provoque davantage de douleurs que de démangeaisons. L’intensité des symptômes diminue généralement après 1 ou 2 jours, une fois que la personne n’est plus exposée à la substance irritante.

Une dermatite de contact allergique entraîne généralement plus de démangeaisons que de douleurs. Un jour, voire plus, peut être nécessaire pour que les symptômes soient plus manifestes, puis ils augmentent en intensité pendant 2 à 3 jours après l’exposition.

Dans les deux cas, l’éruption cutanée peut aller d’une rougeur légère et brève à un gonflement sévère et de grandes cloques. L’éruption cutanée apparaît uniquement dans des zones en contact avec la substance. Cependant, elle peut apparaître initialement au niveau des zones de peau fine et sensible, par exemple entre les doigts, et plus tardivement au niveau de zones de peau plus épaisse ou moins exposée à la substance. Sur les mains et les pieds, l’éruption cutanée peut contenir de minuscules cloques.

L’éruption cutanée provoquée par la dermatite de contact allergique survient souvent de telle manière qu’elle suggère une exposition à une substance spécifique. Par exemple, le sumac grimpant Sumac grimpant Le sumac grimpant est responsable d’une dermatite de contact allergique avec une éruption cutanée très prurigineuse, provoquée par l’exposition à l’urushiol, une huile qui recouvre les feuilles... en apprendre davantage Sumac grimpant entraîne la formation de stries linéaires sur la peau. La dermatite ne se propage pas à d’autres personnes ou parties du corps par contact avec les lésions ou le liquide des cloques et ne s’étend pas aux zones non exposées à la substance.

Diagnostic de la dermatite de contact

  • Examen clinique et antécédents médicaux

  • Parfois, tests épicutanés

Il n’est pas toujours facile de déterminer la cause d’une dermatite de contact. Le métier des personnes, leurs loisirs, leurs tâches ménagères, leurs voyages, leurs vêtements, l’utilisation de traitements locaux (appliqués par voie cutanée), leurs cosmétiques et les activités des membres de leur famille doivent être pris en compte. La plupart des personnes n’ont aucune idée de toutes les substances avec lesquelles leur peau est en contact. Le siège et l’apparence de l’éruption initiale sont des éléments importants, notamment lorsque l’éruption se développe au niveau de la zone de contact avec un vêtement ou un bijou ou seulement au niveau de zones exposées à la lumière solaire. Cependant, de nombreuses substances touchées par les mains sont transférées inconsciemment au visage, où la peau plus sensible peut réagir même si aucune réaction n’est observée au niveau des mains.

Lorsque l’on suspecte une dermatite de contact et que l’enquête n’en identifie pas la cause, on peut réaliser des tests épicutanés Examens cutanés Les médecins peuvent identifier la nature de nombreux troubles cutanés par un simple examen de la peau. Un examen cutané complet inclut un examen du cuir chevelu, des ongles et des muqueuses... en apprendre davantage Examens cutanés afin d’identifier la substance qui provoque la réaction allergique (allergène). Pour cet examen, de petits patchs contenant des allergènes de contact standard sont placés sur la peau de la partie supérieure du dos pendant 48 heures, pour voir si une éruption cutanée se développe sous l’un d’eux. Après 48 heures, les patchs sont retirés et le médecin évalue l’état de la peau en dessous. La peau est à nouveau évaluée un ou deux jours plus tard.

Pronostic de la dermatite de contact

La dermatite de contact allergique peut mettre plusieurs semaines à disparaître après la fin de l’exposition à l’allergène. La dermatite irritative de contact se résout généralement plus vite. Une fois que les personnes réagissent à une substance, cela dure généralement toute leur vie.

Les personnes atteintes d’une dermatite de contact photoallergique peuvent présenter des poussées après une exposition au soleil pendant plusieurs années (réaction persistante à la lumière), mais ce phénomène est rare.

Prévention de la dermatite de contact

La dermatite de contact peut être prévenue en évitant tout contact avec la ou les substances qui en sont à l’origine. En cas de contact, il convient d’éliminer les traces de la substance par un lavage à l’eau et au savon. En cas de risque d’exposition prolongée, des gants et vêtements protecteurs sont indiqués. Les personnes atteintes d’une dermatite de contact phototoxique ou photoallergique doivent éviter toute exposition au soleil.

Des crèmes barrières qui protègent la peau du contact avec certaines substances, comme le sumac grimpant et les résines époxy, peuvent être utilisées. La désensibilisation à ces substances par des injections ou des comprimés n’évite pas le développement d’une dermatite de contact.

Traitement de la dermatite de contact

  • Éviter tout contact avec la substance responsable

  • Mesures visant à soulager les démangeaisons

  • Corticoïdes et antihistaminiques

Le traitement de la dermatite de contact reste inefficace tant qu’il existe une exposition à la substance à l’origine de la réaction. Une fois cette exposition écartée, les rougeurs disparaissent en général avec le temps. Les cloques peuvent continuer à suinter et à former des croûtes, mais elles s’assèchent rapidement. La desquamation, les démangeaisons et l’épaississement de la peau peuvent persister pendant quelques jours ou semaines.

Les démangeaisons Traitement Les démangeaisons (prurit) peuvent être très inconfortables. C’est l’un des motifs de consultation les plus fréquents chez les médecins spécialisés en troubles cutanés (dermatologues). Les personnes... en apprendre davantage et les cloques peuvent être soulagées avec certains médicaments appliqués sur la peau ou administrés par voie orale. De plus, des tulles fins mouillés à l’eau froide ou imbibés d’acétate d’aluminium (solution de Burow) peuvent être appliqués durant une heure plusieurs fois par jour sur de petites surfaces d’eczéma pour en réduire les symptômes associés. Les compresses humides, puis sèches, peuvent soulager les cloques suintantes, assécher la peau et favoriser la cicatrisation.

Un corticoïde est souvent appliqué sur la peau affectée. L’hydrocortisone vendue sans ordonnance peut être utile. Si tel n’est pas le cas, les médecins peuvent prescrire une crème à base de corticoïdes plus puissante. Si l’éruption cutanée est particulièrement grave, un corticoïde oral peut être prescrit. L’hydroxyzine et la diphénhydramine, des antihistaminiques, permettent de soulager les démangeaisons. Elles sont administrées par voie orale.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
CORTEF, SOLU-CORTEF
VISTARIL
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Testez vos connaissances
Hémangiomes
Lequel des énoncés suivants est exact à propos des hémangiomes ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE