Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Paralysie du quatrième nerf crânien (nerf trochléaire)

Par

Michael Rubin

, MDCM, Weill Cornell Medical College

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Une paralysie du 4e nerf crânien touche les mouvements oculaires verticaux.

  • Souvent, les médecins ne parviennent pas à identifier la cause, mais lorsqu’ils le peuvent, celle-ci correspond généralement à une blessure à la tête, parfois mineure.

  • Les personnes voient des images doubles, mais le fait d’incliner la tête du côté opposé à l’œil affecté peut les éliminer.

  • Les médecins suspectent une paralysie du 4e nerf crânien en observant les symptômes, bien qu’ils puissent réaliser une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique.

  • Une fois identifiée, la cause est traitée.

La paralysie peut varier de partielle à complète.

Souvent, la cause de la paralysie du 4e nerf crânien ne peut pas être identifiée. La cause la plus souvent identifiée est :

  • Un traumatisme crânien, souvent dû à un accident de moto, mais parfois même dû à un traumatisme relativement léger

Le diabète cause parfois cette paralysie. Dans de rares cas, une tumeur, un gonflement (anévrisme) dans une artère cérébrale ou une sclérose en plaques est en cause.

Cette maladie peut toucher un œil ou les deux. L’œil atteint ne peut pas regarder en dedans et vers le bas. En conséquence, les gens voient des images doubles, une au-dessus et légèrement sur ​​le côté de l’autre. Ainsi, descendre les escaliers, ce qui nécessite de regarder vers l’intérieur et vers le bas, est difficile. Cependant, incliner la tête vers le côté opposé à celui du muscle de l’œil atteint peut compenser et éliminer les images doubles. Cette position peut éliminer les images doubles, car les personnes utilisent les muscles oculaires qui ne sont pas atteints par la paralysie pour centrer les deux yeux sur un objet.

Diagnostic

  • Mouvements oculaires limités

  • Tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique

En général, une paralysie du 4e nerf crânien est suspectée si une personne présente des mouvements oculaires limités caractéristiques. Il est possible d’effectuer une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau.

Traitement

  • Traitement de la cause, sous réserve d’identification

  • Exercices oculaires

  • Lunettes à prismes

Le trouble à l’origine de la paralysie du 4e nerf crânien, s’il est identifié, est traité.

Les exercices oculaires peuvent aider, de même que le port de lunettes à prismes. Les lunettes à prisme ont des verres qui sont plus fins vers le haut et plus épais à leur base. Lorsque la lumière passe à travers le prisme, elle se déplace plus lentement à travers la base que le haut du prisme. Par conséquent, le prisme dévie la lumière et ajuste la vision double provoquée par la paralysie.

La paralysie disparaît généralement avec le temps, mais une intervention chirurgicale est parfois nécessaire.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Angiographie cérébrale : Insertion du cathéter
Vidéo
Angiographie cérébrale : Insertion du cathéter
L’angiographie permet d’obtenir des informations diagnostiques sur les vaisseaux sanguins...
Modèles 3D
Tout afficher
Angioplastie avec pose de stent
Modèle 3D
Angioplastie avec pose de stent

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE