Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Nerfs

Par

Kenneth Maiese

, MD, National Heart, Lung, and Blood Institute

Dernière révision totale mars 2021| Dernière modification du contenu mars 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources liées au sujet

Le système nerveux périphérique est composé de plus de 100 milliards de cellules nerveuses (neurones) qui traversent tout l’organisme et créent des connexions avec le cerveau, d’autres parties de l’organisme, et bien souvent entre elles.

Les nerfs périphériques sont constitués de faisceaux de fibres nerveuses. Ces fibres sont enveloppées de plusieurs membranes composées d’une substance grasse appelée myéline. Ces membranes forment la gaine de myéline, qui accélère la conduction des influx nerveux le long de la fibre nerveuse. Les nerfs conduisent les influx à différentes vitesses selon le diamètre et la quantité de myéline les entourant.

  • Le système nerveux somatique

  • Le système nerveux autonome

Système nerveux somatique

Ce système est constitué de fibres qui relient le cerveau Cerveau Les fonctions cérébrales, à la fois mystérieuses et remarquables, reposent sur des milliards de cellules nerveuses et la communication interne entre elles. Les pensées, les opinions, les souvenirs... en apprendre davantage Cerveau et la moelle épinière Moelle épinière La moelle épinière est une longue et fragile structure tubulaire qui commence à l’extrémité inférieure du tronc cérébral et se termine en bas du rachis. La moelle épinière est formée de faisceaux... en apprendre davantage aux muscles contrôlés par l’effort volontaire (muscles striés) et aux récepteurs sensitifs présents dans la peau. Ces récepteurs sensitifs sont les extrémités des fibres nerveuses, spécialisées dans la recherche d’informations au sein de l’organisme et autour de ce dernier.

Système nerveux autonome

Ce système relie le tronc cérébral et la moelle épinière aux organes internes et régule les processus physiologiques internes qui ne demandent aucun effort volontaire et dont les personnes n’ont donc normalement pas conscience (voir Présentation du système nerveux autonome Présentation du système nerveux autonome Le système nerveux autonome régule certains processus physiologiques, comme la tension artérielle et le rythme de respiration. Ce système fonctionne automatiquement (de façon autonome), sans... en apprendre davantage Présentation du système nerveux autonome ). Par exemple, le rythme cardiaque et la puissance des contractions du cœur, la tension artérielle, la fréquence de la respiration et la vitesse de transit des aliments dans le tube digestif.

Le système nerveux autonome est divisé en deux parties :

  • Le système sympathique : Sa principale fonction est de préparer l’organisme à réagir en cas de stress ou d’urgence, pour combattre ou fuir.

  • Le système parasympathique : Sa principale fonction est de maintenir les fonctions normales de l’organisme pendant les situations ordinaires.

Ces deux systèmes interagissent entre eux, en général, un système active les actions des organes internes tandis que l’autre les inhibe. Par exemple, l’activité sympathique augmente le pouls, la pression artérielle et la fréquence respiratoire, tandis que l’activité parasympathique les réduit.

Structure classique d’une cellule nerveuse

La cellule nerveuse (neurone) est constituée d’un grand corps cellulaire et de fibres nerveuses, dont un prolongement (axone) qui transmet les impulsions et en général de nombreuses extensions (dendrites) qui permettent de recevoir les impulsions.

Chaque grand axone est entouré d’oligodendrocytes dans le cerveau et la moelle et de cellules de Schwann dans le système nerveux périphérique. Les membranes de ces cellules sont constituées d’une graisse (lipoprotéine) appelée myéline. Les membranes s’enroulent étroitement autour de l’axone pour former une enveloppe à plusieurs couches. Cette gaine de myéline est semblable au matériau isolant d’un fil électrique. Les influx nerveux se propagent beaucoup plus rapidement dans les nerfs pourvus de gaine de myéline que dans ceux qui en sont dénués.

Si la gaine de myéline d’un nerf est lésée, la transmission nerveuse se ralentit ou s’arrête. La gaine de myéline peut être endommagée par diverses affections qui endommagent le cerveau ou les nerfs périphériques, comme

  • Sclérose en plaques

  • Certains types d’accidents vasculaires cérébraux

  • Certaines maladies auto-immunes (comme le syndrome de Guillain-Barré)

  • Certaines infections

  • Médicaments et toxines

  • Certains troubles héréditaires

Structure classique d’une cellule nerveuse

Nerfs crâniens et nerfs rachidiens

Les nerfs qui relient directement le cerveau et le tronc cérébral aux yeux, aux oreilles, au nez et à la gorge et à diverses parties de la tête, du cou et du tronc sont les nerfs crâniens. Il en existe 12 paires (voir Présentation des nerfs crâniens Présentation des nerfs crâniens Douze paires de nerfs, appelés nerfs crâniens, relient directement le cerveau aux différentes parties de la tête, du cou et du tronc. Certains nerfs crâniens sont directement liés aux sens ... en apprendre davantage ). Les nerfs crâniens transmettent les informations sensorielles, notamment le toucher, la vision, le goût, l’odorat et l’ouïe.

Les nerfs qui relient la moelle épinière aux autres parties de l’organisme sont appelés les nerfs rachidiens. En général, le cerveau communique avec l’organisme par l’intermédiaire des nerfs rachidiens. Il en existe 31 paires, situées à intervalle le long de la moelle épinière (voir Présentation des troubles de la moelle épinière Présentation des troubles de la moelle épinière Les troubles de la moelle épinière peuvent entraîner des problèmes graves et permanents, comme une paralysie ou une altération du contrôle vésical et intestinal (incontinence urinaire et incontinence... en apprendre davantage ). Plusieurs nerfs crâniens et la plupart des nerfs rachidiens sont impliqués dans les deux parties somatique et autonome du système nerveux périphérique.

Les nerfs rachidiens sont reliés à la moelle épinière à travers les espaces intervertébraux. Chaque nerf est formé de deux branches courtes (appelées racines nerveuses rachidiennes) : l’une ventrale et l’autre dorsale.

À leur sortie de la moelle épinière, les racines nerveuses motrices et sensitives correspondantes se réunissent pour former un nerf rachidien.

Certains nerfs rachidiens forment des réseaux de nerfs intriqués entre eux, appelés les plexus nerveux. Dans un plexus, les fibres nerveuses issues des différents nerfs rachidiens sont organisées de telle façon que toutes celles allant ou provenant d’une zone précise de l’organisme soient réunies dans un seul nerf (voir la figure Boîtiers de raccordement des nerfs : les plexus Tableau électrique de nerfs : les plexus Les plexus (réseaux de fibres nerveuses entrelacées de différents nerfs spinaux) peuvent être endommagés par une lésion, des tumeurs, des poches de sang (hématomes) ou des réactions auto-immunes... en apprendre davantage ).

Il existe deux grands plexus nerveux :

  • Plexus brachial : trie et réunit les fibres nerveuses qui voyagent vers les bras et les mains

  • Plexus lombosacré : trie et réunit les fibres nerveuses qui vont dans les jambes et les pieds

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Apraxie
Parmi les propositions suivantes, quel est l’organe plus souvent atteint chez les personnes atteintes d’apraxie ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE