Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Traitement médicamenteux de l’acide gastrique

Par

Nimish Vakil

, MD, University of Wisconsin School of Medicine and Public Health

Dernière révision totale mars 2020| Dernière modification du contenu mars 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’acide gastrique joue un rôle dans divers troubles de l’estomac, notamment dans l’ulcère gastroduodénal, la gastrite et le reflux gastro-œsophagien (RGO). Bien que la quantité d’acide présente dans l’estomac soit généralement normale chez les personnes atteintes de ces troubles, il est important d’en réduire la quantité pour traiter les lésions de l’estomac et des intestins, ainsi que pour soulager les symptômes.

Inhibiteurs de la pompe à protons

La pompe à protons est le nom du processus chimique par lequel l’estomac sécrète de l’acide. Les inhibiteurs de la pompe à protons sont les médicaments les plus puissants pour diminuer la production d’acide gastrique. Les inhibiteurs de la pompe à protons favorisent la guérison des ulcères chez davantage de personnes et plus rapidement que les inhibiteurs du récepteur H2 de l’histamine (anti-H2) ; leur utilisation est donc généralement préférable à celle des anti-H2 pour le traitement des ulcères. Ils sont utilisés pour les formes graves de gastrite (comme en cas de saignement) et pour les cas de RGO sévères. Ils sont aussi très utiles dans le traitement des maladies qui provoquent une sécrétion excessive d’acide gastrique, telles que le syndrome de Zollinger-Ellison.

Les inhibiteurs de la pompe à protons peuvent être administrés par voie orale ou intraveineuse (IV). Ces médicaments sont généralement très bien tolérés, mais peuvent provoquer des diarrhées, une constipation et des céphalées. L’utilisation à long terme des inhibiteurs de la pompe à protons peut entraîner une diminution de l’absorption de la vitamine B12, du fer, du magnésium et du calcium.

Les antagonistes des récepteurs H2 de l’histamine (anti-H2)

L’histamine est une substance naturellement produite par l’organisme qui a plusieurs rôles. L’histamine est l’une des principales substances responsables des réactions allergiques, c’est pourquoi des antihistaminiques (antagoniste du récepteur de l’histamine) sont administrés aux personnes qui présentent une réaction allergique à une substance. L’histamine indique aussi à l’organisme qu’il lui faut produire de l’acide gastrique, c’est pourquoi un certain type d’antihistaminique, appelé antihistaminique H2, est utilisé pour réduire l’acidité gastrique. Ainsi, nombre des troubles traités par les anti-H2 peuvent être traités par des inhibiteurs de la pompe à protons.

Les anti-H2 sont administrés une ou deux fois par jour et peuvent être administrés par voie orale ou intraveineuse (IV). En général, les anti-H2 ne provoquent pas d’effets secondaires graves. Cependant, tous les anti-H2 peuvent provoquer une diarrhée, une éruption cutanée, une fièvre, des douleurs musculaires et une confusion. La cimétidine peut provoquer une augmentation du volume des seins et une dysfonction érectile chez l’homme. De plus, la cimétidine et, dans une moindre mesure, les autres anti-H2 peuvent gêner l’élimination de certains médicaments par l’organisme, comme la théophylline utilisée pour l’asthme, la warfarine utilisée en cas de coagulation sanguine excessive et la phénytoïne utilisée contre les crises convulsives.

Antiacides

Les antiacides sont des substances chimiques qui neutralisent l’acide gastrique déjà sécrété, augmentant ainsi le pH dans l’estomac (le rendant moins acide). Les antiacides peuvent être utilisés seuls pour les symptômes légers causés par l’acide gastrique. Mais pris seuls, les antiacides ne sont pas un traitement adéquat pour les troubles graves liés à l’acide, tels que les ulcères et la gastrite sévère. Dans ces maladies, des antiacides sont généralement administrés en plus d’inhibiteurs de la pompe à protons ou d’anti-H2 pour soulager les symptômes au début du traitement. Leur efficacité est variable selon la quantité d’antiacides administrée et la quantité d’acide produite par le patient. De nombreux antiacides peuvent être achetés sans prescription médicale et sont disponibles sous forme de comprimés ou de liquide. Les antiacides peuvent toutefois interférer avec l’absorption de nombreux médicaments, aussi faut-il consulter un pharmacien au sujet des éventuelles interactions médicamenteuses avant de prendre des antiacides.

Le bicarbonate de sodium et le carbonate de calcium, les antiacides les plus puissants, peuvent être pris occasionnellement pour leur bénéfice rapide à court terme. Cependant, parce qu’ils sont absorbés dans la circulation sanguine, l’utilisation en continu de ces médicaments peut rendre le sang trop alcalin (alcalose), ce qui entraîne des nausées, des céphalées et une faiblesse. Ainsi, ces antiacides ne doivent en général pas être utilisés en grande quantité plus de quelques jours. En outre, ces produits contiennent beaucoup de sel et ne doivent pas être utilisés par les personnes qui doivent suivre un régime hyposodé ou qui sont atteintes d’insuffisance cardiaque ou d’hypertension artérielle.

L’hydroxyde d’aluminium est un antiacide relativement sûr et fréquemment utilisé. Cependant, l’aluminium se lie aux phosphates dans le tube digestif, privant l’organisme de calcium, réduisant les concentrations de phosphates dans le sang et provoquant une sensation de faiblesse, des nausées et une perte d’appétit. Le risque de ces effets secondaires est plus marqué chez les personnes alcooliques, souffrant de malnutrition et chez les personnes atteintes d’une maladie rénale, y compris les personnes sous dialyse. L’hydroxyde d’aluminium peut également provoquer une constipation.

L’hydroxyde de magnésium est un antiacide plus efficace que l’hydroxyde d’aluminium. Cet antiacide agit rapidement et neutralise efficacement les acides. Le magnésium est, toutefois, également un laxatif. Le transit intestinal reste en général normal pour des doses de quelques cuillères à soupe par jour. Plus de 4 doses par jour peuvent être cause de diarrhée. Dans la mesure où de petites quantités de magnésium sont absorbées dans le sang, les personnes qui présentent une insuffisance rénale ne doivent prendre que de faibles doses. Pour limiter la diarrhée, de nombreux antiacides contiennent une association d’hydroxyde de magnésium et d’hydroxyde d’aluminium.

En cas de maladies du cœur, d’hypertension artérielle ou de maladies rénales, il est nécessaire de faire appel à un médecin avant de choisir un antiacide.

Autres médicaments pour réduire la production d’acide gastrique

Le sucralfate peut agir en formant un revêtement protecteur à la base d’un ulcère pour en favoriser la guérison. Il est réellement efficace dans l’ulcère gastroduodénal et peut raisonnablement être substitué aux antiacides. Le sucralfate est administré 2 à 4 fois par jour et, comme il n’est pas absorbé dans la circulation, il induit très peu d’effets secondaires. Il peut cependant provoquer une constipation et, dans certains cas, diminue l’efficacité d’autres médicaments.

Le misoprostol peut être utilisé pour réduire la probabilité de développer des ulcères gastriques ou duodénaux lors de traitements par AINS. Le misoprostol agit en diminuant la production d’acide gastrique et en rendant la muqueuse gastrique plus résistante à l’acide. Les personnes âgées, les personnes qui prennent des corticoïdes et celles qui ont des antécédents d’ulcères ou de complications dues aux ulcères présentent un risque accru de développer un ulcère lorsqu’elles prennent des AINS. Elles peuvent prendre du misoprostol avec de la nourriture et leur AINS. Cependant, le misoprostol provoque une diarrhée et d’autres troubles digestifs dans plus de 30 % des cas. De plus, ce traitement peut entraîner des fausses couches spontanées chez la femme enceinte. Des solutions de remplacement du misoprostol existent pour les patients traités par l’ aspirine, les AINS ou les corticoïdes. Il s’agit des inhibiteurs de la pompe à protons, qui réduisent la probabilité de développer un ulcère et ont moins d’effets secondaires.

Tableau
icon

Médicaments utilisés pour traiter l’acidité gastrique

Type de médicament

Quelques effets secondaires

Commentaires

Antiacides

  • Hydroxyde d’aluminium

  • Carbonate de calcium

  • Hydroxyde de magnésium

  • Bicarbonate de sodium

Hydroxyde d’aluminium : Nausées, céphalées, faiblesse, perte d’appétit et constipation

Hydroxyde de magnésium : Diarrhée

Ces médicaments sont principalement utilisés pour soulager les symptômes et ne sont pas à visée curative.

Les antagonistes des récepteurs H2 de l’histamine (anti-H2)

  • Cimétidine

  • Famotidine

  • Nizatidine

Éruption cutanée, fièvre, diarrhée, douleurs musculaires et confusion

Cimétidine : Peut provoquer une augmentation de volume des seins et une dysfonction érectile chez l’homme et peut interférer avec l’élimination de certains médicaments

La dose uniquotidienne se prend le soir ou au coucher. Les doses prises le matin sont moins efficaces.

Inhibiteurs de la pompe à protons

  • Ésoméprazole

  • Lansoprazole

  • Oméprazole

  • Pantoprazole

  • Rabéprazole

Diarrhées, constipation et céphalées

En général, ces médicaments sont bien tolérés et constituent le moyen le plus efficace de réduire l’acidité de l’estomac.

Autres médicaments pour réduire la production d’acide gastrique

  • Misoprostol

  • Sucralfate

Misoprostol : Crampes abdominales, avortement spontané, diarrhées

Sucralfate : Peut réduire l’absorption d’autres médicaments, constipation

Le misoprostol est rarement utilisé dans le traitement des troubles gastriques en raison de ses effets secondaires.

Le sucralfate n’affecte pas la production d’acide mais tapisse les ulcères gastriques pour les protéger de l’acide.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
PROTONIX
PREVACID
CYTOTEC
CARAFATE
PEPCID
AXID
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Endoscopie : Visualisation de l’estomac
Vidéo
Endoscopie : Visualisation de l’estomac
On utilise l’endoscopie pour visualiser un cancer de l’estomac. À la fin de la vidéo, on peut...
Modèles 3D
Tout afficher
Hémorroïdes
Modèle 3D
Hémorroïdes

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE