Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Agnosie

Par

Juebin Huang

, MD, PhD, Department of Neurology, University of Mississippi Medical Center

Dernière révision totale sept. 2020| Dernière modification du contenu sept. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle

L’agnosie est une perte de la capacité à identifier des objets en utilisant un ou plusieurs sens.

  • Les symptômes varient selon la zone du cerveau qui est lésée :

  • Les médecins déterminent si les personnes souffrent d’agnosie en leur demandant d’identifier des objets familiers par la vue, le toucher ou un autre sens, et en procédant à un examen clinique, à des examens de la fonction cérébrale et à des examens d’imagerie.

  • La cause est si possible traitée ; la thérapie par la parole et l’ergothérapie peuvent être utiles.

L’agnosie est relativement rare. En général, un seul sens est touché.

Causes de l’agnosie

L’agnosie est provoquée par une lésion du lobe pariétal, temporal ou occipital du cerveau. Ces aires emmagasinent les souvenirs concernant l’utilisation et l’importance d’objets familiers, d’images et de sons et les intègrent à la mémoire avec une perception et une identification.

L’agnosie survient, souvent de manière soudaine, après un traumatisme crânien ou un accident vasculaire cérébral. Parmi les autres causes d’agnosie, citons notamment les tumeurs cérébrales, les abcès cérébraux (poches de pus) et les affections entraînant une dégénérescence progressive de certaines régions du cerveau, telles que la maladie d’Alzheimer.

Symptômes de l’agnosie

Les symptômes de l’agnosie varient selon les régions du cerveau atteintes.

L’agnosie peut impliquer n’importe lequel des sens :

  • Ouïe (agnosie auditive) : Les personnes ne peuvent pas identifier les objets selon le son émis. Par exemple, elles ne parviennent pas à identifier un téléphone lorsqu’elles l’entendent sonner. Ce type d’agnosie est dû à une lésion du lobe temporal.

  • Goût (agnosie gustative) : Les personnes ne peuvent pas identifier les goûts, même si elles peuvent les ressentir. Ce type est dû à une lésion du lobe temporal.

  • Odorat (agnosie olfactive) : Comme dans l’agnosie gustative, les personnes ne peuvent pas identifier les odeurs même si elles peuvent les sentir. L’agnosie olfactive peut être due à une lésion de la partie antérieure du lobe temporal.

  • Toucher (agnosie sensorielle) : Par exemple, les personnes ont des difficultés à reconnaître un objet familier (comme une clé ou une épingle à nourrice) placé dans leur main. Cependant, lorsqu’elles regardent ces objets, elles les reconnaissent immédiatement et parviennent à les identifier. Ce type d’agnosie est dû à une lésion du lobe pariétal.

  • Vue (agnosie visuelle) : Les personnes ne sont pas en mesure de reconnaître des objets usuels (comme une cuillère ou un crayon), même si elles peuvent les voir, mais elles reconnaissent ces objets lorsqu’elles les touchent. L’agnosie visuelle est due à une lésion du lobe occipital.

Généralement, un seul sens est affecté.

Dans certains types d’agnosie, seuls certains processus spécifiques liés à un sens sont affectés. À savoir :

  • Prosopagnosie : Les personnes ne peuvent pas reconnaître des visages familiers.

  • Agnosie environnementale : Les personnes ne peuvent pas reconnaître des lieux familiers.

  • Achromatopsie : Les personnes deviennent daltoniennes.

  • Anosognosie : Les personnes insistent sur le fait que tout va bien ou ignorent le problème, même lorsqu’un côté de leur corps est paralysé.

  • Simultagnosie : Les personnes ne peuvent pas voir plus d’un objet ou d’une partie d’un objet à la fois. Si elles observent une table avec des aliments et divers ustensiles, elles peuvent dire qu’elles ne voient qu’une cuillère.

Diagnostic de l’agnosie

  • Examen clinique

  • Tests normalisés de la fonction cérébrale

  • Examens d’imagerie, comme une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique

Les médecins demandent aux personnes d’identifier des objets fréquents par la vue, le toucher et un autre sens. Les médecins réalisent également un examen clinique pour déterminer si les symptômes sont provoqués par une autre maladie comme un trouble oculaire ou auditif.

Certains examens standardisés de la fonction cognitive (tests neuropsychologiques) peuvent être réalisés. Le terme « standardisé » signifie que les examens sont administrés de la même manière à toutes les personnes et que l’évaluation est la même à chaque fois. Les scores sont ensuite comparés à ceux des personnes en bonne santé ayant des caractéristiques similaires. Ces examens fournissent des informations sur le fonctionnement de différentes régions du cerveau. Les médecins posent des questions aux personnes pour évaluer l’intelligence, la capacité à résoudre des problèmes et à planifier et instaurer des actions (fonction exécutive), l’attention, la mémoire, le langage, la motivation, l’humeur et les émotions, la qualité de vie et la personnalité.

Des examens d’imagerie, comme une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM), sont effectués pour rechercher des causes de lésion cérébrale, comme une tumeur ou un AVC. D’autres examens peuvent être réalisés selon la cause suspectée. Par exemple, l’IRM fonctionnelle (IRMf) peut révéler les régions du cerveau qui sont actives quand les personnes réalisent une tâche spécifique, telle que lire, écrire, se souvenir, calculer ou mobiliser un membre. La tomographie par émission de positons (TEP) peut montrer l’activité des différentes régions du cerveau. Cependant, ces deux examens sont principalement utilisés dans les centres de recherche.

Pronostic de l’agnosie

Le rétablissement est influencé par les circonstances suivantes :

  • Le type, la taille et la localisation de la lésion

  • L’étendue de l’invalidité (par exemple, le degré de difficulté à reconnaître les objets)

  • L’âge de la personne

  • L’efficacité du traitement

Si la cause des lésions est réversible, la plupart des personnes commencent à se rétablir au cours des 3 premiers mois, et leur état peut continuer à s’améliorer dans une certaine mesure pendant un an.

Traitement de l’agnosie

  • Traitement de la cause

  • Thérapie par la parole et ergothérapie

La cause de l’agnosie est traitée lorsque cela est possible. Par exemple, si la cause est un abcès, le traitement peut inclure des antibiotiques et une intervention chirurgicale destinée à drainer l’abcès.

Aucun traitement spécifique n’existe pour l’agnosie.

L’orthophonie et l’ergothérapie peuvent aider les personnes atteintes d’agnosie à apprendre à compenser ces déficiences. Ces thérapeutes aident les personnes atteintes d’agnosie à améliorer leurs capacités de communication en leur apprenant des moyens pour rester orientées, maintenir leur attention, reconnaître les objets, planifier les étapes pour exécuter des tâches, résoudre les problèmes quotidiens et interagir plus efficacement avec d’autres personnes.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Agnosie
L’agnosie est une perte de la capacité à identifier des objets en utilisant un ou plusieurs sens. Les symptômes de l’agnosie varient selon les régions du cerveau atteintes. Lorsqu’une personne ne peut pas identifier un téléphone lorsqu’elle entend sa sonnerie, quel lobe du cerveau est le plus susceptible d’être lésé ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE