Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Dyshidrose

(eczéma bulleux)

Par

Mercedes E. Gonzalez

, MD, University of Miami Miller School of Medicine

Dernière révision totale mars 2018| Dernière modification du contenu mars 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

La dyshidrose est une dermatose chronique caractérisée par des cloques accompagnées de démangeaisons au niveau des paumes et des faces latérales des doigts et parfois des plantes des pieds.

Le terme « dyshidrose », parfois remplacé par « eczéma bulleux », signifie « transpiration anormale », mais le trouble n’a en réalité aucun lien avec la transpiration (bien que la transpiration aggrave la situation). L’origine de la dyshidrose bulleuse est inconnue, mais les personnes sont souvent également atteintes d’une dermatite atopique ou d’une dermatite de contact, et le stress peut également être un facteur, ainsi que certaines substances ingérées, comme le nickel, le chrome et le cobalt. Elle est plus fréquente chez les adolescents et les jeunes adultes.

Le trouble apparaît sous forme de petites cloques qui rougissent, suintent et desquament. La dyshidrose apparaît par poussées espacées de quelques mois ou de quelques années. Les démangeaisons sont généralement très intenses. La peau touchée par une dyshidrose peut être infectée par des bactéries. La dyshidrose guérit spontanément en quelques semaines.

Diagnostic

  • Aspect de la peau

Le diagnostic de la dyshidrose bulleuse est basé sur l’aspect de la peau et les antécédents de récidives régulières.

Traitement

  • Compresses humides

  • Corticoïdes

  • Antibiotiques

  • photothérapie

Des compresses imprégnées de permanganate de potassium ou d’acétate d’aluminium (solution de Burow) peuvent faire disparaître les cloques plus rapidement.

Les corticoïdes locaux puissants et/ou du tacrolimus ou du pimécrolimus peuvent soulager les démangeaisons et l’inflammation.

La dyshidrose peut également être traitée par antibiotiques (en cas d’infection bactérienne) par voie orale et avec une photothérapie (exposition à une lumière ultraviolette).

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
PROGRAF
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Poux pubiens
Vidéo
Poux pubiens
Les zones génitales des hommes et femmes adultes sont souvent couvertes de poils pubiens épais...
Modèles 3D
Tout afficher
Poussée lymphangitique
Modèle 3D
Poussée lymphangitique

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE