Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Hyperpigmentation

Par

Shinjita Das

, MD, Harvard Medical School

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’hyperpigmentation est un brunissement de la peau, le plus souvent causé par un taux anormalement élevé de mélanine.

Lorsqu’elles sont exposées à la lumière du soleil, des cellules spécialisées de la peau appelées mélanocytes (voir Présentation des pigments de la peau) produisent une quantité plus importante de mélanine, ce qui entraîne un brunissement de la peau, ou bronzage. En réaction au soleil chez certaines personnes à peau claire, certains mélanocytes produisent davantage de mélanine que d’autres. Cette production inégale de mélanine entraîne l’apparition de taches de pigmentation, appelées « taches de rousseur » (ou « éphélides »). La tendance à les développer a un caractère familial. Outre la lumière du soleil, d’autres facteurs peuvent entraîner un surplus de mélanine sur des taches ou des plaques (localisées), ou sur des zones de peau plus étendues. Rarement, d’autres substances que la mélanine peuvent entraîner un brunissement de la peau.

Hyperpigmentation localisée

L’hyperpigmentation localisée peut être causée par :

  • Lésions cutanées

  • Inflammation de la peau

  • Réactions à la lumière du soleil

  • Excroissances cutanées anormales

Une hyperpigmentation peut survenir après des lésions, telles que des coupures ou des brûlures, ou une inflammation générée par des troubles comme l’acné et le lupus.

Certaines personnes développent une hyperpigmentation sur des zones de peau qui ont été exposées à la lumière du soleil. Certaines plantes (notamment le citron vert, le céleri et le persil) contiennent des composés nommés furocoumarines, qui sensibilisent la peau des personnes aux effets de la lumière ultraviolette. Cette réaction est appelée « phytophotodermatite » ( Photosensibilité chimique).

L’hyperpigmentation peut également apparaître avec le mélasma, les taches de rousseur, les lentigines, les taches café au lait (taches brunes et planes), ainsi qu’avec les excroissances cutanées anormales telles que le mélanome.

Les personnes atteintes d’un trouble appelé acanthosis nigricans développent une peau plus épaisse et plus foncée au niveau des aisselles, de la nuque et des plis cutanés. L’acanthosis nigricans peut être un symptôme du diabète.

Lentiginose

Les lentigines séniles (communément appelées lentigos séniles ou taches de vieillesse) sont des taches cutanées planes, brun clair ou foncé, de forme ovale. On utilise également le terme de lentigo. Il s’agit d’un type d’hyperpigmentation localisée.

Deux types existent :

  • Solaire

  • Non solaire

Les lentigines solaires sont causées par l’exposition au soleil et constituent le type le plus fréquent de lentigo. Elles surviennent le plus souvent dans des zones exposées au soleil, comme le visage et le dos des mains. Elles apparaissent généralement pour la première fois à l’âge moyen, et leur nombre augmente avec l’âge. Les lentigines ne sont pas cancéreuses (bénignes), mais les personnes qui présentent des lentigines ont un risque supérieur de mélanome.

Les lentigines non solaires ne sont pas causées par l’exposition au soleil. Les lentigines non solaires apparaissent parfois chez des personnes présentant certains troubles héréditaires rares, comme le syndrome de Peutz-Jeghers (caractérisé par des lentigines sur les lèvres et des polypes dans l’estomac et l’intestin), le xeroderma pigmentosum et le syndrome des lentigines multiples (syndrome LEOPARD).

Si elles sont peu nombreuses, les médecins peuvent les retirer avec des thérapies par le froid (cryothérapie) ou des traitements au laser. Les agents blanchissants comme l’hydroquinone ne sont pas efficaces.

Hyperpigmentation étendue

L’hyperpigmentation étendue peut être causée par :

  • Changements hormonaux

  • Maladies internes

  • Médicaments, produits chimiques et métaux lourds

Les changements hormonaux peuvent faire augmenter la production de mélanine et entraîner un brunissement de la peau, notamment dans la maladie d’Addison, pendant la grossesse ou avec l’utilisation d’une contraception hormonale. Une maladie hépatique appelée cholangite biliaire primitive (anciennement appelée cirrhose biliaire primitive) peut également entraîner une augmentation de la production de mélanine.

Certains cas d’hyperpigmentation ne sont pas causés par la mélanine, mais par d’autres substances pigmentées qui ne sont normalement pas présentes dans la peau. Des maladies comme l’hémochromatose ou l’hémosidérose, causées par un excès de fer dans l’organisme, peuvent entraîner une hyperpigmentation. Certains médicaments, produits chimiques et métaux qui sont appliqués sur la peau, ingérés ou injectés peuvent entraîner une hyperpigmentation.

Hyperpigmentation causée par des médicaments, des produits chimiques et des métaux lourds

Les médicaments, produits chimiques et métaux lourds qui peuvent entraîner une hyperpigmentation comprennent :

  • Amiodarone

  • Hydroquinone

  • Médicaments antipaludéens

  • Tétracyclines (antibiotiques)

  • Phénothiazines

  • Certains médicaments de chimiothérapie anticancéreux

  • Certains antidépresseurs tricycliques

  • Certains métaux lourds (tels que l’argent, l’or et le mercure)

Les zones hyperpigmentées sont généralement étendues, mais certains médicaments peuvent affecter plus particulièrement certaines parties du corps. Par exemple, certaines personnes développent des réactions médicamenteuses fixes, c’est-à-dire que certains médicaments (par exemple, certains antibiotiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens [AINS] et les barbituriques) provoquent des éruptions cutanées localisées, au même endroit après chaque prise du médicament. Cela finit par provoquer une hyperpigmentation au niveau de la peau affectée.

Selon le médicament, le produit chimique ou le métal et là où il est concentré sur la peau, l’hyperpigmentation peut être violette, noir bleuté, jaune-brun, bleu dégradé, argentée ou grise (voir aussi Changements de couleur de la peau). En plus de la peau, les dents, les ongles, le blanc des yeux (sclère) et la muqueuse de la bouche peuvent changer de couleur. Avec la plupart de ces médicaments, l’hyperpigmentation s’estompe souvent après l’arrêt du traitement. Cependant, dans certains cas, l’hyperpigmentation peut être permanente.

Comme de nombreux médicaments qui provoquent une pigmentation de la peau provoquent également des réactions de photosensibilité, les personnes doivent éviter de s’exposer au soleil.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
TRI-LUMA
CORDARONE
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Poux pubiens
Vidéo
Poux pubiens
Les zones génitales des hommes et femmes adultes sont souvent couvertes de poils pubiens épais...
Modèles 3D
Tout afficher
Poussée lymphangitique
Modèle 3D
Poussée lymphangitique

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE