Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Rétronychie

Par

Chris G. Adigun

, MD, Dermatology & Laser Center of Chapel Hill

Dernière révision totale déc. 2021| Dernière modification du contenu déc. 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La rétronychie est une forme moins répandue de paronychie.

La rétronychie survient lorsque la tablette unguéale (partie dure de l’ongle composée de la protéine kératine) se développe dans le repli unguéal. Plusieurs générations de nouvelles tablettes unguéales peuvent ensuite se développer les unes sur les autres sous l’ancienne tablette unguéale, car la matrice unguéale et l’ancienne tablette unguéale ne sont plus alignées. Le développement d’une nouvelle tablette unguéale pousse l’ancien ongle vers le haut.

La rétronychie touche le plus souvent les ongles du gros orteil et est provoquée par des lésions répétées de l’ongle, le plus souvent dues au port de chaussures serrées ou à la pratique d’activités favorisant les lésions des orteils.

Lors de la phase aiguë, cette affection est douloureuse et provoque une inflammation du repli unguéal, une coloration jaune ou blanche de la tablette unguéale (xanthonychie) et la croissance de nouveaux tissus conjonctifs au niveau des zones enflammées (tissu de granulation).

Lors de la phase chronique, l’inflammation disparaît, mais la tablette unguéale s’épaissit et se décolle du lit unguéal. Les couches de tablettes unguéales peuvent s’accumuler et la cuticule disparaît. L’ongle est formé de plusieurs couches, et une petite quantité de débris peut s’accumuler sous l’ongle. Les tissus autour de l’ongle peuvent également être gonflés, rouges et sensibles. Les examens peuvent permettre de différencier l’onychomycose de la rétronychie, mais seulement dans certains cas.

Les médecins diagnostiquent une rétronychie chronique à partir de son aspect, notamment les multiples couches de la tablette unguéale et l’absence de cuticule.

Traitement

  • Corticoïdes et ablation de l’ongle

Lors de la phase aiguë, les options thérapeutiques comprennent des corticoïdes appliqués sur l’ongle et injectés dans l’ongle. Lors de la phase chronique, l’ongle est retiré.

Il est conseillé d’éviter d’effectuer des activités qui endommagent l’ongle et de porter des chaussures plus larges au niveau des orteils afin de soulager la pression au niveau de l’ongle affecté.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE