Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Kératose pilaire

Par

James G. H. Dinulos

, MD, Geisel School of Medicine at Dartmouth

Dernière révision totale mai 2021| Dernière modification du contenu mai 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La kératose pilaire est un trouble cutané fréquent au cours duquel des cellules mortes issues des couches cutanées superficielles obstruent les orifices des follicules pileux.

La cause exacte de la kératose pilaire est inconnue, mais l’hérédité joue souvent un rôle. Par ailleurs, les personnes atteintes de dermatite atopique Dermatite atopique (eczéma) La dermatite atopique (souvent appelée eczéma) est une inflammation chronique de la couche superficielle de la peau qui est accompagnée de démangeaisons. Elle se développe souvent chez des personnes... en apprendre davantage Dermatite atopique (eczéma) ont plus de risques de développer une kératose pilaire. Cependant, la kératose pilaire ne semble pas être un trouble de l’hypersensibilité ou du système immunitaire.

Symptômes de la kératose pilaire

Les papules qui se forment en cas de kératose pilaire sont petites, de couleur chair, ou rouges et sèches. Elles apparaissent sur les follicules pileux et rendent la peau rêche. Au centre se trouvent parfois des bouchons cornés qui ressemblent à de petites pustules. Typiquement, ces papules n’entraînent pas de démangeaisons, mais seulement des troubles esthétiques, bien que des démangeaisons soient parfois possibles. La partie proximale des bras, les cuisses et les fesses sont les plus souvent touchées. Le visage peut également être atteint, notamment chez les enfants. Les papules apparaissent le plus volontiers en période hivernale et disparaissent en été. La peau peut être rouge.

Diagnostic de la kératose pilaire

  • Examen clinique de la peau

Généralement, le médecin diagnostique la kératose pilaire selon l’apparence et le toucher de la peau sur les zones typiquement affectées.

Traitement de la kératose pilaire

  • Crèmes hydratantes spécialisées ou autres crèmes, gels et lotions

  • Parfois, des traitements laser

Aucun traitement n’est nécessaire pour la kératose pilaire, sauf si les personnes sont préoccupées par l’aspect esthétique des papules.

Crèmes hydratantes à base de vaseline et d’acide salicylique ou de vaseline et d’eau, lotions ou crèmes à base d’acide lactique, crèmes à base d’urée, gel à base d’acide salicylique, ou traitements exfoliants sur ordonnance contenant des rétinoïdes (dérivés de la vitamine A) sous forme de crèmes ou de gels à appliquer sur la peau. Ces traitements comprennent la trétinoïne, l’adapalène et le tazarotène. Appliqués sur la peau, le tacrolimus et l’acide azélaïque peuvent également être efficaces. Les crèmes contenant des acides doivent être évitées chez les jeunes enfants, car elles provoquent une sensation de brûlure et de picotements.

Le médecin peut utiliser un laser (voir l’encadré Utilisation des lasers dans les traitements cutanés Utilisation des lasers dans les traitements cutanés Utilisation des lasers dans les traitements cutanés ) afin de traiter les rougeurs du visage, le cas échéant et si celles-ci dérangent la personne.

En général, la kératose pilaire récidive à l’arrêt du traitement.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
Pas de dénomination commerciale aux États-Unis
DIFFERIN
AVAGE, TAZORAC
AZELEX, FINACEA
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE